Pazuzu, le démon célèbre

Pazuzu est une divinité mésopotamienne très ancienne devenue célèbre à cause du film l’Exorciste sorti dans les années 1970. Fils de Hampa, Roi des Mauvais Esprits, Pazuzu commande les esprits de l’Air. Il provoque des tempêtes et des épidémies. On lui vouait un culte afin d’obtenir les bonnes pluies pour les récoltes ou pour éloigner l’esprit de Lamashtu.

 

Pazuzu est un ange déchu qui, lors de la révolte menée par Lucifer contre le Paradis, devint l’un de ses 14 principaux lieutenants. Lors de sa défaite, il fut, au même titre que les autres, rejeté du Paradis. Revenu des enfers, il rejoignit les rangs des dieux vénérés par les Sumériens, les Assyriens et les autres peuples de la Mésopotamie antique. Souvent, il se manifestait sous sa forme hybride. Il fut vénéré comme dieu des vents, des tempêtes et des épidémies. On pensait que Pazuzu pouvait apporter la pluie utile aux agriculteurs comme la maladie. Souvent, il s’interposait à la démone Lamashtu pour l’empêcher d’emporter les nouveau-nés.

Pazuzu est une divinité secondaire de la Mésopotamie du 1er millénaire av. J.-C., fils de Hanpa (ou Hampa ou Hanbu, Roi des mauvais esprits de l’air). Il était considéré comme le Roi des démons du vent. Démon d’origine assyrienne, il habite les montagnes. Il déferle les vents du sud-ouest, apportant sécheresse et famine en saisons sèches et inondations en saisons humides. Il apporte les maladies et propage les épidémies (notamment la Malaria) et les fièvres.

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Pazuzu pouvait protéger ceux qui le priaient contre les méfaits de la démone Lamashtu. Cette dernière, stérile, volait les nouveau-nés pour les dévorer et provoquait des avortements. Alors, on confectionnait des amulettes à l’effigie de Pazuzu afin de l’éloigner. Mais que l’on ne s’y trompe pas, s’il s’opposait à Lamashtu, ce n’était pas pour protéger les humains, mais pour asseoir son autorité en enfer et tenir à distance la démone qui était incontrôlable. 

Différentes fouilles archéologiques réalisées sur le territoire de l’ancienne Assyrie ont mis au grand jour des amulettes et des statuettes représentant le démon. Voici comment il était représenté : sa tête est grossièrement humaine, avec une bouche canine ou féline faisant ressortir de grandes dents. Ses yeux sont extrêmement globuleux. Son corps est généralement humain, avec un long tronc semblable à celui d’un chien. Il est recouvert d’écailles comme un serpent. Ses mains sont des pattes terminées par des griffes. Ses pieds sont des serres de rapace. Sa queue est une queue de scorpion. Dans ses représentations, son pénis, se terminant par une tête de serpent, est souvent en érection. Il dispose de deux paires d’ailes, ce qui est courant pour les divinités de cette époque. Sa main droite est levée vers le ciel et la main gauche est baissée vers la terre, signifiant la vie et la mort, la création et la destruction. Son aspect est souvent menaçant. 

Plusieurs éléments physiques ne sont pas sans rappeler ceux de la divinité protectrice Bès.

Il existe plus de 75 objets datés du 1er millénaire av. J.-C. découverts sur différents sites archéologiques, notamment en Assyrie, à Babylone et en Palestine.

Beaucoup de ces objets sont des amulettes ou des pendentifs qui étaient disposés dans les maisons ou sur le corps des personnes à protéger.

Le plus fameux des objets est une statuette assyrienne en bronze de 15 cm de haut. Cette statuette est exposée au Musée du Louvre. Elle date du VIIIe – VIIe siècle av. J.-C.. Le démon est représenté en entier. Le socle dispose d’une inscription où l’on peut lire : «  Je suis Pazuzu, fils de Hanpa, le Roi des mauvais esprits de l’air qui sort violemment des montagnes en faisant rage, c’est moi ! » On voit d’ailleurs cette statuette dans le film l’Exorciste, au moment de l’exorcisme de Regan, pratiquement à la fin du film ou au début lorsque le père Merrin voit se battre les deux chiens.

Une plaque de bronze, exposée elle aussi au Louvre, montre Pazuzu et Lamashtu dans une scène d’exorcisme. Le démon apparaît menaçant et chasse la démone pour la ramener aux enfers.

Enfin, il  a été retrouvé plusieurs textes exorcisto-médicinaux (il faut dire qu’à cette époque, le surnaturel et l’exorcisme ne se distinguaient pas de la médecine). Dans ces textes, il est expliqué comment se débarrasser d’une maladie à l’aide d’une invocation à Pazuzu. C’est clairement de la magie. 

Pazuzu n’était pas un démon très connu de la démonologie occidentale jusqu’à ce que le film L’Exorciste le mette sur le devant de la scène. Le film L’Exorciste a rendu le démon célèbre aux États-Unis, en Europe et ailleurs. Connaissant les fonctions de Pazuzu et sa nature ambivalente, beaucoup diront que le scénariste a commis un véritable contresens en choisissant ce démon pour s’attaquer à la petite Regan.  Dans le film, la personnalité du démon est revisitée pour coller au scénario et sa nature originelle n’est pas évoquée. Seul son aspect terrifiant est utilisé pour faire ressortir l’intrigue. Et pour nous effrayer bien sûr !

Pazuzu est cité dans certaines litanies sataniques. 

Chose très dangereuse qui est malheureusement un signe de la perte de foi de notre monde : on a fait de Pazuzu une « vedette » de cinéma, une vedette qui a ses fans. Ainsi, on le retrouve dans des dessins-animés, dans des B.D, dessinés sur des Converse, dans les jeux vidéo, dans la musique… C’est cela le malheur de ce monde qui ne croit plus en rien et qui loue le Mal. 

 

Donc Pazuzu est un démon désormais célèbre. Et cette célébrité est très dangereuses. Car, le dessiner, le chanter, utiliser son image dans un film, cela ne fait que l’appeler ! Et l’appeler, c’est lui donner de l’importance. Lui donner de l’importance, c’est lui donner la possibilité de faire de nous sa victime.  Le drame de notre époque est qu’il existe des statuettes en Pazuzu en vente libre que de nombreux fans du film L’Exorciste se sont empressés d’acheter et de mettre chez eux comme un objet de collection.  J’ai l’habitude de dire que ce n’est pas l’objet qui est dangereux mais l’utilisation que l’on fait de cet objet qui est dangereuse. Avouez qu’avoir une représentation d’un démon chez soi  c’est vouloir subir des maux démoniaques. Le combat est spirituel. Courage, persévérance, bienveillance. 

 

À prier : l’archange Raphaël, saint Barnabé, saint Sébastien, sainte Rosalie, saint Joseph

 

 

Marie d’Ange

Pour aller plus loin,

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Étiqueté ,

6 commentaires sur “Pazuzu, le démon célèbre

  1. […] Pour en savoir plus sur le démon Pazuzu, je vous invite à lire l’article qui lui est consacré. […]

  2. […] Le réalisateur consacre entièrement son film à démystifier la possession dont a été victime Regan. Il ne fait que dévoiler l’origine du mal nous faisant oublier totalement la statuette, le visage démoniaque subliminal et les silhouettes infernales que l’on entrevoit lors de l’exorcisme de Regan. Pazuzu devient une entité palpable, capable de communiquer via l’hypnose de Regan, se déplaçant sous la forme de sauterelles. On comprend que Pazuzu est alors le « Roi des nuées » originaire d’Éthiopie, décidé à s’en prendre aux incarnations du bien, à des guérisseurs, donc à Regan et Kokumo. Ce qui va à l’encontre à la véritable origine de Pazuzu (voir l’article sur le démon). […]

  3. […] Pazuzu : divinité mésopotamienne très ancienne commandant les esprits de l’Air et président au vent du Sud-ouest. Pazuzu fait partie des 7 Mazzikins, c’est-à-dire des 7 démons qui apportent les maladies. […]

  4. […] je l’explique dans mes billets consacrés au film « L’Exorciste » et au démon Pazuzu, on comprend dans le premier volet que le démon attend une nouvelle confrontation avec le père […]

  5. […] Abaddon est moins célèbre que le démon Pazuzu (rendu célèbre par le film oh combien culte l’Exorciste), mais Abaddon a fait plusieurs […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :