L’île Poveglia, l’île hantée d’Italie

L’île Poveglia est une petite île située dans la lagune de Venise, la ville des amoureux, en Italie. De loin, cette île paraît magnifique, avec sa verdure, son campanile et son clocher. Autrefois, cette île était prospère. Mais aujourd’hui, elle interdite au public, car réputée maudite. Eh oui, on raconte qu’elle est hantée par son passé sordide. Explications.

 

 

Une île hantée

 

 

L’île Poveglia est réputée pour ses apparitions de fantômes et pour ses phénomènes paranormaux. Aujourd’hui, l’île est interdite aux touristes et aux curieux. Elle est seulement utilisée pour la viticulture. Elle n’appartient d’ailleurs à personne. Même les pêcheurs ne s’y approchent pas, de peur de voir remonter dans leurs filets des ossements humains. Car l’île a été utilisée comme sépulture pour tous les cadavres et les malades de la peste de l’époque de la Renaissance. Ce sont plus de 160000 personnes qui furent enterrées là ou brûlées sur l’île.

En effet, à l’époque de la Renaissance, la peste faisait rage en Italie. Tellement, que la population italienne, surtout vénitienne, était effrayée par la maladie. Il suffisait de présenter quelques anomalies ou défaillances physiques pour être considéré comme porteur de la peste. Les corps des malades étaient enterrés en ville et l’odeur se faisait pestilentielle. La folie commençait à gagner les habitants. Les autorités décidèrent de transporter tous les corps à Poveglia, de même que les malades atteints de la peste. Les corps étaient alors enterrés dans des fosses communes et les malades étaient brûlés vifs sur des bûchers. La panique était telle que ceux qui présentaient la moindre défaillance physique ou la moindre suspicion de porter les germes de la peste étaient arrachés à leur famille pour être brûlés sur l’île. Aucun traitement de faveur, pas de pitié. Même les enfants subissaient cette loi ignoble. Un vrai massacre. De cette époque, il reste les ossements que la marée apporte quelquefois sur le rivage de Venise. Sur Poveglia, le sol est débord de restes humains carbonisés. Une fine poussière s’est formée qui vient agresser les poumons lorsque l’on est sur l’île et que le vent souffle.

 

 

Plus tard, on y a construit un hôpital sur l’île, hôpital qui est devenu psychiatrique, ou plutôt un mouroir pour les patients présentant des troubles mentaux. Combien de morts atroces sur cette île ? Une quantité énorme ! Et c’est à cause de son histoire que la légende de l‘île de Poveglia est née. Les Vénitiens disent même entendre des gémissements humains provenant de l’île lorsque le temps est dégagé, disent voir des apparitions sur l’île. Et les phénomènes étranges ne s’arrêtent pas là !

 

L’histoire de Poveglia

 

 

Poveglia était une petite île occupée par une communauté très prospère. Indépendante, elle suscitait la jalousie de l’Italie et surtout de Rome. Durant la guerre de Chioggia qui opposa Venise à Gênes, en 1380, Poveglia fut abandonnée jusqu’au Moyen Âge jusqu’à la Renaissance, où elle servit de sépulture aux personnes mortes et atteintes de la peste bubonique.

En 1804, on construisit sur l’île  un hôpital militaire qui fut repris par des Français et des Autrichiens qui l’agrandirent pour un faire un lieu de refuge pour personnes âgées alitées.  Mais, à cause des apparitions et différents phénomènes étranges, l’hôpital a été déserté.

En 1922, un hôpital psychiatrique a ouvert ses portes sur l’île, dirigé par un médecin ambitieux qui voulait se faire un nom à tout prix. Très tôt, les patients commencèrent à voir des apparitions et à entendre des voix sortir des murs. Le psychiatre de l’établissement pratiquait des expériences monstrueuses sur ses patients les plus atteints. Ces patients étaient emmenés dans la tour d’observation et subissaient des tortures atroces, notamment des lobotomies avec un trépan à manivelle ou un marteau et un burin.

 

 

On raconte que le médecin sombra aussi dans la folie et qu’il voyait des spectres et entendait des hurlements terribles. On dit que poussé par les fantômes, il se suicida en se jetant du campanile. Une infirmière assista à toute la scène et raconta le médecin ne mourut pas sur le coup, mais qu’il fut emporté par un nuage de poussières noires. L’hôpital psychiatrique fut fermé en 1968 et l’île fut abandonnée une nouvelle fois.

 

 

Poveglia aujourd’hui

 

 

Aujourd’hui, l’île n’a plus de propriétaires et elle est interdite aux touristes. Sur l’île tout est en place, le crématorium, l’église et l’hôpital. Bien sûr, tout est en ruine. Des travaux de rénovation avaient été prévus, comme en attestent les différents échafaudages sur le bâtiment principal, mais cela fait bien longtemps qu’aucun ouvrier n’y a mis les pieds.

Parfois, certains téméraires arrivent à accoster sur l’île. Mais tous se sauvent et n’y reviennent plus. Ils disent entendre des gémissements atroces, à glacer le sang.

Un jour, une famille a reçu l’autorisation de la visiter. Elle voulait acquérir l’île, qui se vend pour une bouchée de pain, pour y faire sa résidence de vacances. Mais avant la tombée de la nuit, la famille a décampé. Elle ne parlera jamais de ce qui s’est réellement passé sur l’île. On sait simplement, que la fille du couple a eu le visage lacéré violemment par « quelque chose » et que la blessure a donné lieu à 14 points de suture tellement elle était profonde et longue.

Des chasseurs de fantômes, notamment l’émission GhostAdventure, sont allés tourner sur l’île. Ils se sont retrouvés confrontés à des phénomènes étranges. Les images peuvent se voir sur YouTube.

 

 

Dans le premier volet des Purificateurs, les chasseurs de démons sont envoyés sur l’île pour sauver des jeunes portés disparus. Dans cet épisode, je raconte, avec davantage de détails, l’histoire de l’île et je décris l’hôpital. N’hésitez pas à vous procurer le premier épisode des Purificateurs.

Comme je l’ai déjà souvent signalé, les lieux qui ont abrité la souffrance, garde l’énergie négative de cette souffrance entre ses murs. Cette énergie attire des démons, qui vont emprisonner les âmes des personnes mortes sur le lieu. Et c’est ainsi que l’on obtient un lieu hanté, très dangereux pour les investigations. Je ne le répéterai jamais assez : là où l’on voit un fantôme, c’est qu’il y a un démon qui se cache derrière !

 

 

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin

Étiqueté , , ,

4 commentaires sur “L’île Poveglia, l’île hantée d’Italie

  1. Bonjour,

    Ayant lu pas mal d’écrits sur cette île, je suis surprise car c’est bien la première fois qu’on raconte que l’on y brûlait « vif »les malades… J’ai comme un doute…

    1. Bonjour,
      Apparemment, vous vous êtes mal renseigné sur l’histoire de cette île. Rien que sur Wikipédia, on peut lire cette info : « Au XVIe siècle, l’île fut transformée en lazaret (le Lazzaretto Vecchio et le Lazzaretto Nuovo étaient saturées), permettant d’accueillir les personnes malades de la peste. Les rumeurs locales racontent que plus de 160 000 de ces personnes y furent enterrées. De grandes fosses y auraient été ainsi creusées et d’imposants bûchers installés afin de brûler les corps ». Voilà voilà. Sur d’autres sites, notamment italiens, vous trouverez les mêmes info et donc l’info que l’on brûlait vif les malades pour éviter la propagation de la maladie.
      Cordialement,
      Marie d’Ange

  2. Bonjour,
    Je fais actuellement de nombreuses recherches sur cette île qui me fascine tout en m’intriguant énormément. J’ai découvert son existence il y a un peu plus d’un an. Votre article dessus est…instructif (je cherchais un mot plus fort).
    Petite question y avez vous été vous personnellement sur cette île ou non?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.
    Géraldine

    1. Bonjour,
      Je ne suis pas allée sur cette île, elle est interdite au public et je ne suis pas assez téméraire pour braver ce genre d’interdiction. En même temps, je ne vais jamais réveiller les entités dans des lieux supposés hantés. Mais, j’ai vu les archives de Venise et j’ai eu accès à certains documents.
      Cordialement,
      Marie d’Ange

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visitez notre boutique ! Cliquez sur la page "La boutique de Marie d'Ange" pour découvrir tous nos objets religieux et nos livres. Ou, sélectionnez votre catégorie dans l'onglet "La boutique" à droite. Ignorer

%d blogueurs aiment cette page :