Dictionnaire de démonologie occidentale

20,00

Traité de démonologie

326 pages

ISBN : 978-2-37846-020-4

Format broché

18.9 cm par 24.6 cm

Prix : 20 euros TTC

Description

 

Résumé

Le Diable a toujours suscité la peur et la fascination. De nos jours, il connaît un intérêt croissant et inquiétant. Avec la multiplication des sectes sataniques, son image de plus en plus présente à la télévision, en musique et au cinéma, le Diable est partout et semble être plus présent que jamais dans notre quotidien. Et plus il est présent, plus il est banalisé, moins l’on croit en lui et moins l’on peut, alors, lutter contre lui.

Ce traité part du principe que le Diable et les démons sont des entités réelles douées d’intelligence qui ont la capacité d’interagir avec l’homme et de l’influencer. Se basant sur de nombreuses recherches, sur les écrits d’occultistes et d’exorcistes, il dresse une hiérarchie démoniaque la plus complète possible et donne une liste exhaustive des démons avec leurs fonctions, leur apparence, leur histoire, leurs façons d’agir et de tenter les humains. Ainsi, si nous savons comment ils agissent dans notre monde, nous pouvons les reconnaître et mieux les combattre ou les repousser.

Cet ouvrage sérieux veut clarifier le discours démonologique et montrer que le Diable n’est pas une notion abstraite, mais qu’il est bien présent dans notre monde. Le combat pour lutter contre lui, contre son influence, est avant tout spirituel.

Les premières minutes

Qu’est-ce que la démonologie ?

Le terme démonologie est issu du mot grec « daimôn » qui signifie démon et du mot « logos » qui signifie traité ou discours. La démonologie est donc l’étude des démons, de leur nature, de leur hiérarchie, et des croyances liées aux démons.

La démonologie ne doit pas être confondue avec le terme démonomanie, qui lui désigne la croyance superstitieuse aux démons ou une forme d’aliénation mentale dans laquelle on se croit possédé du démon ou tout simplement, la possession démoniaque.

Jusqu’à la fin du XIIIe siècle, peu d’intérêt était porté aux démons. Bien sûr, la Bible décrit les nombreux exorcismes de Jésus, sa tentation dans le désert par Satan et d’autres démons, comme Asmodée ou Baal par exemple. Mais l’on s’y intéresse peu.

Ce n’est qu’à partir des années 1272, avec Thomas d’Aquin, que le Diable ressurgit et que l’on commence à tout diaboliser, notamment avec l’épisode de la chasse aux sorcières. Alors, des théologiens vont se pencher sur les entités malignes et tenter d’y définir une hiérarchie des démons.

La démonologie a pour objectif de dresser une classification hiérarchique des démons, de connaître leur façon d’opérer, leur fonction. Pour cela, la Bible elle-même donne de précieux renseignements, mais pas seulement, car d’autres ouvrages viendront compléter cette science. Mais la Bible nous dit aussi que nous ne devons pas nous intéresser à cette pratique, que nous devons nous en éloigner. Elle nous met en garde contre cela.

Pour être démonologue (ou démonomane en bon français), il faut d’abord être théologien, puis étudier de nombreux grimoires. En effet, les sorciers, magiciens, les personnes œuvrant dans l’occulte et donc en contact direct avec le monde démoniaque donnent de précieuses indications sur les démons. Les exorcistes, qui sont des combattants de première ligne et qui sont fréquemment face aux démons, donnent aussi de nombreuses indications.

C’est en regroupant de nombreux écrits de sorciers, de précieux témoignages d’exorcistes que j’ai pu établir une hiérarchie démoniaque et une liste des démons. Cependant, il faut rappeler que la démonologie n’est pas une science exacte, et que les démons sont trompeurs et manipulateurs. Il est très difficile d’établir une liste exacte concernant les démons.

Avant tout, pour rédiger ce manuscrit, j’ai étudié la Bible, puis les écrits de nombreux démonologues, puis les grimoires et autres livres occultes, puis les témoignages de satanistes, de sorciers, d’exorcistes… et je me suis aidée de ma propre expérience. Je rappelle que je ne pratique pas la magie, que je ne suis pas une sataniste et que si je m’intéresse aux démons, c’est justement pour lutter contre eux et aider les exorcistes.

Ce que vous allez lire dans ce livre n’a pas pour vocations de vous entraîner à faire des rituels magiques ou d’invoquer des démons. D’ailleurs, vous n’y trouverez aucun rituel, aucune invocation. Au contraire, vous y trouverez des indications claires et détaillées pour reconnaître un démon afin de pouvoir lutter contre lui. C’est le but de ce livre.

Les démons sont partout autour de nous. Ils usent et abusent de leur pouvoir ordinaire qui est la tentation. C’est par la tentation qu’ils arrivent à détourner le plus de personnes de la Lumière Divine. Ils usent aussi de leur pouvoir extraordinaire, c’est-à-dire leur pouvoir de provoquer des souffrances physiques externes, des infestations, des obsessions, des vexations et des possessions démoniaques.

Mais ceci n’est pas le seul champ d’action des démons, puisqu’ils exigent, par la tentation, un culte pour eux-mêmes en imitant les institutions chrétiennes. C’est ainsi que les sectes sataniques se multiplient dans le monde entier. Satan attire ses victimes en leur faisant miroiter tout un tas de promesses mensongères.

Satan se sert aussi de l’idolâtrie du sexe pour attirer ses victimes. Et c’est ainsi que la pornographie a envahi la toile et que le sexe est banalisé, n’est plus un acte d’amour, mais le sexe est devenu un acte pulsion, barbare et souvent répugnant.

Satan, dans son immense perfidie, nous fait aussi croire que pratiquer la magie, la sorcellerie ou le spiritisme est anodin, sans danger. Que ces pratiques sont même bonnes et utiles. Et c’est ainsi que des planches oui-ja sont vendues comme de simples jeux de société et qu’on peut même en trouver pour les enfants à partir de six ans !

Pour en savoir plus sur les pouvoirs ordinaires et extraordinaires des démons, sur la possession démoniaque et les méfaits du satanisme, je vous recommande le livre « L’exorcisme et la possession démoniaque » aux éditions La Rose du Soir et disponible sur le site Journal d’une démonologue et sur d’autres sites de vente à distance.

Surtout, ne prenez pas à la légère les pouvoirs des démons, ne pensez pas qu’ils ne peuvent nous toucher ou qu’ils n’existent pas. Car cela est une grosse erreur ! Et n’essayez pas de les appeler par des rituels magiques.

Dans ce livre, j’ai surtout cherché le moyen de reconnaître les démons pour mieux les combattre. C’est pour cela que parfois vous trouverez, après une description d’un démon, le nom d’un archange ou d’un saint qui permettra d’éloigner ce démon ou de s’en protéger. Mais, sachez que le seul moyen de repousser un démon est d’invoquer le nom de Jésus-Christ et notre foi en lui. La Vierge-Marie nous aide aussi dans ce combat spirituel, car oui, il s’agit bien ici d’un combat spirituel.

Jésus-Christ a donné le pouvoir de repousser les démons en invoquant son nom à ses disciples puis a étendu ce pouvoir à tous ceux qui croient en lui. Une foi inébranlable permet de repousser le démon.

Bonne lecture.

Informations complémentaires

Poids 2.98 kg
Dimensions 1.89 × 18.9 × 24.6 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Dictionnaire de démonologie occidentale”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Produits exclusifs

Catégorie spéciale de produits
%d blogueurs aiment cette page :