Amon, la divinité suprême des Égyptiens

 

Amon ou Aamon est un grand et puissant marquis de l’empire infernal. Il a sous ses ordres 40 légions infernales.

Jean Wier place ce démon à la 5e position de sa liste des 69 démons que comprend la « Pseudomonarchia daemonum ». Le « Lemegeton et de la Goétie » le place en 7e position de sa liste comportant 72 démons.

 

Collin de Plancy nous en donne une description plus précise : « grand et puissant marquis de l’empire infernal. Il a la figure d’un loup, avec une queue de serpent ; il vomit de la flamme ; lorsqu’il prend la forme humaine, il n’a de l’homme que le corps ; sa tête ressemble à celle d’un hibou et son bec laisse voir des dents canines très effilées. C’est le plus solide des princes des démons. Il sait le passé, l’avenir, et réconcilie, quand il le veut, les amis brouillés. Il commande à quarante légions. Les Égyptiens voyaient dans Amon ou Amoun leur Dieu suprême ; ils le représentaient avec la peau bleue, sous une forme un peu humaine. »

D’après cette définition, Amon serait donc un puissant démon capable de faire le bien de temps en temps, puisqu’il peut réconcilier les amis. C’est quelque peu paradoxal, et s’il le fait, c’est qu’il a forcément à y gagner, car rien n’est gratuit pour un démon. Un démon ne connaît pas la compassion et encore moins l’amitié.

Collin de Plancy nous dit aussi que Amon est une ancienne divinité égyptienne.

 

Amon, divinité égyptienne

 

En effet, Amon est une divinité égyptienne démonisée qui était à l’origine le dieu de Thèbes. Plus tard, il fut identifié à Rê et nommé Amon-Rê.

 

Amon-Rê

 

Le nom Amon signifie « caché », car personne ne pouvait le voir. Selon d’anciennes croyances, Amon s’est créé lui-même à partir du Chaos primordial. Mais d’après la mythologie thébaine, Amon aurait été créé par Thot avec sa parèdre Amomet. L’épouse d’Amon était Mout, « la Mère » qui semble avoir été l’équivalent égyptien de l’archétype de la « Grand-mère » que l’on retrouve dans de très nombreuses mythologies. Amon et Mout ont eu un enfant, le dieu de lune, Khonsou.

 

 

Les Égyptiens attribuaient à Amon le disque, l’image du soleil, les cornes et le fléau. Ils le représentaient tantôt avec une tête de bélier, tantôt avec un visage humain, portant parfois des cornes de bélier. En général, Amon portait sur la tête une tiare de plumes ornée parfois du disque solaire. Ses animaux sacrés étaient l’oie et le bélier, d’où les plumes, la tête de bélier ou les cornes de bélier.

Jusqu’au Moyen Empire, Amon était le dieu local de Thèbes, dieu des vents et des bateliers. C’est d’ailleurs pour cela qu’on le représentait avec une couleur de peau bleue. Mais quand les Thébains eurent conquis toute l’Égypte, Amon devint une déité universelle et sous la XVIIIe Dynastie, fut même considéré comme le roi des dieux.

À partir de la XIXe Dynastie, Amon devint la représentation invisible du créateur, la source de toute vie dans le ciel, sur terre, et dans l’au-delà. En gros, il devint Dieu, le Créateur de toutes choses ! Et l’on commença à l’appeler Rê et à l’associer à Min pour devenir le dieu fécond et créateur.

Sous la XIIe Dynastie, on lui construisit un temple immense à Karnak. On peut encore y voir ses ruines colossales. Ce temple est la plus grande structure religieuse jamais construite par l’homme. D’autres temples furent érigés en son honneur. Certains furent détruits, d’autres sont à l’état de ruine, d’autres encore ont disparu.

Maintenant que l’on sait que Amon était une ancienne divinité égyptienne vénérée en tant que dieu créateur de tout, on comprend que Amon soit vraiment un puissant démon qui aime qu’on lui voue un culte.

Les sorciers Nahema-Nephthys et Anubis dans leur ouvrage « Le prince de ce Monde » nous disent que Amon, ou Aamon ou Hamon est un marquis très sévère, commandant 40 légions infernales, mais qu’il est lui-même soumis à Satanachia (grand général des Enfers, ministre des Armées. Il commande la grande Légion des Esprits). Les sorciers invoquent ce démon pour révéler l’avenir et le passé, ainsi que pour réconcilier des amis brouillés. En ce sens, ils sont d’accord avec Collin de Plancy. Mais, Nahema-Nephthys et Anubis ajoutent que même si Amon peut réconcilier des amis, autant il peut provoquer des querelles. De plus, ce démon pousse à la paresse, à la négligence, principalement dans le domaine des études. Lorsqu’il apparaît, il se montre sous la forme d’un loup à queue de serpent et vomit des flammes. Parfois, il peut apparaître sous les traits d’un homme à dents de chien ou à tête de hibou. C’est un démon dangereux et le mage qui l’invoque doit se méfier de lui. Bien sûr, et je ne cesse de le répéter, il est dangereux, voire mortel, d’invoquer un démon.

À prier : Padre Pio, saint Benoît, saint Ambroise, saint Nicolas, Saint George

 

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin

Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visitez notre boutique Ignorer

%d blogueurs aiment cette page :