Publié le

Amon, la divinité suprême des Égyptiens

 

Amon ou Aamon est un grand et puissant marquis de l’empire infernal. Il a sous ses ordres 40 légions infernales.

Jean Wier place ce démon à la 5e position de sa liste des 69 démons que comprend la « Pseudomonarchia daemonum ». Le « Lemegeton et de la Goétie » le place en 7e position de sa liste comportant 72 démons.




 

Collin de Plancy nous en donne une description plus précise : « grand et puissant marquis de l’empire infernal. Il a la figure d’un loup, avec une queue de serpent ; il vomit de la flamme ; lorsqu’il prend la forme humaine, il n’a de l’homme que le corps ; sa tête ressemble à celle d’un hibou et son bec laisse voir des dents canines très effilées. C’est le plus solide des princes des démons. Il sait le passé, l’avenir, et réconcilie, quand il le veut, les amis brouillés. Il commande à quarante légions. Les Égyptiens voyaient dans Amon ou Amoun leur Dieu suprême ; ils le représentaient avec la peau bleue, sous une forme un peu humaine. »

D’après cette définition, Amon serait donc un puissant démon capable de faire le bien de temps en temps, puisqu’il peut réconcilier les amis. C’est quelque peu paradoxal, et s’il le fait, c’est qu’il a forcément à y gagner, car rien n’est gratuit pour un démon. Un démon ne connaît pas la compassion et encore moins l’amitié.

Collin de Plancy nous dit aussi que Amon est une ancienne divinité égyptienne.

 

Amon, divinité égyptienne

 

En effet, Amon est une divinité égyptienne démonisée qui était à l’origine le dieu de Thèbes. Plus tard, il fut identifié à Rê et nommé Amon-Rê.

 

Amon-Rê

 

Le nom Amon signifie « caché », car personne ne pouvait le voir. Selon d’anciennes croyances, Amon s’est créé lui-même à partir du Chaos primordial. Mais d’après la mythologie thébaine, Amon aurait été créé par Thot avec sa parèdre Amomet. L’épouse d’Amon était Mout, « la Mère » qui semble avoir été l’équivalent égyptien de l’archétype de la « Grand-mère » que l’on retrouve dans de très nombreuses mythologies. Amon et Mout ont eu un enfant, le dieu de lune, Khonsou.

 

 

Les Égyptiens attribuaient à Amon le disque, l’image du soleil, les cornes et le fléau. Ils le représentaient tantôt avec une tête de bélier, tantôt avec un visage humain, portant parfois des cornes de bélier. En général, Amon portait sur la tête une tiare de plumes ornée parfois du disque solaire. Ses animaux sacrés étaient l’oie et le bélier, d’où les plumes, la tête de bélier ou les cornes de bélier.

Jusqu’au Moyen Empire, Amon était le dieu local de Thèbes, dieu des vents et des bateliers. C’est d’ailleurs pour cela qu’on le représentait avec une couleur de peau bleue. Mais quand les Thébains eurent conquis toute l’Égypte, Amon devint une déité universelle et sous la XVIIIe Dynastie, fut même considéré comme le roi des dieux.

À partir de la XIXe Dynastie, Amon devint la représentation invisible du créateur, la source de toute vie dans le ciel, sur terre, et dans l’au-delà. En gros, il devint Dieu, le Créateur de toutes choses ! Et l’on commença à l’appeler Rê et à l’associer à Min pour devenir le dieu fécond et créateur.

Sous la XIIe Dynastie, on lui construisit un temple immense à Karnak. On peut encore y voir ses ruines colossales. Ce temple est la plus grande structure religieuse jamais construite par l’homme. D’autres temples furent érigés en son honneur. Certains furent détruits, d’autres sont à l’état de ruine, d’autres encore ont disparu.

Maintenant que l’on sait que Amon était une ancienne divinité égyptienne vénérée en tant que dieu créateur de tout, on comprend que Amon soit vraiment un puissant démon qui aime qu’on lui voue un culte.

Les sorciers Nahema-Nephthys et Anubis dans leur ouvrage « Le prince de ce Monde » nous disent que Amon, ou Aamon ou Hamon est un marquis très sévère, commandant 40 légions infernales, mais qu’il est lui-même soumis à Satanachia (grand général des Enfers, ministre des Armées. Il commande la grande Légion des Esprits). Les sorciers invoquent ce démon pour révéler l’avenir et le passé, ainsi que pour réconcilier des amis brouillés. En ce sens, ils sont d’accord avec Collin de Plancy. Mais, Nahema-Nephthys et Anubis ajoutent que même si Amon peut réconcilier des amis, autant il peut provoquer des querelles. De plus, ce démon pousse à la paresse, à la négligence, principalement dans le domaine des études. Lorsqu’il apparaît, il se montre sous la forme d’un loup à queue de serpent et vomit des flammes. Parfois, il peut apparaître sous les traits d’un homme à dents de chien ou à tête de hibou. C’est un démon dangereux et le mage qui l’invoque doit se méfier de lui. Bien sûr, et je ne cesse de le répéter, il est dangereux, voire mortel, d’invoquer un démon.

 

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin





Publié le

Agathodémon, la divinité égyptienne

On ne sait pas grand-chose sur cette ancienne divinité égyptienne, si ce n’est qu’elle a été démonisée par les chrétiens. Les démonologues placent Agathodémon dans la catégorie démon, mais ne donnent aucune explication particulière. Essayons d’en savoir un peu plus sur ce démon jadis vénéré en Égypte.




Agathodémon n’est pas dans la liste des 69 démons de la « Pseudomonarchia daemonium » de Jean Wier.

Agathodémon n’est pas dans la liste des 72 démons du « Lemegeton et de la Goétie » de Samuel Mathers.

Par contre, ce démon est dans la liste des 333 démons décrits par Collin de Plancy. Voici la définition qu’il en donne :

« Agathodémon, ou bon démon, adoré des Égyptiens sous la figure d’un serpent à tête humaine. Les Grecs de l’Arcadie donnaient ce nom à Jupiter. Les dragons ou serpents ailés, que les anciens révéraient s’appelaient agathodœmones, ou bons génies. »

Cette définition me paraît un peu faible, d’une part parce qu’il n’existe pas de bons démons  et d’autre part, parce que d’après cette définition Agathodémon représenterait une race de démons, des serpents, des dragons ? Bref, j’ai mené ma petite enquête.

Nahema-Nephthys et Anubis, deux sorciers belges, fondateurs de l’institut Abrasax (cela nous vous rappelle pas le démon Abrasax ?), ne mentionnent pas ce démon dans leur liste. Et pourtant, ces deux sorciers connaissent le monde démoniaque, puisqu’ils travaillent avec lui. D’ailleurs, Anubis est aussi un nom d’un démon et un homme qui se fait appeler ainsi ne peut qu’être l’esclave de Satan. Ce sont tous deux des démoniaques. Bref, ceci n’est pas le propos.

Donc, ne trouvant rien dans leur livre traitant de la démonologie occidentale, je me suis tournée vers la démonologie égyptienne et grecque. Et là, j’ai trouvé des choses intéressantes.

Dans la mythologie antique égyptienne, Agathodémon était un dieu souvent invoqué lors des banquets. Sa plus ancienne mention se trouve dans un texte démotique du IIe siècle av. J.-C.

Cette divinité fut reconnue à l’époque gréco-romaine et Alexandre le Grand lui fit même construire un temple à Alexandrie.

Agathodémon avait l’apparence d’un serpent. On l’invoquait et le priait pour protéger son foyer, sa famille. Du coup, c’était une divinité de premier plan. Il était assimilé à d’autres divinités égyptiennes telles que Sarapis, Knoum, Shaï ou encore Shou.

En Grec, Agathodémon signifie bon génie et est le symbole du Nil. Cette figure est la même qui était adorée en Égypte au temps des Ptolémées. Souvent, on le représentait sous la forme d’un serpent, dont le corps était replié en nombreux anneaux, la queue terminée en fleur de lotus ou en épis, portant sur la tête un diadème royal.

Les Grecs appelaient la coupe d’Agathodémon une coupe consacrée à Dionysos. On faisait circuler cette coupe après le repas, pour que chaque convive puisse boire du vin.

Donc, si je résume, Agathodémon était une ancienne divinité égyptienne que les Grecs ont empruntée. On lui vouait un culte, on lui demandait la protection de la famille. Et comme toutes les anciennes divinités, les premiers chrétiens l’ont démonisée. Agathodémon est donc un démon, non pas un bon démon, car cela n’existe pas. Sa fonction n’est pas très claire, on ne sait pas ce qu’il fait. Peut-être protège-t-il les sataniques ? Cela reste une supposition.

Une dernière petite chose, en fouillant sur internet, j’ai découvert que l’on pouvait commander des tableaux représentant Agathodémon pour décorer son salon ! On n’arrêtera jamais la folie et la crétinerie humaine !

 

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin