Nahéma, la reine des Striges

Nahéma ou Naamah ou Naemah ou Naham ou Naham est une démone décrite dans le Zohar, le plus important ouvrage de la littérature kabbalistique. Ce livre, rédigé en araméen, décrit Nahéma comme l’un des compagnons de l’archange Samaël. Après que Caïn tue Abel, Adam se sépare d’Ève pendant 130 ans durant lesquels Lilith et Nahéma lui rendent visite et portent ses enfants démoniaques, qui sont devenus les pestes de l’humanité (Zohar 3 : 76b-77a). C’est donc de ces deux démones que sont issus Asmodée et bien d’autres démons.

 

 

Dans la tradition kabbalistique, Nahéma est l’une des quatre Mères de tous les démons, avec Lilith, Mahalath et Agrat. Avec sa sœur Lilith, elle est la Reine des Striges et commande les incubes et les succubes.

La tradition rabbinique fait de cette démone l’une des épouses de Samaël et la sœur de Tubal-Caïn.

Dans le système gnostique, elle devient la Vigilance de l’Est et n’a aucune fonction négative.

En démonologie, Nahéma provoque les crimes sexuels, les avortements, les infanticides, les maladies vénériennes. Elle tente l’homme par des désirs nécrophiles.

C’est une démone destructrice qui peut rendre stérile, impuissant ou frigide ou encore empêcher la procréation. Elle peut aussi faire mourir les femmes en couches ou les épuiser jusqu’à la mort par l’orgasme. C’est encore elle qui commande aux incubes et aux succubes de s’occuper d’une victime.

Ses victimes principales sont les hommes qui abusent des femmes ou qui les délaissent. Alors, elle les rend impuissants. Nahéma s’oppose à toute procréation et à tout acte sexuel. C’est pourquoi elle s’attaque volontiers aux violeurs ou aux hommes à la libido trop présente.

Il est cependant à déplorer que certains wiccans ne la considèrent pas maléfique et la conjurent à leurs risques et périls.

Lorsqu’elle apparaît, Nahéma prend l’apparence d’une très belle femme, avec des ailes d’aigle et des dents acérées. Ses jambes sont des serpents. Elle peut aussi apparaître sous la forme d’un serpent au visage de femme. Mais, certains démonologues pensent que son apparence réelle est plus terrifiante et qu’elle se montre sous cette apparence épouvantable seulement au moment du trépas de ses victimes.

Dans la magie gnostique, Nahéma est représentée sous la forme d’une belle femme vêtue de blanc, assise sur un globe blanc, une couronne sur la tête et tenant à la main droite un trident et à la main gauche un croissant de lune.

Nahéma crée des possessions par les Succubes et marque ses victimes d’une étoile verte sur le front que seuls certains médiums peuvent voir. Les victimes de Nahéma sont très difficiles à sauver, car cette démone préférera détruire et anéantir ses victimes plutôt que s’avouer vaincue. C’est pourquoi les exorcismes menés contre cette démone sont souvent destructeurs et se terminent parfois très mal.

 

À prier : Padre Pio, saint Barthélemy, sainte Catherine, saint Barnabé

 

Marie d’Ange

Pour aller plus loin

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :