Reconnaître un messager de Dieu

L’Histoire de l’humanité a été traversée par des hommes et des femmes qui disaient recevoir des messages de Dieu  et annonçant des prophéties. Ce don de prophétie est donné librement par Dieu à qui Il lui plaît, et pas forcément à un croyant. Beaucoup d’idées préconçues circulent à propos de ces personnes qui reçoivent des messages de Dieu. Beaucoup sont des charlatans, mais certains sont réellement choisis par Dieu. Il est bon de les distinguer afin de ne pas tomber dans les pièges de l’Antichrist en suivant une personne qui sert Satan.

 

Qu’est-ce qu’un messager de Dieu

Un messager de Dieu est une personne qui est choisie par Dieu et qui reçoit des messages du Ciel. Sa mission est de partager ces messages qu’il reçoit gratuitement. Il doit en faire profiter l’humanité. Ces messages sont souvent des prophéties, c’est pour cela qu’on peut les appeler des prophètes de Dieu et c’est ainsi que nous appellerons le messager de Dieu dans la suite de cet article.

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

La prophétie est donc un charisme, car elle vient de Dieu.

La révélation prophétique est une illumination de l’intellect du prophète par Dieu. Comme c’est Dieu qui donne cette révélation prophétique, et donc qui touche directement l’intellect du prophète, il n’est pas nécessaire que ce dernier soit en état de grâce, ni même croyant d’ailleurs. On connaît des cas où Dieu envoya Son message à des pécheurs, comme ce fut le cas pour Balaam (voir Livres des Nombres).

La prophétie est un don reçu gratuitement, plutôt un charisme, puisque c’est Dieu qui donne ce don. Tout don reçu de Dieu est appelé charisme, pour le différencier des dons naturels ou démoniaques. Ce charisme est donc offert au prophète dans le but du Salut, non pas du Salut du prophète, mais du Salut des autres. Le prophète est ainsi quelqu’un qui se met au service des autres.

Un prophète n’est pas forcément un saint. En effet, la sainteté n’est pas directement liée à la réception de la prophétie.

Les prophètes de l’Ancien Testament étaient écoutés du peuple et avaient un rôle dans la juridiction spirituelle sur le peuple élu. Le terme prophète désigne avant tout ces prophètes de l’Ancien Testament, ceux chargés d’annoncer le Christ, de préparer sa venue. Car l’Ancien Testament est avant une prophétie, celle de la venue du Messie sur Terre. C’est pour cela qu’aujourd’hui on parle plus facilement de messagers de Dieu pour désigner ceux qui reçoivent des messages du Ciel. 

 

Le don de soi

Dieu nous choisit pour être son messager, mais il nous laisse le choix de le devenir. Il nous appelle à Lui, mais nous restons libres de ne pas répondre à son appel. La décision de choisir de devenir un messager de Dieu doit être accompagnée de la décision de donner tout son être à Dieu, de faire le don de soi complet.

Le prophète se met entier au service de Dieu et doit constamment le rechercher, car c’est Dieu qui dispose de son messager et non le contraire. Le prophète livre son âme à l’action de l’Esprit Saint. Il se laisse investir par l’Esprit Saint, il affine ses sens spirituels afin de devenir sensible aux onctions délicates de l’Esprit Saint.

Et évidement, l’âme se met au service de l’Esprit Saint avec ses défauts, ses travers, ses tendances mauvaises, ses péchés, sa vie passée, mais tout cela ne constitue pas d’obstacles pour se mettre au service de Dieu, pour lui faire don de soi, car en acceptant l’appel de Dieu, on tombe forcément dans la miséricorde de Dieu.

 

La soif de Dieu

Le prophète doit avoir soif de Dieu et de la Vérité. Il doit chercher à connaître Dieu. Le prophète ressent le besoin de se tenir en présence de Dieu, de se mettre à son service. Il est exalté par ce besoin, en paix, heureux.

La vocation prophétique demande aussi des prières, afin de connaître et louer Dieu, par des oraisons. C’est dans la solitude de ces moments merveilleux que le prophète établira une connexion avec Dieu. Alors Dieu fera ressentir sa présence, et l’âme du prophète se tiendra en présence de Dieu.

Ces moments de solitude sont nécessaires afin de réparer les dégâts et les blessures que la vie quotidienne a laissés sur l’âme. Ce sont des moments propices à la purification.

 

L’esprit prophétique

L’esprit prophétique est une emprise de Dieu sur l’âme et même sur le corps du prophète, sur tout ce qu’il est, sur tout ce qu’il a. L’âme tout entière du prophète doit vibrer avec Dieu, se met au service de Dieu. Elle est nourrie de Dieu, elle a soif de Dieu.

Lorsque Dieu appelle un prophète, ce dernier doit tout quitter, et se tenir en présence de Dieu. On comprend que notre temps n’est pas propice à l’esprit prophétique, car l’homme est trop attaché à sa vie matérielle pour se mettre au service de Dieu. Mais, Dieu continue d’appeler des messagers, il y a en toujours et heureusement. Nombreux sont rejetés des Églises, sont raillés, pas écoutés, mais ils tiennent fermes dans leur foi, car ils savent que Dieu est avec eux.

La vocation prophétique comporte une certaine expérience de Dieu, l’expérience de la transcendance de Dieu qui a révélé à l’âme quelque chose de l’absolu, qui lui a donné ce besoin d’absolu, et qui lui fait choisir cet absolu comme voie à suivre. Le prophète est comme transcendé par ce chemin divin à suivre, un chemin de perfection qui aboutit à la plénitude totale.

Pour ceux qui veulent connaître une messagère de Dieu, lisez l’œuvre de Maria Valtorta « L’Évangile tel qu’il m’a été révélé ». Voici ce que l’on peut lire sur le site maria-valtorta.org qui lui est consacré : « Clouée au lit depuis de nombreuses années déjà, Maria Valtorta reçoit, au plus sombre de la 2ème guerre mondiale, la vision complète des scènes de l’Évangile. Cette vie de Jésus, étonnante de précisions, a été lue, à titre personnel, par trois Papes, des théologiens et biblistes et rencontre un succès populaire ininterrompu depuis 60 ans. »

« Écrites sans aucunes ratures, les milliers de pages manuscrites relatent, dans un style vivant et passionnant, les actes et les enseignements de Jésus au cours de ses trois années de vie publique, et les scènes de son enfance. « 

J’ai lu, pour le moment, les trois premiers tomes de cette œuvre, et cela m’a transformé ! Beaucoup de choses devinrent compréhensibles, atteignables. C’est toujours un moment de lecture très intense. L’œuvre entière comporte 10 tomes. On y voit évoluer Marie, les apôtres, les disciples, on entend, comme si l’on y était, les prêches du Seigneur, on l’imagine sourire… 

 

De tout temps, Dieu nous a envoyé des prophètes afin de se faire connaître. La plupart du temps, sauf peut-être ceux de l’Ancien Testament, nous ne les écoutons pas, nous les raillons. Notre monde, devenu trop rationnel et surtout trop antichrist, ne veut pas entendre parler de prophète. On préfère les devins, les astrologues et autres servants de Satan, plutôt que d’écouter celui qui se met au service de Dieu pour le Salut des autres. C’est triste, mais cela révèle bien la mentalité de notre monde. Pourtant, il y a des prophètes, ils sont bien présents. Ils restent discrets, ne font pas de bruit, mais se font entendre quand même, et ils sauvent des âmes. Merci à eux d’être là.

Apprenons à les reconnaître, apprenons à discerner ce vrai don de Dieu avec le don de divination donné par Satan et qui nous conduit dans l’erreur. Ce sera l’objet d’un prochain article.

Courage, persévérance, bienveillance.

 

Marie d’Ange

Pour aller plus loin


Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Étiqueté , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :