Le Livre d’Abdias

Abdias, dont le nom signifie « celui qui sert » ou « celui qui honore Yahvé », est l’un des douze « petits » prophètes de l’Ancien Testament. Son Livre, qui a pour titre « Vision d’Abdias, ainsi parle le Seigneur Yahvé au sujet d’Édom », contient un seul chapitre. Dans ce Livre, le prophète prédit la ruine d’Édom.

 

Le Livre d’Abdias

Citons les douze petits prophètes de l’Ancien Testament : Amos, Osée, Michée, Sophonie, Nahum, Habaquq, Aggée, Zacharie, Malachie, Abdias, Joël et Jonas. Chacun de ces prophètes a délivré un message particulier, a transmis la Parole de Dieu. Chaque message contient une prophétie. Quelle est celle d’Abdias ?

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Pour le comprendre, il faut lire son Livre, qui est d’ailleurs le plus court des livres prophétiques : il comprend 21 versets.

Le message d’Abdias est sans appel : le royaume d’Édom sera complètement détruit. Édom a été arrogant, il s’est réjoui des malheurs d’Israël, et lorsque les armées ennemies ont attaqué Israël et que les Israélites ont appelé à l’aide, les Édomites ont refusé de l’aider, et ont choisi de combattre contre eux et non pour eux. Ce péché d’orgueil ne peut plus être ignoré.

Le Livre d’Abdias se termine par la promesse du rétablissement et de la délivrance de Sion dans les derniers jours, lorsque le pays sera rendu au peuple de Dieu, et que lui-même régnera sur eux.

Replaçons ce Livre d’Abdias dans son contexte : Les Édomites, profitant de la ruine de Jérusalem, ont envahi la Judée méridionale. Abdias (ou Obadias ou Obdios en grec) prononce à leur égard un discours prophétique que l’on peut diviser en trois parties :

  • Dans la première partie, Abdias annonce à Édom une convocation des peuples par l’Éternel lui-même, qui l’amènera à sa ruine (Abdias 1:1-9).
  • La seconde partie indique au peuple Édomite la cause du châtiment qui plane sur lui : c’est à cause de sa conduite envers la tribu de Juda, son frère malheureux, qu’il subira la justice de l’Éternel.
  • Dans la troisième partie, Abdias décrit la victoire finale de Juda sur tous ses voisins, et particulièrement sur Édom, et l’établissement sur toute la Terre du règne de l’Éternel dont, Juda sera le centre (Abdias 1:18-21).

Cet écrit est certainement le plus ancien des écrits prophétiques dont nous disposons, et donc, il est normal que nous retrouvions son empreinte dans les textes prophétiques suivants.

On pense que le Livre d’Abdias a probablement été rédigé entre 848 et 840 av. J.-C.

Quant à l’époque de la prophétie, les avis divergent : on envisage souvent Abdias comme le contemporain de Jérémie, témoin, comme lui, de la destruction de Jérusalem par Nabuchodonosor. Quelques-uns le placent plus tard encore, au moment de la domination persane ou sous les successeurs d’Alexandre. D’autres, enfin, lui assignent la première ou l’une des premières places en date parmi les prophètes dont nous possédons les écrits. Notez, chers lecteurs, qu’il y a tout de même cinq siècles d’écart entre les deux opinions extrêmes ! Nous n’avons pas encore fini de débattre sur la Bible et de susciter des discours enflammés, qui ne font, malheureusement, que diviser les enfants de Dieu entre eux en les fixant sur des débats qui n’ont aucune utilité pour le Salut.

 

Qui sont les Édomites 

Ils sont aussi appelés les Iduméens. Ils sont les descendants d’Ésaü et les israélites sont les descendants de Jacob, son frère jumeau.

Ésaü et Jacob étaient les deux fils jumeaux d’Isaac, fils d’Abraham, et de Rébecca. Isaac préférait Ésaü, qui était un habile chasseur et rapportait du gibier pour nourrir sa famille. Rébecca préférait Jacob, qui était un garçon tranquille et paisible. Abraham, leur grand-père, vivait encore parmi ses descendants. Jacob l’écoutait toujours très attentivement lorsqu’il parlait de Yahvé. Abraham est mort à l’âge de 175, les jumeaux avaient alors 15 ans.

Lorsque Ésaü atteint l’âge de 40 ans, il épousa deux femmes du pays de Canaan, introduisant les cultes païens au sein de la famille d’Abraham. Isaac et Rébecca en furent très malheureux.

Plus tard, à cause du droit d’aînesse, les deux frères se disputèrent, et se séparèrent. En effet, ne se souvenant pas qu’il avait vendu son droit à la bénédiction paternelle à Jacob, Ésaü entra dans une grande colère lorsqu’il apprit que son père avait béni Jacob et non lui, qui était l’aîné. Dans sa colère, il parla de tuer son frère. Cette histoire sera racontée dans un autre article. Ce qu’il faut retenir, c’est que les deux frères se séparèrent. La lignée d’Ésaü forma le peuple d’Édom, et la lignée de Jacob forma le peuple d’Israël. C’est pour cela que l’on dit qu’Édom et Israël sont frères. Et c’est pour cela qu’Israël appelle Édom à l’aide lorsqu’il est en difficulté face aux armées étrangères.

Cette querelle entre les deux frères jumeaux a eu des conséquences sur leurs descendants. Cette division fit que les gens d’Édom interdirent à Israël de traverser leur pays pendant l’exode du pays d’Égypte. Les péchés d’orgueil exigent maintenant un jugement de l’Éternel.

 

L’enseignement du Livre d’Abdias

Le verset 21 du Livre d’Abdias contient une préfiguration du Christ et de son Église :

« Les sauvés graviront la montagne de Sion pour juger la montagne d’Ésaü, et à Yahvé sera l’empire ! »

Les « sauvés » (ou libérateurs suivant les traductions) sont les Apôtres du Christ, les ministres de Sa Parole, mais aussi les prédicateurs de l’Évangile dans les derniers jours. Ils sont appelés les « sauvés » ou « libérateurs » pas parce qu’ils obtiennent le Salut, mais parce qu’ils prêchent le Salut à travers l’Évangile du Christ et qu’ils nous montrent le chemin pour obtenir ce Salut. Ils sont les moyens par lesquels la Bonne Nouvelle du Salut est communiquée à tous les hommes.

Le Christ est le seul Sauveur, Dieu qui s’est fait homme pour racheter nos péchés et nous arracher à Satan. Les « sauveurs » ou « libérateurs » sont des prédicateurs de l’Évangile, ceux qui font connaître le Christ et la Parole de Dieu. La prophétie d’Abdias nous dit que ces prédicateurs seront de plus en nombreux, et que donc l’espoir est permis et que de nombreuses âmes seront sauvées parce qu’elles connaîtront le Christ. Ces prédicateurs se manifesteront de plus en plus à l’approche de la fin des temps.

Aujourd’hui, nous assistons à une agonie de la foi, les gens sont de moins en moins croyants. Cela est notre ressenti, car l’on a voulu faire disparaître Dieu au profit d’autres dieux, comme l’argent, le pouvoir, les biens matériels… On a tout fait pour attirer notre attention sur les plaisirs terrestres. Mais, il y a de plus en plus de personnes qui commencent à s’éveiller, à comprendre que quelque chose ne tourne pas rond. Et de plus en plus de personnes se tournent vers le Christ, non pas vers une Église en particulier, mais vers le Christ, et retrouvent leur foi. Parallèlement à ce phénomène, de nombreuses personnes osent enfin prêcher la Bonne Nouvelle et se lèvent. Ce sont les prédicateurs, ceux qui éveillent les consciences, ceux qui tracent le chemin vers Dieu en le balisant grâce à l’Évangile.

Je pense sincèrement que nombreux sont ceux qui ne croient plus en une Église en particulier, mais qui ont la foi au Christ et qui veulent retrouver une foi simple, tournée entièrement vers Dieu. Mais, l’humanité a toujours eu besoin de guides, et ces guides sont et seront ceux qui prêcheront l’Évangile non pas pour une Église, mais prêcheront l’Évangile pour sauver les gens, dans un geste d’amour simple, et cela peut importe de l’Église d’où ils sont issus.

Je pense sincèrement que les tous les croyants doivent se réunir, doivent arrêter de se quereller pour des broutilles. Le plus important est de croire au Christ et de recevoir son message d’amour, de paix et de Salut. C’est ce qui compte, et les questions qui divisent les chrétiens, comme par exemple, la place de Marie, doivent ne plus être un frein à cette réunion.

 

Le Livre d’Abdias nous dit concrètement que Dieu remportera la victoire pour nous si nous lui restons fidèles, si nous avons foi en Lui. Dieu nous appelle à la charité, et l’orgueil doit être éloigné pour justement agir pleinement dans la charité. Il est temps de nous réunir, car contrairement à ce que l’on veut nous faire croire pour nous diviser, nous n’avons qu’un seul ennemi, Satan, qui utilise son bras armé, qui est l’élite pédosataniste et leurs sbires francs-maçons, pour nous corrompre. Unissons-nous, soyons forts de notre foi. Le combat est spirituel. Courage, persévérance, bienveillance.

 

Marie d’Ange

Pour aller plus loin

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Étiqueté , , , , ,

3 commentaires sur “Le Livre d’Abdias

  1. Je suis 100% d’accord avec vous !
    Je pense exactement comme vous.
    Et c’est pour cela que je fouille dans tout ce qui est chrétien
    pour amasser les perles perdues.

    Jules

    1. Bonjour,
      Qu’appelez-vous les perles perdues ? Pourquoi les amassez-vous ?
      Vous pouvez me répondre par mail à la section contact de ce blog. Merci pour votre commentaire.
      Que Dieu vous garde.
      Marie d’Ange

  2. Mille merci Marie d’Ange !! quel belle article !

Répondre à Jules Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :