Pan, le démon du viol

 

Pan, l’un des huit grands dieux de la mythologie égyptienne, la divinité grecque des bergers et des troupeaux, celui qui suivait les agapes de Bacchus.

Pan est une divinité très connue dans les mythologies égyptienne et grecque. Chez les Grecs, il représentait le protecteur des bergers et des troupeaux.

D’après la mythologie grecque, Pan serait né sur le mont Cyllène en Arcadie. Devant son apparence monstrueuse, mi-homme, mi-bouc, sa mère se serait enfuie et c’est son père qui l’aurait emporté sur le l’Olympe, où il fut accueilli par tous les dieux.

Dans une autre version, Pan serait le fils de Zeus et de Callisto, ou encore de Zeus et de Thymbris ou encore d’Apollon et de Pénélope… Pour concilier ces différentes variantes, certains auteurs imaginent plusieurs Pan.

Selon Ovide (Métamorphoses, XI), Pan défie Apollon dans un concours musical jugé par Tmolos, roi lydien.

Pan représente aussi le dieu de la foule hystérique, en raison de sa capacité de faire perdre son humanité à un individu pris de panique, et de déchirer, démembrer et éparpiller son idole. D’ailleurs, l’origine du mot panique provient de la manifestation humaine de la colère de Pan.

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Le christianisme démonisa cette divinité, à cause de son apparence, mais aussi à cause de son caractère très sulfureux. En effet, Pan rendrait fou celui ou celle qui le verrait. D’après la mythologie grecque, Pan voulait s’approprier la nymphe Syrinx qui se transforma en roseaux des marécages pour lui échapper. Alors, Pan confectionna un instrument de musique avec les roseaux auquel il donna le nom de syrinx. Cet instrument est plus connu sous le nom de flûte de Pan. De même, Pan voulait s’approprier la nymphe Écho, dont la voix merveilleuse rendait tout homme amoureux. Pan arriva à l’attraper, la déchiqueta par jalousie et l’éparpilla sur toute la surface de la Terre. Il ne reste plus que de cette nymphe l’écho de son chant. Ainsi, Syrinx fut pourchassée et rassemblée post mortem par Pan et Écho fut pourchassée par envie, par jalousie et éparpillée dans la mort. On comprend que le mythe de Pan concentre toute la dualité de l’imitation : désir/jalousie, rassembler/éparpiller, présence/absence.

Démon cité par Collin de Plancy comme l’un des plus grands appartenant à la première classe des divinités chez les Égyptiens, princes des incubes selon quelques démonologistes. Certains le confondent avec Satan.

En démonologie, Pan est le prince des incubes et commande les Sylvains. Pan est doué d’une activité sexuelle intense et ne peut s’empêcher de violer les Nymphes dès qu’il en croise une. C’est pour cela qu’il est surnommé le démon violeur.

Pan est un grand tentateur. Il préside aux plaisirs hétérosexuels, homosexuels et onanistes (masturbation). C’est lui qui crée le désir et les pulsions chez ses victimes, qui incite au viol, aux orgies, à la multiplication des partenaires, à la luxure.

Les sorciers conjurent ce démon pour pervertir les femmes, jamais les hommes, en les incitant aux délices charnels et les pousser à l’adultère. Il est aussi conjuré pour redonner vigueur aux hommes impuissants ou qui connaissent des défaillances de virilité.

Pan protège les violeurs, les pervers et les obsédés. Il pousse ces personnes à aller au bout de leur perversion ou leur obsession, à passer à l’acte.

Lorsqu’il apparaît, il prend la forme d’un être mi-humain, mi-bouc. Sa figure est humaine, toute plissée et il porte la barbe. Son menton est saillant, ce qui exprime le vice et la bestialité. Son front est orné de deux cornes. Son corps est poilu, ses membres inférieurs sont ceux d’un bouc et son sexe est toujours en érection.

À prier : saint Matthieu, sainte Cécile, sainte Agnès de Rome, saint Michel Archange, saint Joseph.

Marie d’Ange

Pour aller plus loin


Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :