Publié le

Akouam, le démon géant

Nous ne savons pas grand-chose sur ce démon, mis à part qu’il apparaît dans la mythologie persane et qu’il est géant. Je pense qu’il est intéressant de se pencher sur les croyances persanes qui entourent cette divinité.




Akouam n’est pas dans la liste des 69 démons de la « Pseudomonarchia daemonum » de Jean Wier.

AKouam n’est pas dans la liste des 72 démons du « Lemegeton et de la goétie » de Samuel Mathers.

Par contre, Collin de Plancy, dans son « Dictionnaire Infernal » le cite en ces termes : « démon géant, qui, dans les traditions persanes, lutta longtemps contre Roustam, et fut enfin, malgré sa masse énorme, tué par ce héros. Roustam est en Perse un personnage que l’on ne peut comparer qu’à Roland chez nous. »

Nahema-Nephthys et Anubis ne mentionnent pas ce démon dans leur ouvrage « Le Prince de ce monde ».

Comme on peut le constater, on n’a pas grand-chose sur ce démon. Par contre, il serait intéressant d’en savoir un peu plus sur Roustam, ce Perse qui aurait terrassé Akouam.

Statue représentant Rostam

Dans la mythologie persane, on trouve un héros répondant au nom de Rostam. C’est le fameux Roustam cité par Collin de Plancy. Rostam, fils de Zal et de Rudaba, était présenté comme le plus vaillant des héros iraniens.

Selon la légende, Rostam ne put naître correctement et son père, Zal, fit appel au Simurgh (Phénix), qui mit au monde l’enfant en pratiquant une césarienne. Ainsi, Rostam a donné son nom à cette technique médicale et dès lors, la césarienne est appelée « Rostaminé «  (à la manière de Rostam) en farsi.

Dans le Shâh Nâmeh (ou Chah nameh ou encore Shâhnâmeh ou Livre des rois en persan est un poème épique retraçant l’histoire de l’Iran depuis la création du monde jusqu’à l’arrivée de l’Islam, poème écrit par Ferdowsi), Rostam est un grand champion qui intervient dans de nombreuses histoires. C’est même l’un des personnages les plus aboutis du Shâh Nâmeh.

Et c’est dans ce livre que l’on trouve l’histoire où Rostam combat le dēw (qui signifie démon en persan). Ce démon est nommé Akvan et serait le même que Akouam. Il est représenté en un magnifique zèbre très puissant qui ravage les hordes de chevaux de Perse.

Quand le roi eut vent de ce problème, il réalisa que ce zèbre était un démon et qu’il fallait une ruse ahrimanique pour le vaincre. Il confia cette tâche à Rostam qui bien sûr, terrassa la bête.

Akvan, en perse, signifie esprit mauvais. C’est une divinité persane qui possède de grands pouvoirs et qui est dotée d’une grande force physique. Akouam est décrit comme ayant des crocs et des cornes, portant une jupe courte traditionnelle qui cache partiellement son sexe. Ses pieds sont dotés d’ongles semblables à des griffes.

Une caractéristique spécifique à Akvan ou Akouam est qu’il fait toujours le contraire de ce qu’on lui demande. Si l’on connaît cette caractéristique, on peut l’utiliser contre lui.

 

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin




 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.