Warning: file_get_contents(/homepages/21/d700146989/htdocs/app700151556/wp-content/plugins/themeisle-companion/vendor/codeinwp/themeisle-content-forms/composer.json): failed to open stream: No such file or directory in /homepages/21/d700146989/htdocs/app700151556/wp-content/plugins/themeisle-companion/vendor/codeinwp/themeisle-content-forms/load.php on line 64

Le château hanté de Leap

Le Château de Leap est certainement la forteresse la plus hantée d’Irlande du Nord. Il fut le témoin de nombreux meurtres violents, d’un amour impossible, d’actes barbares et sanglants… Les oubliettes de ce château sont remplies d’ossements humains. Son histoire est macabre, violente, terrible. Ce qui fait que l’on peut y croiser une sorcière et de nombreux fantômes.




Un peu d’histoire

 

Le château de Leap aujourd’hui

 

Le château de Leap, Leap Castle en anglais, est un château situé dans le comté d’Offaly, près de la petite ville de Roscrea, en Irlande du Nord.

Construit à la fin du XVe siècle par la famille O’Bannon, une famille violente et sanglante, il s’appelait à l’origine Leim Ui Bhanain ou Leap des O’Bannon. Les O’Bannon étaient sous la soumission du clan O’Carroll, lui aussi très sanguinaire et donc le château lui appartenait.

En 1557, après trois attaques successives du Comte de Kildare, les O’Carroll, qui ont réussi à vaincre l’ennemi, prennent possession des lieux.

On sait que les O’Carroll sont particulièrement violents et vicieux. On raconte qu’ils avaient engagé de nombreux mercenaires pour tuer sans pitié ceux qui ne leur obéissaient pas. Cependant, lorsqu’il avait fallu payer ces mercenaires, les O’Carroll les auraient tués ou les auraient jetés dans les oubliettes du château.

Après la mort de Mulrooney O’Carroll en 1532, des conflits familiaux déchirèrent le clan O’Carroll. Une rivalité féroce éclata au sein de la famille. Les frères se dressèrent les uns contre les autres pour avoir le pouvoir.

L’un des frères O’Carroll était un prêtre qui officiait dans la chapelle du château, aujourd’hui appelée la Chapelle Sanglante. Un jour, alors qu’il donnait une messe, son frère rival fit irruption et l’égorgea. Ce dernier tomba sur l’autel et mourut devant sa famille. Voilà pourquoi on appelle cette chapelle la Chapelle Sanglante.

En 1659, le château passa par mariage dans la propriété de la famille Darby, dont quelques-uns de ses membres éminents étaient le vice-amiral George Darby, l’amiral Sir Henry d’Esterre Darby et John Nelson Darby. Le donjon a été agrandi et des extensions importantes ont été construites. Mais, pour payer toutes ces constructions, les impôts des paysans ont été augmentés et une partie des terres qui entouraient le château ont été vendues. Cette augmentation d’impôt peut expliquer le fait que le château a été incendié durant la Guerre civile irlandaise en 1922.  

Depuis 1991, le château de Leap est la propriété de Sean Ryan qui a entrepris des travaux de restauration. Et cette ancienne forteresse du XVe siècle attire chaque année de nombreux visiteurs, non pas pour son architecture, mais plutôt pour sa réputation. En effet, de nombreux curieux en quête de sensations viennent ici à la recherche de fantômes, car ce château a la réputation d’être l’un des lieux les plus hantés d’Europe. Et vous, chers lecteurs, aurez-vous le courage d’y faire une petite visite ?

Pourquoi ce château est-il réputé hanter ? À cause des rumeurs qui tournent autour de lui. En effet, derrière cette construction de pierres se cache une terrible histoire familiale. Le château serait hanté par de nombreux fantômes que certains ont identifiés. D’ailleurs, lors de la restauration du bâtiment, il a été retrouvé, dans le donjon, de nombreux ossements humains, tous des hommes assassinés d’une manière violente, des prisonniers condamnés à mort et enfermés là. Pour nettoyer le donjon, il a fallu plus de 3 charrettes pour transporter les ossements humains retrouvés sur place. Aujourd’hui, ce donjon est fermé au public pour que personne n’y tombe. Je rappelle, chers lecteurs, que derrière tout fantôme se cache un démon qui le retient prisonnier. Ou que les manifestations fantomatiques sont dues à des démons ou à des damnés.

Après ce petit tour d’histoire, faisons le tour des entités qui hantent le château.

 

La Chapelle Sanglante

 

La Chapelle Sanglante

 

Comme je l’ai dit plus haut, le clan des O’Carroll était un clan puissant. Lorsque le chef du clan, Mulrooney O’Carroll, mourut en 1532, ses deux fils se disputèrent l’héritage du père, créant ainsi une scission au sein de la famille.

L’un des fils était un prêtre. Il officiait souvent dans la chapelle du château pour sa famille. Un jour, alors qu’il donnait une messe, son frère débarqua, lui enfonça une lame dans le cœur avant de l’égorger. Le prêtre se vida de son sang sur l’autel.

Ceux qui assistaient à la messe n’apprécièrent pas ce geste blasphématoire et sanguinaire. Il n’était pas digne de tuer un homme dans un lieu saint et encore moins de tuer un homme qui n’avait pas d’armes pour se défendre.

C’est ainsi que l’on surnomma cette chapelle la Chapelle Sanglante. Elle devint un lieu maudit et plus aucune messe ne fut célébrée en ce lieu.

Certains visiteurs ont rapporté avoir vu un fantôme errant dans la Chapelle Sanglante, fantôme qui porterait les vêtements d’un prêtre.

Par contre, l’histoire ne nous dit pas ce qu’il advint du frère meurtrier. Selon mes recherches, il n’aurait pas été jugé pour cet acte abject et serait l’ancêtre de Charles Carroll de Carrollton, l’un des signataires de la Déclaration d’Indépendance des États-Unis.

 

Le fantôme Lui

 

La cour intérieure du château de Leap

 

Ce fantôme serait une créature de petite taille, pas plus haute qu’un mouton, dont le visage est en décomposition. Il pourrait s’agir d’un démon.

Ce fantôme apparaît dans le château souvent accompagné d’une odeur de pourriture.

Pour comprendre d’où vient ce spectre, il faut remonter au temps où Leap Castle était la propriété de la famille Darby. La maîtresse des lieux, Mildred Darby aurait fait des rites occultes, ce qui a réveillé de nombreux esprits du château, dont celui de Lui.

On retrouva une lettre de Mildred datant de 1909 et disant qu’un jour, alors qu’elle se promenait dans la galerie du château, elle avait senti une main sur son épaule. Et lorsqu’elle se retourna, elle vit le visage de cette étrange créature. Un visage terrifiant. Décomposé.

 

Le fils aîné de la famille O’Carroll

 

Le capitaine Darby

 

En 1659, la fille du chef du clan O’Carroll tomba follement amoureuse d’un anglais répondant au nom de Darby. Ce dernier avait été fait prisonnier au château. Pendant plusieurs semaines, la jeune femme lui apporta de la nourriture avant de l’aider à s’évader.

Mais, elle ne parvint pas à fuir avec son amant, car elle fut surprise par son frère dans l’escalier. Sans hésiter un seul instant, elle enfonça une lame dans le cœur de son frère avant de prendre la fuite avec son amant.

Mais la demoiselle, parce qu’elle avait tué le fils aîné de la famille O’Carroll, devint l’héritière du château et des terres. Donc, elle revint au château de Leap et se maria avec Darby. Le fief passa donc aux mains de la famille Darby.

Cependant, le spectre de ce frère assassiné est revenu pour hanter sa sœur. Certains visiteurs disent l’avoir aperçu se promenant dans les couloirs du château. Comme ce frère était un homme profondément mauvais, on peut hypothéquer il soit devenu un damné après sa mort ou qu’il soit retenu prisonnier par un démon attiré par son esprit de vengeance.

 

La fille des Darby et son prétendant

 

Intérieur du château de Leap.

 

Des années après cette aventure amoureuse de la fille des O’Carroll, une nouvelle histoire d’amour allait troubler la paix des habitants du château de Leap.

L’une des filles du couple Darby s’était éprise d’un pauvre garçon, un paysan habitant une ferme locale. Les amoureux passaient beaucoup de temps ensemble, ce qui éveilla les soupçons du père. Ce dernier comptait arranger le mariage de sa fille et unir la famille Derby avec un autre clan puissant de la région.

Lorsque le père vit sa fille avec ce jeune paysan, il le tua.

Sauf que, la jeune Darby, qui avait le cœur brisé, ne comptait pas en rester là. Après avoir pleuré son amoureux pendant plusieurs jours, elle pénétra dans la chambre de son père, la nuit, et le tua dans son sommeil.

Et le lendemain, elle se jeta dans le vide des remparts, afin de mettre fin à ses jours.

Une autre version de l’histoire raconte que la jeune fille aurait été poussée dans le vide par un démon qui habite le château et qui est particulièrement actif sur les remparts.

D’après les histoires locales, cette jeune fille aurait été aperçue sur les remparts et aurait même rejoué son suicide en tombant dans le vide sous les regards troublés des témoins. Parfois, elle se montre dans les escaliers en compagnie de son amoureux. On peut penser, comme elle s’est suicidée, elle serait devenue une damnée et condamnée à errer sur les remparts du château.

 

La sorcière

 

La tombe de Mildred Darby

 

Cette histoire macabre met en scène Mildred Darby, une femme qui a vécu au château entre 1850 et 1921 et sa passion pour l’occulte. Mildred Darby s’intéressait beaucoup à la magie noire et était fascinée par l’énergie négative du château de Leap.

La légende raconte qu’elle pratiquait des messes noires dans le donjon et qu’elle aurait attiré un puissant démon.

Une nuit, une main glaciale se posa sur son épaule. En se retournant, Mildred vit le terrifiant démon. Il était mi-homme mi-bête, son visage était maigre et ténébreux, ses yeux étaient des cavités noires et son odeur était fétide. Mildred n’eut pas peur de ce démon, au contraire. Elle l’avait appelée et comptait bien faire affaire avec lui. Sauf qu’elle y perdit son âme.

La légende raconte qu’elle est tenue prisonnière dans le château par ce démon et qu’elle hante les couloirs dans l’espoir de lui échapper.

 

Les fantômes des oubliettes

 

Les oubliettes du château de Leap

 

Les oubliettes du château de Leap avaient, comme seul accès, une trappe située au deuxième étage. C’était là que l’on mettait les prisonniers condamnés à mort.

La victime était attirée de force jusqu’au deuxième étage puis jetée dans ce trou étroit après une chute de plusieurs mètres de haut.

Et pour être sûrs qu’elle meurt, les O’Carroll avaient placé des pieux afin de la blesser mortellement.

Empalés, les prisonniers agonisaient dans cet endroit de torture et priaient pour que la mort vienne les chercher rapidement.

Lors de la rénovation du château en 1900, les nouveaux propriétaires trouvèrent une centaine de cadavres dans les oubliettes. Il fallut trois charrettes pour sortir tous les os humains qui s’y trouvaient. Un démon est particulièrement attiré par la souffrance humaine. Il peut retenir prisonnières toutes les âmes de ces pauvres hommes.

 

Les entités du château

 

Une fenêtre du château où apparaître souvent une entité

 

Beaucoup de chasseurs de fantômes ont enquêté sur l’activité paranormale du château. Aux dires de certains, il y aurait pas moins d’une vingtaine d’entités qui hanteraient le château de Leap.

Il y aurait le fantôme d’un canonnier dans la chapelle, une dame rouge qui menace de son poignard, les fantômes d’Émily et Charlotte, deux petites filles qui jouent dans le hall d’entrée avant de sauter du haut des remparts.

Il y aurait aussi de nombreux fantômes de moines qui se montrent dans la maison du prêtre tué par son frère.

Au château de Leap, il y aurait aussi un puissant démon qui serait très agressif et qui se manifeste accompagné d’une odeur horrible de putréfaction. Ce démon aurait été aperçu dans les escaliers. D’ailleurs, après le passage de Mildred Darby, le château ne fut plus le même. Il fut frappé par plusieurs incendies et demeura complètement fermé pendant 70 ans. C’est peut-être ce démon qui retient prisonnier toutes les autres âmes.

Les gens de la région ne veulent pas se rendre au château. Ils prétendent qu’il est maudit, que le mal règne à l’intérieur. Ils évitent même de le regarder après le coucher du soleil et, suite à de nombreux incidents, les propriétaires ne veulent plus l’ouvrir aux amateurs de paranormal qui souhaitent enquêter.

Plusieurs visiteurs sont devenus fous après avoir vu des entités ou avoir entendu des gémissements, des cris ou des pleurs. Peut-être ont-ils croisé le puissant démon qui hante les remparts.

Aujourd’hui, Leap Castle est en mauvais état, mais les restaurations en cours le rendent approchable aux visiteurs qui veulent admirer son architecture du XVe siècle. Sa tour principale, sa cour et ses escaliers sont bien conservés, ainsi que son donjon et ses salles annexes. Attention toutefois aux craintifs et aux âmes sensibles, car les manifestations paranormales sont nombreuses. Et surtout, chers lecteurs, il semblerait qu’il y ait deux démons qui cohabitent dans ce château. Et il n’est pas bon d’aller titiller un démon.  

Marie d’Ange

Pour aller plus loin


 




Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :