L’action de Satan sur l’homme

Dans le livre « L’exorcisme et la possession démoniaque », j’explique que Satan possède deux pouvoirs pour éloigner l’homme de la lumière et l’emporter dans la désolation. Le premier pouvoir est appelé le pouvoir ordinaire. C’est la tentation. Le second pouvoir est appelé pouvoir extraordinaire. C’est la possession démoniaque. Comment se sert le démon de ces deux pouvoirs ? Comment arrive-t-il à tenter et à posséder un homme ?




Le pouvoir ordinaire

 

Satan use et abuse de son pouvoir ordinaire qui est la tentation. D’ailleurs, tous les démons usent et abusent de ce pouvoir.

L’activité principale d’un démon consiste à tenter l’homme au mal en cherchant à l’éloigner de Dieu. En tentant l’homme, le démon le mène au péché, à la perdition. Il nous montre l’envie, la luxure, la colère…

La tentation concerne tout le monde. Personne n’est épargné. Elle se voit tous les jours, on voit ses ravages : des familles qui se déchirent pour une histoire d’argent, des amis qui se battent pour une histoire de position sociale… Même les enfants sont tentés par le démon !

Satan nous parle au creux de l’oreille, nous montre que le voisin roule dans une plus belle voiture que la nôtre, que cette mère de famille est plus élégante que nous, que cet homme habite dans une plus belle voiture que nous… Il nous montre que rien n’est plus important que l’argent. Il nous fait dire des mensonges. Il crée le péché dans nos cœurs.

Le seul moyen de lui résister, c’est la prière. Il ne suffit pas de croire en Dieu, il faut respecter sa volonté. Et prier, pour demander à Dieu de nous rendre forts face à la tentation. Ce n’est pas facile, car le démon connaît nos points faibles et frappera toujours au moment où nous sommes le plus disposés à lui céder, lorsque nous subissons une perte d’un être cher par exemple, ou lorsque nous apprenons une mauvaise nouvelle, une catastrophe. C’est surtout dans ces moments-là que nous ne devons pas perdre la foi et prier. C’est notre épreuve, lui résister.

Aujourd’hui, dans notre monde où toutes les valeurs humaines s’écroulent, Satan règne en maître absolu. Le monde ne tourne plus rond. Et lorsque l’on analyse ce qui arrive, on s’aperçoit que tout est fait en dépit du bon sens. Pourquoi ? Parce que nous n’avons plus les moyens de résister au pouvoir ordinaire de Satan, et donc nous nous laissons entraîner vers des désirs qui nous tuent à petit feu, qui nous font croire que nous sommes heureux, mais en réalité, nous sommes malheureux.

Prenez par exemple, les smartphones. Tout le monde possède un smartphone. Ces derniers sont devenus indispensables. Mais non contents d’en posséder un, nous voulons absolument le dernier sorti, quitte à nous endetter. Lorsque nous arrivons à l’acheter, nous éprouvons un sentiment de bien-être, sentiment trompeur qui nous fait croire que nous sommes heureux. Mais très vite, ce smartphone devient obsolète, un nouvel appareil sort, et là nous sommes sous tension, car il nous le faut absolument. C’est l’envie. Et nous devenons obsédés par cet objet. Nous devons l’avoir à tout prix, quitte à voler, à faire un crédit, à tuer… Alors que nous n’en avons pas besoin pour vivre, mais Satan nous dit que c’est vital !

À cette action tentatrice du démon, nous sommes tous soumis, et pour toute notre vie, comme cela s’est aussi produit pour Jésus. Dans le désert, Satan a tenté Jésus par trois fois, et par trois fois, Jésus lui a résisté, donc l’a vaincu. Contrairement à Judas, qui lui n’a pas su résister à la tentation et a livré Jésus pour quelques pièces de monnaie.

Pour résister à la tentation, au pouvoir ordinaire du démon, il est nécessaire de veiller, de fuir les occasions de péché et surtout de prier, car seuls, nous perdons la lutte contre Satan. Il est nécessaire de demander l’aide des anges, des saints, de Marie et surtout de Jésus.

 

 

Le pouvoir extraordinaire

 

L’activité extraordinaire du démon consiste à occasionner des troubles particuliers, exceptionnels. Cela reste rare, mais se produit quelquefois par notre faute, mais aussi par la faute d’autrui.

Le pouvoir extraordinaire du démon est la possession et les phases qui la précèdent. Ce pouvoir occasionne des maux de différentes natures que nous pouvons classifier en quatre catégories principales :

 

  • L’infestation

L’infestation est le fait que le démon se manifeste autour d’une personne, ou d’un groupe de personnes, en frappant sur les portes, en déplaçant des objets, en faisant du bruit… Souvent, lorsqu’une maison est hantée, il s’agit d’un cas d’infestation. L’infestation frappe aussi les choses, comme les habitations, ou les animaux. Dans le cas des habitations, on s’est rendu compte que ce sont souvent des lieux où il y a eu des morts violentes qui sont infestés ou des lieux qui abritaient des messes noires. L’infestation peut se transformer en obsession.

 

  • L’obsession

Il s’agit de troubles donnés à l’homme, qui frappent sa sérénité intérieure, son équilibre psychoémotif. Satan agresse sa victime en lui causant des perturbations, des angoisses, des tourments intimes, des cauchemars, des peurs irraisonnées…

L’infestation peut conduire à l’obsession. Le processus est simple : prenons le cas d’une habitation infestée. Ceux qui résident dans cette habitation peuvent ressentir des troubles, le démon s’attaque directement à eux.

Cela peut aussi être le cas de chasseurs de fantômes qui font une investigation dans une demeure abandonnée. Souvent, ils appellent ce qu’ils croient être des fantômes, parfois violemment, en les insultant. Et là, ils se sentent mal. Et l’investigation vire à l’obsession, car le démon s’attaque physiquement à eux et leur cause des maux qui ne peuvent être soulagés par la médecine. La même chose peut aussi arriver lors d’une séance de Oui-ja.

Le démon s’attache rarement à un lieu. Souvent, il y est en sommeil et retient prisonnier des âmes, des fantômes qui ne peuvent trouver le repos. Si vous le titillez, il s’attaquera directement à vous. L’obsession, si elle n’est pas traitée, peut conduire à la vexation démoniaque voire à la possession.

 

  • La vexation

Le démon frappe une personne avec des souffrances et des maléfices. Il agit directement sur la vie de sa victime en causant différents maux touchant la santé, les relations amoureuses ou amicales, le domaine du travail… Les cas de vexation sont souvent difficiles à discerner, car les maux proviennent du démon, mais d’une manière indirecte, non évidente. Les personnes frappées de vexation démoniaque sont souvent incomprises des proches, mais surtout des prêtres peu instruits de ces faits. Souvent, ces derniers les envoient voir un mage, ce qui ne fait que renforcer le trouble, ou les envoient voir un médecin, qui est totalement impuissant.

La vexation peut conduire au suicide et/ou à la possession démoniaque.

 

  • La possession

C’est le stade ultime, le plus grave. Le démon entre dans le corps de sa victime et en prend le contrôle. Il se manifeste alors par des gestes et des paroles. La victime subit, alors, toutes sortes de maux. Le démon peut pousser sa victime au suicide ou au meurtre.

L’infestation, l’obsession et certains cas de vexation démoniaque peuvent être guéris par des prières et par le retour à une vie pieuse. Les cas les plus graves de vexation et la possession nécessitent l’intervention d’un exorciste.

Chose importante : le démon peut nous causer des troubles physiques ou psychiques, mais jamais il ne peut avoir une action sur notre âme, à moins de la lui donner et d’y consentir.

 

 

Pourquoi le démon s’attaque-t-il à l’homme ?

 

 

Satan use et abuse de son pouvoir ordinaire. C’est la principale activité des démons. En ce qui concerne le pouvoir extraordinaire, un homme peut devenir la victime du démon pour quatre raisons principales :

 

  • Par libre initiative du démon

Dieu, en vertu de la liberté accordée à chaque créature, tolère que Satan opère le mal et laisse faire. Le démon, lui, aime s’attaquer à des personnes pieuses, afin de les éloigner du Seigneur. Ce fut le cas pour Padre Pio, pour le Curé d’Ars…

Dieu a laissé faire, sa non-intervention immédiate ne représente pas pour autant une permission de Dieu au mal. Les motifs de cette non-intervention nous échappent, mais nous pensons que cela a été réalisé dans le dessein de renforcer la foi de la victime. Le Seigneur a le pouvoir de transformer le mal en bien.

 

  • Par la fréquentation de lieux dangereux

Lorsque nous sommes en contact avec des mages, des marabouts, des sorciers, des cartomanciens, des groupes sataniques ou lorsque nous nous adonnons au spiritisme ou lorsque nous fréquentons quelqu’un s’adonnant à la magie, au spiritisme… nous sommes plus susceptibles d’être frappés par le pouvoir extraordinaire du démon.

La magie appartient au monde des ténèbres, qu’elle soit noire, blanche, rouge, grise ou multicolore ! Il n’existe pas de bonne magie. Celui qui se dit pratiquer la magie blanche pour faire le bien fait le jeu du démon.

Aujourd’hui, la magie est banalisée. On va facilement voir une voyante pour se faire dire l’avenir ou l’on se tourne vers un mage pour connaître la réussite. Et l’on se retrouve aux prises avec le démon !

Pareil, le spiritisme est banalisé. Des planches Oui-ja sont vendus comme un jeu à des enfants de six ans ! Et pourtant, appeler les morts c’est appeler le démon !

Nous ne devons pas côtoyer des personnes s’adonnant à la magie ou au spiritisme, comme nous ne devons pas côtoyer des sataniques ou assister à des messes noires, même par curiosité.

 

  • Par la persistance dans le péché grave

Le démon nous tente continuellement et arrive, parfois, à nous faire plonger dans le péché. Avec le temps, on s’endurcit dans le péché et le mal creuse plus profondément ses racines en nous.

Le seul moyen d’y échapper, c’est la rédemption et le retour à une vie pieuse.

 

  • Par les maléfices

Le maléfice est la cause la plus commune. Il concerne 90 % des cas de possession démoniaque. Ce cas ne dépend pas de celui qui subit les maux. La victime est innocente.

Le mot « maléfice » signifie un mal occasionné avec l’aide du démon. Qui peut jeter un maléfice ? Les mages, les sorciers qui sont réellement en contact avec le diable.

On connaît différentes formes de maléfices : l’envoûtement, l’enchaînement, le mauvais œil…

Sont coupables ceux qui ordonnent aux sorciers de jeter le maléfice et le sorcier qui le fait.

 

Souvent, l’action du Malin est favorisée par le péché, mais beaucoup doivent leurs maux à une simple consultation chez une voyante, à une séance de spiritisme, à l’usage de la magie directement ou indirectement avec le recours à un mage.

Ces situations sont à l’origine de la mise en place de liens maléfiques qui peuvent demeurer cachés, insoupçonnés durant des années. La victime peut se dire qu’elle est poursuivie par la malchance ou qu’elle traverse une période difficile.

De façon générale, tout contact avec quelques formes de pratiques ésotériques est néfaste. Sans parler de ceux qui fréquentent des sectes sataniques.

La fréquentation de certains lieux infestés par le Malin est également de nature à induire des problèmes.

 

 

Comment s’en défendre

 

« Voici les signes qui accompagneront ceux qui croient : en mon nom, ils chasseront les démons » (Marc 16.17).

Jésus a vaincu Satan sur la Croix. Jésus a repoussé le démon devant lui. Ce pouvoir, il l’a d’abord donné à ses apôtres, puis à ses 72 disciples pour enfin l’étendre à tous les croyants.

Donc, tous ceux qui croient à Jésus, qui l’invoquent, peuvent chasser le démon. Pourtant, aujourd’hui, l’exorcisme peut être administré seulement par un prêtre autorisé par son propre Évêque. Mais, tous les fidèles peuvent réciter des prières de libération, pour soi-même ou pour les autres, sans qu’il ait besoin de l’autorisation de l’Église. Tous ceux qui croient en Jésus peuvent réciter des prières de libération pour sauver une victime de Satan. Encore faut-il avoir la force de s’attaquer au démon et d’avoir une très grande foi. Cela peut s’avérer un exercice difficile, car le démon peut s’attaquer à celui qui veut le déloger. Il y a des règles à respecter. Et il faut aussi avoir envie d’aider son prochain sans rien demander en retour, l’accompagner, le guider.

La finalité des prières de libération est la même que celles de l’exorcisme, c’est-à-dire chasser le démon. Mais tandis que l’exorcisme est la prière officielle et publique faite au nom de l’Église, et c’est pourquoi elle est intrinsèquement plus efficace, la prière de libération reste toujours une prière privée, qui dans certains cas, notamment les cas d’infestation ou d’obsession ou les cas les moins graves de vexation, donne de grands résultats.

 

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin


 

 




 

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visitez notre boutique ! Cliquez sur la page "La boutique de Marie d'Ange" pour découvrir tous nos objets religieux et nos livres. Ou, sélectionnez votre catégorie dans l'onglet "La boutique" à droite. Ignorer

%d blogueurs aiment cette page :