Ariton, le sous-prince de l’Enfer

 

Ariton est parfois appelé Egin ou Egym. Le nom de ce démon provient probablement du mot grec arhreton, que Samuel Mathers définissait comme « secret » ou « mystérieux ». En Hébreux, son nom signifie « retarder » ou « gêner ».

Dans le grimoire La magie sacrée d’Abramelin, Ariton est répertorié comme l’un des huit sous-princes de l’Empire infernal. Il est aussi nommé comme l’un des quatre démons qui président aux directions cardinales. Ses fonctions sont de découvrir les trésors cachés, démasquer les voleurs, restituer les objets dérobés, confondre les menteurs, les dissimulateurs, les voleurs et les escrocs. Sous son nom d’Egym, il supervise le nord.

Selon Samuel Mathers et Agrippa, l’équivalent d’Ariton dans le savoir juif est le démon Azael.

Ariton peut amener ses victimes à avoir des visions sur leur passé. Il peut aussi faire apparaître des esprits et prendre n’importe quelle forme. De plus, Ariton a le pouvoir de faire revivre les morts.

Ariton est un puissant démon qui a sous ses ordres 133 légions infernales.

Lorsqu’un sorcier le fait apparaître pour la première fois, Ariton se montre sous l’apparence d’un bel ange, de couleur sombre, portant une lanterne à la main. Ses ailes démesurées sont déployées. Mais, si le même sorcier veut le faire apparaître une deuxième fois, alors il se montre sous une apparence tellement effrayante que le sorcier peut en mourir.

Bien sûr, et je ne le répéterai jamais assez, il est très dangereux d’invoquer un démon. Ceux qui le font se sont voués au mal et courent à la désolation.

 

 

Marie d’Ange

 

 

Pour aller plus loin

Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visitez notre boutique Ignorer

%d blogueurs aiment cette page :