Se délivrer d’un maléfice

Les maléfices sont les causes les plus courantes des emprises démoniaques. Le maléfice est l’acte qui consiste à demander à un démon de nuire à quelqu’un par l’intermédiaire de la magie noire, de la sorcellerie, du vaudou… ou de tout autre rituel magique. Heureusement pour nous, la plupart des maléfices n’atteignent pas leurs cibles. Mais lorsqu’un maléfice atteint sa cible, il peut conduire la victime à la possession démoniaque. Comment éviter ces cas extrêmes ? Comment lutter contre le maléfice ?

 

 

Qu’est-ce qu’un maléfice ?

Un maléfice est un acte par lequel le sorcier ou le marabout ou le magicien, par un rituel magique, fait appel à un démon pour nuire à une personne cible. Le maléfice comprend la malédiction, le sort, le mauvais œil…

Le maléfice, lorsqu’il atteint sa cible, peut engendrer des maux démoniaques (affliction, infestation, oppression, obsession, vexation et possession démoniaque). La plupart des cas de possession démoniaque sont causés par des maléfices.

Dans l’article « C’est quoi un maléfice », je donne une définition précise du maléfice, de sa nuisance et de son mode d’action. Je vous invite à lire cet article avant de poursuivre la lecture de celui-ci.

Il existe des moyens puissants pour lutter contre le maléfice, d’une part des moyens pour les éviter, mais aussi des moyens pour combattre ses nuisances si vous êtes la cible d’un maléfice. Ce qu’il faut bien comprendre c’est que derrière un maléfice se cache un démon, et que c’est contre ce démon envoyé par un sorcier qu’il faudra lutter, mais aussi contre le sorcier. 

Le maléfice agira sur sa cible par petite touche. Cette dernière verra son état se détériorer au fil des mois voire des années. Il est primordial de lutter contre le démon qui provoque les troubles dès l’apparition des premiers maux, sans attendre qu’ils empirent, car plus on attend, plus le démon renforce ses attaques, plus il affaiblit sa cible, plus il l’entraîne vers la possession. Avant d’en arriver à ce cas extrême, il faut entrer dans le combat spirituel.

Dans l’aide personnalisée que j’ai développée et que je propose sur mon blog, j’aide les victimes à entrer dans le combat spirituel, j’aide les victimes à comprendre les mécanismes de la délivrance, j’aide les victimes, finalement, à remettre Dieu au centre de leur vie afin qu’Il accorde la délivrance. C’est tout un travail spirituel à effectuer. Chaque histoire est différente, chaque cas est différent, mais en général, on retrouve toujours les mêmes causes et les mêmes failles qui ont permis au démon de s’immiscer dans la vie de sa victime. Pour le maléfice, c’est la même chose. Puisque la nuisance est d’ordre démoniaque, c’est vers Dieu qu’il faut se tourner pour obtenir la délivrance. Mais avant de l’obtenir, il faut regarder ses propres fautes, et souvent changer son comportement. Ce travail nous pouvons l’effectuer ensemble et grâce à l’aide personnalisée que je propose sur blog.

 

Pour nous aider à continuer à vous informer et à vous proposer une aide personnalisée gratuite à la délivrance, faites un don sur PayPal



 

Il y a des moyens que vous pouvez mettre en œuvre pour repousser les attaques démoniaques, des moyens simples et de bons sens qui vous aideront à contrer un maléfice. Mais, le mieux est encore de vous faire aider dans cette délivrance.

Lorsque vous êtes victime d’un maléfice, vous commencez à connaître des maux démoniaques qui peuvent être de plusieurs types : maux de tête, fatigue, colère brusque, impression de ne plus avancer dans la vie, malchance à répétition, impression d’une présence, idées noires constantes, cauchemars… Bref, vous avez l’impression de survivre plutôt que de vivre et que parfois une puissance étrangère prend le contrôle de votre vie. Celui qui se rend compte qu’il est victime d’un maléfice est souvent désemparé par ce qui lui arrive. Souvent, il ne sait vers qui se tourner pour obtenir de l’aide, ou comment se débarrasser du maléfice, c’est-à-dire de la nuisance démoniaque.

Souvent, il faut simplement une conversion en profondeur pour faire cesser les maux démoniaques, c’est-à-dire se rapprocher de Dieu, et vivre une vie chrétienne simple et pure. L’exorcisme est utile seulement dans les cas de possession démoniaque, mais si l’on n’est pas arrivé à cet extrême, un simple travail sur soi pour trouver ou renforcer sa foi peut conduire à la délivrance.

 

Éviter la consultation des sorciers

De nombreux sorciers, marabouts, guérisseurs… promettent d’enlever un maléfice par la magie. C’est une grande erreur que de leur faire confiance ! En effet, ces sorciers utilisent la magie et donc les démons, pour guérir ou soulager des maux démoniaques engendrés par la magie. Or, on ne peut enlever un mal par un autre mal. Ces personnes travaillent pour Satan, et vont remplacer le premier mal par un autre mal encore plus grave.

D’ailleurs, la plupart des victimes qui se rendent chez un sorcier ressentent dans un premier temps un soulagement, mais très vite, leur état s’aggrave. Souvent, c’est après une consultation chez un sorcier qu’elles sont victimes d’une possession démoniaque.

Que faire ? Aller voir un prêtre.

C’est gentil, mais il faut dire qu’aujourd’hui de nombreux prêtres ne savent pas gérer ce genre de cas et envoient la victime chez un psychiatre. Alors la victime qui veut trouver de l’aide, se tourne vers des personnes qui se disent « travailleurs de lumière », mais qui utilisent des pratiques New Âge. En agissant ainsi, le mal va davantage se renforcer. C’est un cercle infernal.

Que cela soit clair une bonne fois pour toutes : il n’y a que le Christ qui délivre. Aucune magie, aucune incantation, aucun rituel, seule la foi au Christ, une foi pure, délivre du Malin. Il faut revenir à la simplicité de la foi. C’est ce que j’explique dans l’aide personnalisée à la délivrance, comment revenir à cette foi pure au Christ. Et c’est la seule manière de se délivrer d’un maléfice.

Le grand mal de notre époque, c’est que peu de personnes ont cette foi pure au Christ. Beaucoup se disent croyants, vont prier à l’église le dimanche, mais oublient Dieu le reste de la semaine et font le jeu de ce monde. Être chrétien c’est avoir le Christ constamment dans son cœur. Trouver sur son chemin une personne à la foi pure lorsque l’on connaît des maux démoniaques est compliqué. Mais à Dieu rien n’est impossible, et Il mettra toujours les bonnes personnes sur le chemin des victimes qui le Lui demandent.

Beaucoup de personnes qui m’ont fait confiance ont d’abord consulté un marabout ou un sorcier. Et de ce fait, elles ont ajouté du Mal au premier Mal et la lutte fut plus douloureuse et plus longue. Car au lieu d’enlever le premier mal, il a fallu d’abord s’attaquer au lien contracté avec le sorcier.

 

Se délivrer du maléfice

Dans l’aide personnalisée à la délivrance, c’est cette méthode qui est mise en place avec quelques ajustements selon les cas, les maux démoniaques et les causes. Voici, d’une manière simplifiée, les choses qu’il faut mettre en place pour trouver la paix :

 

  • Le péché

Nous sommes tous des pécheurs. Donc le but n’est pas de développer un sentiment de culpabilité, mais de prendre conscience de son péché et de le confesser. Puis, de tout faire pour ne pas retomber dans ce péché. Pour cela, il faut demander l’aide de Dieu. La confession comprend la promesse d’essayer de ne plus retomber dans le péché. 

Le Diable n’aime pas la confession, car la confession mène à la purification de l’âme. Il faut remettre au Christ ses péchés, quels qu’ils soient, se libérer de ce poids qui nous lie au démon, et demander à Dieu de nous aider à ne plus pécher. Cela passe par une remise en question de son mode de vie, de sa pensée. Il faut analyser ce qui nous a fait basculer dans le péché, et changer nos habitudes pour ne pas y retomber.

La confession arrache des victimes à Satan, car elle détruit des liens démoniaques. Le démon craint la confession et fera tout pour l’empêcher. C’est pourquoi il faut se faire aider par ses proches, ou par une personne de confiance. La non-confession est une entrave à la délivrance. Et parfois, lorsque la victime côtoie des personnes qui blasphèment, qui rejettent Dieu, cela entrave fortement sa libération. Là encore, il faut soulever ce point, et comprendre que la délivrance demande de grands changements dans nos vies.

 

  • La prière

La prière sert à renforcer sa foi. Mais la prière ne doit pas être dite du bout des lèvres. La prière n’est pas une récitation d’un texte. Elle doit être comme un dialogue constant avec Dieu. 

Je dis souvent à mes « patients » qu’ils doivent adapter les prières à leur situation. Ils peuvent changer des mots ou même des paragraphes entiers aux prières que je leur envoie, ou même inventer d’autres prières. Il faut toujours être sincère dans sa prière et consacrer ce moment uniquement à Dieu. Il faut s’adresser à Lui avec son cœur, sincèrement, comme à un Père.

Finalement, il faut penser à Dieu tout au long de la journée, Le remercier pour les repas, Lui demander son aide continuellement, Le remercier pour la journée qui s’annonce, pour la nuit que l’on vient de passer, Lui demander de nous protéger si l’on doit faire un voyage, de nous aider à contenir notre colère. Il faut penser à Dieu comme à un père, un ami, un confident…

Certains prêtres recommandent de dire chaque jour un Rosaire entier. Il est vrai que Marie est une alliée très précieuse dans ce combat. De très nombreux problèmes peuvent être résolus par la récitation du chapelet, pour peu qu’il soit récité avec foi. Réciter un rosaire entier prend du temps dans une journée. On peut faire le mystère joyeux le matin, le mystère douloureux l’après-midi, et le mystère glorieux la soirée. Si l’on est au travail et que l’on ne peut s’isoler, réciter ces mystères s’avérera très compliqué. Ce que je recommande c’est de faire de son mieux et de se laisser inspirer par le Saint-Esprit.

 

  • Un vrai retour à Dieu

Il faut un vrai retour à la foi, un vrai cheminement vers la foi. Cela aussi, je le mets en place dans l’aide personnalisée. Il faut connaître Dieu et sa Parole. Il faut comprendre ce que Dieu attend de nous et accepter sa Volonté. Il faut redire chaque jour notre engagement à Dieu, lui dire notre envie de l’aimer, lui dire que nous l’aimons et lui demander de renforcer son amour pour nous.

Dieu n’est pas une religion, Dieu est le Créateur de toute chose et Il s’adresse à tout le monde, et pas seulement aux croyants. On peut communiquer avec Dieu sans passer par une église, car Dieu est partout. Certains se sentent plus proches de Dieu lorsqu’ils se trouvent dans un lieu saint. Qu’ils fassent ainsi. D’autres ont besoin de communier. Qu’ils fassent ainsi. Finalement, chacun doit trouver son moyen pour communiquer avec Dieu.

Ceci demande une réflexion particulière. Beaucoup de prêtres de l’Église catholique préconisent la messe pour obtenir la délivrance. Et donc, implicitement, ils suggèrent que seuls les catholiques peuvent obtenir la délivrance. Souvent, on oublie que Dieu est universel, et souvent aussi, Il donne ses charismes et ses grâces à des personnes en dehors de l’Église.

 

  • Jeûner

Certains cas demandent un jeûne, surtout lorsqu’il s’agit d’une possession démoniaque. Il est alors demandé un jeûne pour renforcer sa foi. C’est un sacrifice que l’on offre au Christ. Ce sacrifice peut aussi être un souper très léger, ou renoncer à son dessert, ou à ce bon gâteau qui nous fait envie ou le jeûne peut aussi être le renoncement à ses mauvaises habitudes. Toutes les petites choses deviennent de grandes choses dans le monde spirituel. Le jeûne couplé à la charité est très efficace. Se défaire de quelque chose que l’on tient pour l’offrir à une personne dans le besoin est un acte charitable et un acte de jeûne.

 

  • Réciter des prières des libérations

Ces prières sont adressées au Christ et c’est à la victime de les réciter. C’est la victime qui demande au Seigneur la libération de son emprise démoniaque. L’aide personnalisée à la délivrance comporte des prières de libération et même des prières d’autorité, où c’est à la victime de travailler avec foi pour sa délivrance.

Parmi ces prières de délivrance, il y a les prières à son ange gardien, les prières au Saint-Esprit et aux intercesseurs. L’Ange-Gardien est un allié très précieux, encore faut-il en avoir conscience. De même, suivant les maux que l’on connaît, on peut faire appel à des intercesseurs pour nous aider dans notre combat. Ajoutons toutes les prières et le travail qui doit être fait pour refermer les éventuelles blessures psychologiques, car ces blessures sont autant de failles pour le démon. C’est tout un travail de guérison intérieur qui doit être mené grâce au Saint-Esprit.

Le livre “Délivre-nous du Mal, Comment prier pour la délivrance” reprend toutes les étapes et prières de l’aide personnalisée à la délivrance. 

Certains me diront qu’il ne faut pas rendre un culte à un saint, adorer un saint, car l’on entre alors dans l’idolâtrie, pratique qui est condamnée par la Bible. Je leur réponds que je ne parle pas d’un culte ou d’une adoration, car seul Dieu doit être adoré et le culte doit être rendu uniquement à Dieu. Mais, on peut demander à un intercesseur de nous venir en aide, de faire monter nos prières jusqu’à Dieu.

Parallèlement, on pratiquera l’adoration à Dieu par des louanges, de façon privée chez soi, ou en visitant une église ou en priant devant une image du Christ. Cela se gère selon son envie et son intuition.

Ce travail de délivrance mènera à une totale conversion au Christ qui engendrera de nombreux bouleversements dans son comportement et sa façon de voir les choses. On verra le monde tel qu’il est, et l’on comprendra que l’âme n’appartient pas à ce monde, mais à Dieu, et donc, l’élévation à Dieu se fait par un renoncement aux choses de ce monde (argent, pouvoir, biens matériels…). On comprendra qu’il faut revenir à une vie simple pour être en paix, que la beauté n’est pas dans la mode ou le vêtement ou le maquillage, que le bonheur n’est pas dans l’argent. La Vérité est parfois douloureuse à admettre, mais une fois qu’elle est admise, on se libère de ses chaînes et l’on commence à véritablement vivre dans la paix et la liberté.

 

  • Les prières de délivrance

Ces prières sont faites par l’exorciste. Ce sont des prières d’exorcisme qui peuvent être réalisées à distance ou en présence de la victime. Dans le cadre de l’aide personnalisée à la délivrance, elles sont réalisées pour chaque victime et parfois, ce sont des prières de groupe.

 

Ici, bien sûr, je viens de vous livrer une thérapie-choc très efficace. Peut-être vous paraît-elle exagérée ? Si c’est le cas, essayez un autre remède, et vous y reviendrez lorsque le Mal empirera. Cette thérapie est le traitement qu’il convient le mieux pour combattre une emprise démoniaque. Mais ne menez pas ce combat seul. Ne restez pas seul avec votre souffrance. On peut vous accompagner, on peut vous aider. Le combat est spirituel et doit être mené par tous. Courage, persévérance, bienveillance.

 

Marie d’Ange

Pour aller plus loin

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Étiqueté , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :