Notre Dame du Bon Succès

Les apparitions de la Vierge sont si rares et très souvent non reconnues par l’Église, que lorsque l’une d’entre elles est reconnue, il faut en parler. Surtout lorsque l’apparition mariale prophétise des faits aujourd’hui vérifiables. Surtout lorsque que des miracles ont lieu autour de l’apparition. Voici les prophéties de Notre Dame du Bon Succès.

 

Apparition de Notre Dame du Bon Succès

Notre Dame du Bon Succès est apparue plusieurs fois à Quito, en Équateur, au début du XVIIe siècle, à une époque donc très trouble et très superstitieuse. Mais l’Église a reconnu ces apparitions.

Avant d’invoquer les prophéties de Notre Dame du Bon Succès qui sont vérifiées aujourd’hui, j’aimerais que l’on comprenne d’où vient son nom, pourquoi on l’appelle ainsi, et pourquoi on la prie.

L’origine du nom de Notre-Dame du Bon Succès est vraisemblablement espagnole. On l’appelait « Buen Suceso », qui se traduit par « bon évènement » en français, mais qui a subi une déformation sans doute due au son et a donné « bon succès ». Or c’est le nom « bon évènement » qui est le plus juste.

De toute manière, il s’agit bien d’une apparition de la Vierge Marie, et cela, peu importe comment on l’appelle. La Vierge apparaît souvent pour nous mettre en garde, et nous exhorte à fuir le péché. Marie veut nous guider vers le Seigneur, veut nous aider à nous purifier du péché. À chaque apparition, elle nous prie de retourner vers le Seigneur en nous demandant de nous repentir. 

Et lorsqu’elle est apparue à Quito, le message a été le même : « qu’en ces temps apostats et en l’absence de bons prêtres, nous pouvons passer par Marie pour obtenir les grâces nécessaires au salut. »

À Quito, Marie avait annoncé la bonne nouvelle de la fin de l’apostasie par une régénération des âmes dans l’Esprit Saint et la dévotion mariale. C’est pour cela qu’on l’a appelée « la Bonne Nouvelle de la Purification », puisqu’elle annonçait cette purification, qui n’est pas encore arrivée. Marie sera donc envoyée par l’Esprit Saint et renouvellera l’Église, la purifiera, afin de préparer le combat final, la fin des temps. Tous les croyants pourront donc se réfugier dans son Cœur Immaculé.

 

 

Les Prophéties de Quito

Marie, lors de ses apparitions à Quito, a prophétisé un certain nombre de choses, qui se sont accomplies aux XIX et XXes siècles. C’est ainsi qu’elle a prophétisé l’assassinat de Garcia Moreno (1821-1875, chef suprême de la Nation équatorienne, symbole de la République catholique) ainsi que sa retraite forcée au Vatican. La Vierge avait aussi prophétisé l’apostasie et la fausse charité conduites par la franc-maçonnerie, les mauvais prêtres et même le mauvais pape. Voici tout cela en détail avec la révélation de ces prophéties.

 

Garcia Moreno

« Durant le XIXe siècle, arrivera un vrai Président chrétien, homme de caractère auquel Dieu Notre Seigneur donnera la palme du martyre sur la place attenante à mon Couvent. Il consacrera la République au Sacré Cœur de mon Très Saint Fils et cette consécration soutiendra la religion catholique dans les années qui suivront, années qui seront funestes pour l’Église… les cieux limpides de cette future République consacrée au Très Saint Cœur de mon Divin Fils… »

Il suffit de lire la fiche Wikipédia de Garcia Moreno pour être frappé par ces révélations, car oui, cet homme était un Président chrétien qui avait consacré son pays, l’Équateur, au Sacré-Cœur du Christ. 

 

Pie IX

« au Pasteur Suprême et Vicaire du Christ sur terre qui, comme un prisonnier au Vatican, versera des larmes secrètes et amères en présence de son Dieu et Seigneur, implorant lumière, sainteté et perfection pour tout le clergé du monde dont il est le Roi et le Père… Son infaillibilité pontificale sera déclarée dogme de Foi par le même Pape choisi pour proclamer le dogme du mystère de mon Immaculée Conception. Il sera persécuté et emprisonné au Vatican à cause de l’usurpation injuste des États Pontificaux par l’iniquité, l’envie et l’avarice d’un monarque terrestre. »

On comprend bien que le pasteur suprême et Vicaire du Christ sur terre est le pape. Et lorsque l’on connaît l’histoire de l’Église, on comprend que ce message s’adresse au pape Pie IX (1792-1878). Pie IX fut le 255e pape de l’Église catholique, élu le 16 juin 1846. Pie IX était un pape conservateur, partagé entre son statut de pasteur universel et celui de pape-roi d’un État indépendant. Pie IX avait proclamé le dogme de l’Immaculée Conception. Pie IX s’était déclaré « prisonnier du Vatican » après la suspension du premier concile œcuménique qui avait défini l’infaillibilité pontificale, ce qui avait élargi la fracture entre l’Église catholique et les confessions chrétiennes qui en sont séparées. 

Pie IX avait dénoncé la franc-maçonnerie, ainsi que toutes les doctrines antichrétiennes telles que le Kulturkampf allemand. Il avait aussi condamné le catholicisme social, le modernisme et le rationalisme.

 

La corruption de l’Église

« Satan régnera presque complètement grâce aux Sectes Maçonniques… Satan faisant usage autant du bien que du mal, engagera une bataille féroce… En ce moment suprême de besoin de l’Église, celui qui aurait dû parler gardera le silence… cette génération d’hommes sans foi serait formée par des fils indignes de l’Église Catholique… le hideux et pernicieux sanglier de la Maçonnerie entrera dans la merveilleuse et florissante vigne de l’Église, la laissant anéantie et complètement en ruine… l’infidélité des ministres de l’autel à leur vocation et la façon indigne dont quelques-uns s’approcheront du Saint Sacrifice… Déguisée sous le nom d’une fausse charité, l’injustice fera des ravages dans des âmes. Le Diable haineux cherchera à semer la discorde au moyen des membres putréfiés lesquels, masqués sous une apparence de vertu, seront comme des sépulcres en corruption qui émanent la puanteur de la putréfaction, causant des morts morales en certains et la tiédeur en d’autres… L’Église souffrira en cette circonstance la nuit obscure du manque d’un Prélat et Père qui veille sur eux avec un amour paternel, douceur, force, discernement et prudence. Beaucoup de prêtres perdront leur esprit, mettant leurs âmes en grand danger… la pratique des vertus et ces doctrines ne se trouveront qu’en peu d’âmes : pour cette raison les saints deviendront rares. Précisément pour cette raison, Mes Prêtres et Religieux tomberont en une fatale indifférence. Leur froideur éteindra le feu de l’amour divin… la Divine Justice envoie de terribles châtiments sur des nations entières, non seulement pour les péchés du peuple, mais surtout pour ceux des prêtres et des personnes consacrées. Car ces derniers sont appelés par la perfection de leur état à être le sel de la terre, les maîtres de la vérité, et les boucliers qui retiennent la Colère Divine. En déviant de leur mission sublime, ils se dégradent à tel point qu’aux yeux de Dieu, ils accroissent la rigueur des punitions… Personne sur la face de la terre ne se rend compte d’où vient le salut des âmes, la conversion des grands pécheurs, le renvoi des grands fléaux, la production et la fertilité des terrains, la fin des pestilences et des guerres et l’harmonie entre les nations. Tout cela est dû aux prières qui s’élèvent des monastères et des couvents… La pureté et la chasteté qui existent là, sont les parfums exquis qui parfument les pays fortunés qui possèdent des monastères et des couvents. Il purifient l’air pollué par ceux qui… »

Je vous laisse méditer sur cette prédiction. Il n’est plus un secret pour personne que l’Église est gangrénée par la franc-maçonnerie qui a distillé son venin, que c’est la franc-maçonnerie qui a créé Vatican II, et que depuis, l’Eglise ne sert plus le Christ, mais le démon. De nombreux prêtres ne servent plus Dieu, mais bien la franc-maçonnerie. Leur foi est vacillante, parfois inexistante. Beaucoup se sont vautrés dans le satanisme, beaucoup ne croient plus en leur sacerdoce ou pire, ne croient pas au Diable et sont donc incapables de sauver les âmes.

Padre Pio avait aussi fait ce constat.

Dans plusieurs articles, je parle de la franc-maçonnerie, je dénonce sa façon d’agir, sa fausse liberté, sa fausse égalité, sa fausse fraternité. Notre pays est soumis à la franc-maçonnerie et c’est pour cela que tout va aussi mal, que tout est fait en dépit du bon sens. Il est temps de nous réveiller.

Je ne comprends pas pourquoi certains continuent à défendre ce système, à nier ces vérités. On voit que tout autour de nous n’est que mensonge et manipulation, que les médias nous manipulent, que l’on vote des lois meurtrières, comme celle de pouvoir avorter de son enfant jusqu’à 9 mois de grossesse si la détresse psychologique de la mère est prouvée ! Voir l’amendement n°524 déposé le 3 juillet 2020 et adopté le samedi 1er août 2020. À la télévision, on donne la parole à des pédophiles, à des personnes qui ont des conflits d’intérêts, on met au pouvoir des gens corrompus. Il est temps de se réveiller et de nous unir, car nous n’avons qu’un seul ennemi, et cet ennemi est le diable qui contrôle la franc-maçonnerie. Alors même si vous n’êtes pas croyants, il est temps de combattre la franc-maçonnerie. De toute manière, tous leurs mensonges seront révélés, et certains commencent à faire surface. Tout est une question de temps, bientôt, la Vérité jaillira.

 

La corruption des mœurs

« Il y aura une totale corruption des mœurs, parce que Satan régnera presque complètement grâce aux Sectes Maçonniques. Ils se concentreront principalement sur les enfants pour maintenir cette corruption générale. Malheur aux enfants de ces temps ! … Quant au Sacrement de Mariage qui symbolise l’union du Christ avec son Église, il sera attaqué et profondément profané. La Franc-maçonnerie qui sera alors au pouvoir, édictera des lois iniques dans le but de se débarrasser de ce Sacrement, rendant aisé pour chacun de vivre dans le péché et encourageant la procréation d’enfants illégitimes, nés sans la bénédiction de l’Église… Il n’y aura presque plus d’innocence chez les enfants, ni de modestie chez les femmes… l’esprit d’impureté qui saturera l’atmosphère en ces temps-là. Comme un océan répugnant, il inondera les rues, les places publiques avec une stupéfiante liberté. Il n’y aura presque plus d’âmes vierges dans le monde. La fleur délicate de la virginité, timide et menacée de complète destruction, resplendira au loin. Prenant refuge dans les cloîtres. La Secte Maçonnique sera tellement astucieuse qu’elle pénétrera dans le cœur des familles pour corrompre les enfants et le Diable se fera une gloire de se repaître de l’exquise délicatesse des cœurs des enfants…

Bon ben là, on y est en plein de dedans. L’école de la République maçonnique se charge de laver le cerveau de nos têtes blondes, on leur bourre le crâne avec des idées fausses, et surtout, on leur enseigne une histoire fausse, on déforme la réalité. Quant au mariage… je préfère m’abstenir de tout commentaire ! Nous vivons dans un monde où la multiplication des partenaires est la norme. Dès que le couple commence à battre de l’aile, on préfère rompre plutôt que trouver des compromis. Sans parler de la pornographie qui inonde Internet et qui est tellement facile d’accès pour celui qui a un smartphone, qui touche donc des gamins et leur montre une fausse sexualité. Et encore une fois, c’est la franc-maçonnerie qui a encouragé tout cela, qui a inversé toutes les valeurs chrétiennes, et qui pousse les hommes, les femmes, et les enfants à se donner à Satan. 

 

La guerre

« Il y aura une guerre terrible et épouvantable qui verra l’effusion de sang des natifs et des étrangers, de prêtres réguliers et séculiers et aussi de religieux. Cette nuit-là sera absolument horrible parce qu’il semblera que, humainement parlant, le mal ait triomphé. »

C’est bien sûr, la Seconde Guerre mondiale.

 

La victoire inespérée

« Je suis la Reine des Victoires et la Mère du Bon Succès, et c’est sous cette invocation que Je désire être connue pour tous les temps… Cette dévotion sera le bouclier entre la Justice Divine et le monde prévaricateur… Parce que tout ceci sera connu du vaste public, seulement au XX ° siècle. Pendant cette période, l’Église se trouvera attaquée par des hordes terribles de la Secte Maçonnique, et cette pauvre terre de l’Équateur sera agonisante à cause de la corruption des mœurs, de la luxure effrénée, de la presse impie et de l’éducation séculière. Les vices de l’impureté, de l’impiété et du sacrilège domineront en ces temps de désolation dépravée, et celui qui aurait dû parler restera en silence ! … il semblera que, humainement parlant, le mal ait triomphé. Ce sera le signe que mon heure est arrivée, lorsque d’une façon merveilleuse, Je détrônerai l’orgueilleux et maudit Satan, l’écrasant sous mon pied et l’enchaînant dans les abîmes infernaux. Ainsi finalement l’Église et la Nation seront libérées de sa cruelle tyrannie… la consolante invocation du Bon Succès qui sera le soutien et la sauvegarde de la Foi en cette presque totale corruption du 20 ° siècle… »

Nous avons donc l’espoir que tout se termine un jour, que le Bien triomphe du Mal. Notez aussi une nouvelle dénonciation de la franc-maçonnerie. Pourtant, à l’époque des apparitions, la franc-maçonnerie a connu son essor en France au XVIe siècle. Et, à l’Équateur, elle n’était pas encore aussi répandue à cette époque.

 

Le Saint Pape

« Envoyant à cette Église le Prélat qui restaurera l’esprit de ses prêtres. Mon Très Saint Fils et Moi aimerons ce fils privilégié d’un amour de prédilection, et nous lui ferons don d’une rare capacité, d’humilité de cœur, de docilité aux divines inspirations, de force pour défendre les droits de l’Église, et d’un cœur tendre et compatissant, de sorte que, comme un autre Christ, il assistera les grands et les petits, sans dédaigner les âmes plus malheureuses qui lui demanderont un peu de lumière et de conseil dans leurs doutes et leurs souffrances. Avec une divine suavité, il guidera les âmes consacrées au service de Dieu dans les cloîtres, allégeant le joug du Seigneur Qui a dit : «Mon joug est doux et mon fardeau léger». Les balances du Sanctuaire seront mises dans ses mains, de manière que tout soit pesé avec la due mesure et Dieu sera glorifié. La tiédeur de toutes les âmes consacrées à Dieu dans l’état sacerdotal et religieux, retardera la venue de ce Prélat et Père. »

Ce Prélat et Père n’est pas encore arrivé et vu la tiédeur des âmes, il n’est pas près d’arriver !

 

Les miracles

Comme toutes les fois où la Vierge Marie est apparue, l’on a construit des statues et l’on a fait du lieu, un lieu de pèlerinage. Et cette apparition en Équateur ne fait pas exception à la règle. Un dévouement s’est mis en place pour Notre-Dame du Bon Succès qui a passé les frontières. Et des miracles eurent lieu, un peu partout dans le monde, pour ceux qui priaient Notre-Dame du Bon Succès.

 

Aux Philippines

En 1580, le roi d’Espagne offrit une statue de Notre-Dame du Bon Succès aux Philippins. Cette statue fut longtemps oubliée avant qu’un homme prénommé Catig et habitant Don Galo, la demanda pour la mettre chez lui, ce qui lui fut accordé. À sa mort, Juan de Guevarra, un moine, vint lui administrer les derniers sacrements et vit la statue. Il fut subjugué par sa beauté. Il demanda à la récupérer et la plaça dans sa cellule. Et c’est là que les miracles eurent lieu. Avant, Catig avait confié avoir reçu de nombreuses grâces de Notre-Dame du Bon Succès. Au monastère, dans la cellule de Juan de Guevarra, la statue s’illuminait et se mettait à chanter de merveilleux chants angéliques. Une odeur de fleur émanait d’elle. Une enquête fut entreprise et l’on reconnut ce miracle. La statue fut intronisée et elle est aujourd’hui la sainte patronne de la ville. On peut la contempler dans la cathédrale.

 

À Madrid

Direction l’Espagne, à Madrid au début du XVIIe siècle. Deux religieux madrilènes se rendirent à Rome pour voir le pape Paul V. Ils entreprirent ce voyage à pied. Tout se passa bien, jusqu’à ce qu’ils arrivent près de la frontière de la Catalogne. En traversant la sierra de Valdancha, ils furent pris dans une tempête durant la nuit. Ne voyant rien à un mètre devant eux, ils cherchaient un endroit pour se réfugier. Et là, ils virent un point lumineux au loin. Ils le suivirent et s’aperçurent qu’elle émanait de l’intérieur d’une grotte. Ils entrèrent dans la grotte et furent soulagés de ne plus subir le vent de tempête. Toute la grotte était éclairée et brillait d’une douce lumière. Ils découvrirent la stature d’une Vierge Marie souriante à l’Enfant Jésus. C’est de cette statue qu’émanait la lumière.

Après la tempête, ils reprirent la route en emportant la statue avec eux. Arrivés à Rome, ils furent reçus par Paul V, racontèrent leur histoire et montrèrent la statue. Paul V s’agenouilla et passa sa croix pectorale autour du cou de la statue, l’embrassa. Il l’appela Notre-Dame du bon Succès puisqu’elle avait apporté le succès aux moines, et promulgua sa dévotion. Aujourd’hui, cette statue se trouve à Madrid.

 

Quito en Équateur

La ville où la Vierge était apparue ne fut pas exempte de miracles. En janvier 1610, Notre Dame se montra à Mariana, la mère supérieure du couvent et lui commanda sa statue. Voici les paroles que la Vierge adressa à Mariana : « Elles recourront à Moi avec l’invocation de Notre Dame du Bon Succès, dont Je te demande et te commande de faire construire la Statue pour la consolation et la préservation de mon Couvent et pour les âmes fidèles de ces temps, une époque où il y aura une grande dévotion envers Moi (…) Cette dévotion sera le bouclier entre la Justice Divine et le monde prévaricateur, pour empêcher l’actualisation de la terrible punition de Dieu que cette terre coupable mérite. Aujourd’hui même au lever du jour, tu devras aller trouver l’Évêque et lui dire que Je t’ai demandé et commandé de faire sculpter mon image et de la placer à la tête de mon Couvent de façon à ce que sous ce titre, Je puisse prendre possession de ce qui m’appartient. Comme preuve que ce que tu dis est vrai, dis-lui qu’il mourra d’ici deux ans et deux mois et qu’il devra commencer à se préparer pour le jour de l’éternité, parce que sa mort sera violente. Il devra consacrer ma Statue avec l’huile sainte et lui donner le nom de «Marie du Bon Succès de la Purification, ou de la Chandeleur». En cette occasion solennelle, il devra lui-même mettre les clés du Cloître avec la Crosse, dans la main droite de ma Statue, comme preuve que le gouvernement des épouses de mon Très Saint Fils a été confié à Moi et qu’elles devront consigner toutes leurs préoccupations à ma protection affectueuse et maternelle. (…) Maintenant sois docile à mes exhortations, et exige sans retard que ma sainte Statue soit sculptée, comme tu Me vois et hâte-toi à la mettre dans l’endroit que Je t’ai indiqué. (…) Je pourvoirai à la perfection de cette œuvre. Les Archanges Gabriel, Michel et Raphaël prendront soin d’exécuter en secret ma Statue. »

Ce fut le sculpteur Francisco del Castillo qui fut appelé pour réaliser cette œuvre. Mais lorsqu’il arriva sur place, à la mi-janvier, lorsqu’il entra dans le Chœur, la statue était déjà achevée. Le sculpteur tomba à genou et pleura en s’écriant qu’une telle œuvre n’a pu être réalisée d’une main humaine.

 

À Rennes

La guerre de Succession de Bretagne (1341 à 1364) battait son plein. Durant la bataille d’Auray le 29 septembre 1364 qui opposa Jean IV de Bretagne (connu aussi sous le nom de Montfort) à Charles de Blois. Jean IV de Bretagne était en position de faiblesse, il sentait qu’il allait perdre cette bataille. Alors, il pria Marie et promit de bâtir une église en son honneur à Rennes s’il était vainqueur. Contre toute attente, Charles de Blois fut tué et Jean IV l’apprit par un hérault qui cria : « Bonne nouvelle, Monseigneur, je vous apporte Bonne Nouvelle ; ce jour vous estes duc de Bretagne. »

Aussitôt le duc confirma son vœu et fit bâtir un monastère à Renne en l’honneur de Marie, monastère qui sera appelé Notre-Dame de Bonne Nouvelle. La première pierre fut posée le 2 février 1368.

 

À Montpellier

Il y avait à Montpellier, une chapelle appelée Notre-Dame de Bonne Nouvelle, qui disparut en 1739 lors de travaux de la ville. Cette chapelle remonte à la victoire de Charles VII sur les Anglais d’Orléans le 18 juin 1429. En juillet, le roi envoya un message au gouverneur de la ville de Montpellier pour le prévenir de sa victoire et demander des renforts. Lorsque le messager arriva, le gouverneur était tellement joyeux de recevoir une aussi bonne nouvelle qu’il fit bâtir une chapelle à l’endroit où le messager avait passé la nuit.

 

À Nancy

Mai 1525. Des protestants ravageaient l’Alsace et menaçaient d’envahir la Lorraine. Le Duc Antoine résolut de les arrêter et alla à leur rencontre à Saverne où une bataille terrible eut lieu. Pendant qu’il combattait, la duchesse Renée de Bourbon, sa femme, priait pour lui.

Il y avait, à cette époque, dans la collégiale Saint-Georges, une statue de la Vierge à l’origine incertaine. Au pied de celle-ci, une jeune fille muette de naissance priait. Elle tomba en extase et reçut un message de la Vierge qui lui ordonna de se rendre auprès de la duchesse Renée de Bourbon et de lui porter la bonne nouvelle de la victoire. Lorsque la jeune femme se réveilla, elle n’était plus muette et pouvait parler ! Elle se rendit auprès de la duchesse et lui apporta le message.

Depuis ce jour, la statue fut reconnue sous le nom de Notre-Dame de Bonne Nouvelle. Elle se trouve aujourd’hui dans la cathédrale de Nancy.

 

 

Je terminerai cet article en disant que les miracles existent. La vie elle-même est un miracle. Dieu nous guide, sans cesse, et nous envoie ses anges pour nous aider au quotidien. Mais aujourd’hui, l’on ne voit plus ces miracles qui s’opèrent au quotidien, parce que l’on ne croit plus en Dieu. Notre pensée rationaliste nous empêche de voir ces miracles, surtout les plus infimes, qui peuvent prendre différentes formes : une rencontre fortuite qui peut changer la vie, les coups de foudre, la guérison d’un être cher, un repas partagé en famille… 

Chaque jour, chaque instant, Dieu opère des miracles, mais nous les voyons plus. Parfois, on parle de choses « miraculeuses », mais sans vraiment faire référence à une main divine. Notre monde est devenu tellement rationnel, qu’il est anti Dieu. On veut chasser Dieu à tout prix de notre vie, on veut le remplacer par l’argent, la science, le pouvoir, la consommation. Il est temps de renverser la vapeur. 

Courage, persévérance, bienveillance. Le combat est spirituel. 

 

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :