Nergal, chef de la police infernale

Nergal ou Nergel ou Nirgal était une divinité adorée dans toute la Mésopotamie. Le siège principal de son culte se trouvait à Cuthah. C’était le dieu de la guerre, de la peste, de la mort et de la maladie.

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Nergal est un démon biblique puisqu’il est mentionné dans la Bible hébraïque où il présenté comme la divinité de la ville de Cuth : « Et les hommes de Babylone ont fait Succoth -benoth, et les hommes de Cuth ont fait nergal » (2 Rois 177 : 30).

Nergal semble être en partie une divinité solaire, parfois identifiée à Shamash. Représenté dans les hymnes et les mythes comme un dieu de la guerre et de la peste, Nergal semble représenter le soleil de midi et le solstice d’été qui apporte la destruction, l’été étant considéré comme la saison morte dans le cycle annuel mésopotamien.

Au fil du temps, Nergal est passé d’un dieu de la guerre à un dieu des enfers. Ce changement s’est produit lorsque Enlil et Ninlil lui ont donné le monde souterrain.

Nergal est donc devenu la divinité qui préside aux enfers. Il est assigné au gouvernement des morts.

Dans le système astral théologique babylonien tardif, Nergal s’apparente à la planète Mars, car il était le dieu ardent de la destruction et de la guerre. Les Grecs l’ont ainsi assimilé au dieu de la guerre Ares.

En tant que dieu de la peste, il fut invoqué pendant les « années de la peste » sous le règne du roi hittite Suppiluliuma, lorsque cette maladie se propagea depuis l’Égypte.

En démonologie, Nergal est le chef de la police infernale et le premier espion de Belzébuth. En tant que chef de la police de l’Empire infernal, il dépend de Lucifer/Satan. Parce qu’il était un dieu du feu, du désert et aussi un dieu de l’ancien paganisme, les écrivains chrétiens tardifs l’ont parfois identifié comme étant Satan. Ce sont les démonologues Collin de Plancy et Jean Wier qui ont représenté Nergal comme chef de la police secrète de l’Empire infernal et espion honoraire au service de Belzébuth.

Les sorciers invoquent ce démon pour recueillir toutes informations confidentielles et pour révéler les choses cachées. Mais comme Nergal dépend de Belzébuth, les sorciers doivent d’abord invoquer Belzébuth, ce qui est très dangereux.

Certains le prient pour obtenir la victoire dans tous les conflits guerriers ou les batailles individuelles. Ce qui est aussi très dangereux, car prier Nergal peut engendrer une possession démoniaque par ce démon ou par Belzébuth.

Lors des exorcismes, Nergal peut révéler des secrets cachés si l’exorciste lui demande. On rappellera cependant qu’il ne faut jamais converser avec un démon.

Lorsqu’il apparaît, il se matérialise sous la forme d’un lion rouge à tête d’homme d’âge mûr et barbu, armé d’un glaive et d’un fléau.

 

À prier : l’Archange Raphaël, Padre Pio, saint Sylvestre, saint Joseph, le Credo. 

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin


Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :