Marchosias, démon de l’injustice

Marchosias ou Marchocias est un démon issu des croyances de la goétie. Ce démon est mentionné à la 35e position dans « Le Lemegeton » et à la 31e position dans « La Pseudomonarchia deamonum ».

Collin de Plancy, dans son « Dictionnaire Infernal » lui donne le titre de marquis de l’Empire Infernal.

 

 

En démonologie, Marchosias est un puissant marquis de l’enfer appartenant à l’ordre des Dominations et dépendant donc de Satan. Ce démon commande 30 légions infernales. Bien qu’il obéisse à l’exorciste, ce démon est très difficile à extraire du corps de sa victime.

Le nom Marchosias vient du latin tardif marchio qui signifie marquis.

Marchosias est un démon spécialisé dans la destruction des ennemis. Ce démon ne fait aucun sentiment. D’ailleurs, il ne s’occupe pas des questions matérielles ou sentimentales. Marchosias est invoqué par les sorciers pour résoudre les conflits de façon expéditive. Mais que l’on ne s’y méprenne pas, car ce démon adore provoquer la discorde au sein des familles et déclencher des procès onéreux et iniques. C’est pour cela que l’invoquer vous mènera toujours à votre perte.

Lorsqu’il prend forme, Marchosias apparaît sous la forme d’une louve féroce, avec des ailes de griffon et une queue de serpent, comme décrit par Collin de Plancy. Sous cette forme, il vomit des flammes lorsqu’il parle. Marchosias peut aussi apparaître sous la forme d’un soldat gigantesque si l’exorciste le lui demande.

Marchosias est un démon dangereux et brutal, qui fait fit de tout sentiment. Il déteste qu’on l’appelle pour une affaire mêlant les sentiments et détruira le demandeur. C’est un démon qui se plaira à détruire les ennemis d’une manière atroce et qui insufflera des idées de torture.

À prier : saint André, sainte Agathe de Catane, saint Sébastien

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin

Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :