Magot, le démon de la métamorphose

Magot, ou Magoth ou Maguth, est un démon mentionné dans le grimoire « Le Livre d’Abramelin le Mage ». Dans ce grimoire, Magot est présenté comme un sous prince de l’Empire infernal.

Son nom proviendrait peut-être de l’hébreu et signifierait petites pierres ou cailloux ou du grec et signifierait magicien. En français, le mot magot désigne un macaque ou un vieil homme très laid ou encore une figurine représentant un personnage obèse et pittoresque, chinois ou japonais, souvent hilare ou grimaçant.

« Le Livre d’Honorius », un grimoire du XIIIe siècle, nomme Magot comme ministre infernal sous le commandement du démon Guth. Magot aurait pour tâche de surveiller les trésors cachés, de retrouver les objets perdus et d’enseigner la magie.

Magot est un démon qui se déplace rarement et préfère envoyer ses nombreux démons subalternes faire le travail à sa place.

Le pouvoir de ce démon est sa faculté à métamorphoser quiconque en ce qu’il désire ou en ce qu’il lui plaît. Cette faculté s’applique qu’aux humains qu’il peut métamorphoser en quelqu’un d’autre seulement. Ainsi, il peut changer le sexe d’une personne, le rendre plus vieux, ou plus jeune, lui donne un autre visage.

Lors d’un pacte, Magot peut donner le succès aux auteurs. Il peut aussi révéler la teneur d’un livre que l’on ne connaît pas.

Lorsqu’il apparaît, il prend la forme d’un nain hideux ou d’un ange hermaphrodite tenant une torche enflammée de sa main gauche et un miroir dans sa main droite.

À prier : saint Benoît, saint Cyprien

Marie d’Ange

Pour aller plus loin

Étiqueté ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :