La malédiction du Club 27

Le Club des 27, aussi appelé Forever 27 Club ou Club 27, est un regroupement macabre d’artistes de rock et blues tous morts à l’âge de 27 ans. Ce Club 27 compte, parmi ses membres, Jim Morrison, Janis Jonis, Jimi Hendrix, Amy Winehouse… Et la liste est longue. Toutes ces stars, à l’apogée de leur carrière, sont mortes brutalement, par suicides, par accident, par overdose, à l’âge de 27 ans. Coïncidence ? Beaucoup évoquent une malédiction, un pacte signé avec le Diable pour obtenir le succès qui les aurait menés à leur perte. Mais qu’en est-il en réalité ?




 

La naissance du Club des 27

 

Aucun artiste ne souhaite appartenir à ce club, puisqu’il ne regroupe que des stars mortes prématurément.

Comment est née cette légende ?

Entre juillet 1969 et juillet 1971, le rock envahit les ondes. C’est la musique à la mode. Beaucoup de jeunes rêvent de faire hurler leur guitare électrique, de s’égosiller dans un micro… De nombreux artistes envahissent les scènes. Queen, The Doors, les Rolling Stones, Nirvana… ces groupes déplacent des foules en délire ! Une ère nouvelle fait son apparition et avec elle la naissance du Club des 27 après une vague d’évènements tragiques.

En effet, dès le 3 juillet 1969, Brian Jones, le fondateur des Rolling Stones, disparaît à l’âge de 27 ans dans des circonstances troubles. Il est découvert par une amie au fond d’une piscine.

Brian Jones avait connu un succès fulgurant que beaucoup pensent donné par le Diable à la suite d’un pacte. Deux ans avant sa mort, Brian Jones avait sombré dans la drogue et avait essuyé de nombreux échecs sentimentaux. Sa carrière aussi en avait pris un coup, puisqu’il n’était plus capable de jouer correctement. Les superstitions vont alors bon train : le Diable lui a donné le succès et le reprend aujourd’hui. C’était le pacte, un succès éphémère contre son âme.

Une autre rumeur plane sur cette mort suspecte : sous la pression de Keith Richards et celle de Mick Jagger, Brian Jones quitte le groupe en juin 1969, soit un mois avant sa mort. Et l’on croit que ce sont ses deux anciens amis qui l’ont tué. D’autant plus que Keith Richards lui avait dit qu’il n’atteindrait pas l’âge de 30 ans !

En parlant de keith Richards, lui aussi a sombré dans la drogue et a connu moult déboires, comme la perte de son fils, des incarcérations, des disputes avec Mick Jagger… comme si le groupe était maudit.

Après la mort de Brian Jones, s’ensuivra d’autres décès, tous aussi suspects, tous à l’âge de 27 ans, qui donnera la légende du Club 27.

Un an plus tard, le 18 septembre 1970, Jimi Hendrix est retrouvé mort dans un hôtel à Londres. Cause officielle : overdose de barbituriques consommés avec de l’alcool. Il meurt asphyxié dans son sommeil, noyé dans son vomi. La rumeur prétend que c’est son manager qui l’aurait forcé à avaler de l’alcool et des barbituriques. Jimi Hendrix avait 27 ans au moment de sa mort.

Trois jours après l’enterrement de Jimi Hendrix, le 4 octobre 1970, Janis Joplin, chanteuse américaine du groupe d’acide rock psychédélique Big Brother and the Holding Company, décède d’une overdose d’héroïne à l’âge de 24 ans…

Le 3 juillet 1971, Jim Morrisson, cofondateur des Doors, est retrouvé mort dans son bain suite à une crise cardiaque. Les circonstances de son décès restent floues. On dit que le succès fulgurant de son groupe lui avait monté à la tête, qu’il avait des mœurs immorales, qu’il s’était jeté dans la drogue et l’alcool, qu’il était saturé par un procès à cause de ses dérapages lors d’un concert à Miami, Jim Morrisson était épuisé, mentalement et physiquement. C’est pour toutes ces raisons qu’il était parti en France où ses excès ont eu raison de lui. Mais aucune autopsie n’a été faite ce qui va amplifier la rumeur du Club des 27.

Dès la mort de Jim Morrisson, le mythe du Club 27 commence à faire parler de lui. Certains pensent qu’il s’agit d’une malédiction touchant le milieu du rock, d’autres affirment que ces musiciens, à force de rechercher la gloire, ont passé un pacte avec le Diable.

Le Diable leur a donné la gloire tant voulue, car leur succès a été fulgurant, même trop, mais en retour, leur a pris à la vie à l’âge de 27 ans.

D’autres morts suspects viendront rallonger cette liste, ce qui fera de ce mythe, de cette légende, de ces rumeurs, une réalité que l’on ne peut nier.

 

 

 

Kurt Cobain

 

Domicile de Kurt Cobain à Seatlle où on le retrouva sans vie le 5 avril 1994.

 

Treize ans après le décès de Jim Morrisson, Kurt Cobain, le chanteur du groupe Nirvana, rejoint ce fameux Club des 27.

Le 8 avril 1994, le corps de Kurt Cobain est découvert. À ses côtés, une lettre d’adieu et un fusil. La version officielle parle de suicide. Kurt Cobain avait également 27 ans au moment où il avait décidé de mettre un terme à sa vie.

Attardons-nous un peu sur la vie de Kurt Cobain. On sait qu’il souffre très tôt d’hyperactivité et qu’une fois adulte, il adopte un comportement et une personnalité que l’on trouve fréquemment chez les personnes atteintes de TDAH, à savoir échec scolaire, esprit artistique, créativité, hypersensibilité, intelligence, asociabilité, addiction aux drogues, manque d’estime de soi… Bref, Kurt Cobain était un écorché vif qui recherchait à tout prix la notoriété. Kurt a une adolescence difficile marquée par le divorce de ses parents et un rejet de la société.

Il fonde le groupe Nirvana, ce qui n’a pas été une mince affaire. Le succès fut long à venir, mais fulgurant, car lorsqu’il arrive, Kurt Cobain est envahi par lui et ne sait pas comment le gérer. Il est adulé par ses fans, idolâtré et a du mal à faire face à cette notoriété qui commence à lui peser.

Pendant la majeure partie de sa vie, Kurt Cobain a souffert de dépression, de bronchite chronique et de douleurs à l’estomac. Ce dernier problème l’a particulièrement affecté et tous les médecins qu’il a vus à l’époque n’ont pu le soigner. Peut-être que le problème n’était pas physique, mais ailleurs… En effet, de nombreux possédés souffrent de douleurs chroniques abdominales couplées à des épisodes dépressifs ou des troubles psychiatriques que les médecins n’arrivent pas à guérir ni même à soulager. Ce qui me fait penser que Kurt était peut-être possédé, et que le démon lui a donné la notoriété, le succès, mais l’a forcé à se suicider.

La seule chose qui soulageait ses maux d’estomac était l’héroïne. Et c’est comme cela que le leader du groupe Nirvana sombre dans la drogue. En août 1986, il en consomme occasionnellement, pour soulager les crises. En 1991, il ne peut plus s’en passer. Il tente de se désintoxiquer lorsqu’il apprend que sa compagne, Courtney Love, attend un enfant, mais cela lui est très difficile.

Il souffre du manque et ses douleurs à l’estomac le rendent très faible. Alors que les médecins ne trouvent pas comment faire pour le soulager, il reprend de l’héroïne. Peu avant un concert au New Music Seminar de New York, Kurt est en état d’overdose. Plutôt que d’appeler une ambulance, Courtney Love lui injecte de la naloxone, substance réputée efficace dans cette situation. Remis sur pied, il assure le concert sans rien laisser transparaître de l’incident.

Après un concert au Terminal Eins de Munich, le 1er mars 1994, Kurt Cobain souffre d’une bronchite et d’une sévère laryngite. Le lendemain, il s’envole pour Rome afin de se faire soigner et est rejoint par sa femme. Le 4 mars, il fait une overdose d’héroïne, d’opiacés de substitution, de champagne et de Rohypnol. Il est rapidement conduit à l’hôpital. Cinq jours plus tard, il quitte l’établissement, regagne Seattle. Courtney Love affirmera plus tard que cet incident était sa première tentative de suicide.

Le 18 mars, elle appelle la police pour leur signaler que son mari est suicidaire et qu’il s’est enfermé dans une pièce avec une arme à feu. Lorsque la police se rend sur place, Kurt Cobain est découvert enfermé dans une pièce, avec une arme et des pilules. Il dira qu’il voulait se cacher de sa femme.

Le 30 mars 1994, Kurt Cobain entre à l’Exode Recovery Center de Los Angeles pour une cure de désintoxication à la demande de sa femme, de sa famille et d’amis.

La nuit suivante, il escalade un mur pour s’échapper de l’établissement, prend un taxi, se rend à l’aéroport, prend l’avion pour Seattle et disparaît dans la nature. Le 3 avril, sa femme engage Tom Grant, un détective, pour le retrouver.

Le 8 avril 1994, un électricien, Gary Smith, découvre le corps sans vie de Kurt Cobain dans une pièce située au-dessus du garage de la maison du couple Kurt/Courtney à Seattle. Près de son corps, un fusil, une lettre d’adieu. Kurt se serait suicidé en se tirant une balle dans la tête le 5 avril 1994.

La lettre est adressée à Boddah, l’ami imaginaire d’enfance de Kurt Cobain dans laquelle il écrit qu’il vaut mieux brûler franchement que s’éteindre à petit feu.

Ami imaginaire, maux de ventre qui ne peuvent être soulagés par la médecine, addiction à la drogue… tout cela est bien étrange. D’autant plus, que Kurt Cobain avait 27 ans au moment de sa mort.

 

 

 

Amy Winehouse

 

Amy Winehouse aux Erockéennes 2007.

C’est le 13 juillet 2011 que la chanteuse rejoint le maudit Club des 27.

Elle aussi était accroc à l’alcool et aux drogues. Elle aussi est morte des suites d’abus d’alcool et de substances illicites. Et le pire, c’est qu’elle devait avoir 28 ans le 14 septembre. Mais la mort l’a rattrapée avant.

Ici encore, nous avons affaire à une histoire de succès fulgurant. En effet, en 2003, Amy Winehouse publie son premier album « Frank » qui rencontre le succès commercial et un bon accueil critique de la part des Britanniques. En 2006, son second album « Back to Black » se classe n° 1 des ventes dans plusieurs pays et la propulse au rang de star planétaire. En 2007, elle remporte 4 Grammy Awards : Meilleure nouvelle artiste, Album de l’année, Chanson de l’année pour Rehab. La même année, elle remporte le Brit Award dans la catégorie Meilleure artiste féminine.

Back to Black est la meilleure vente d’albums dans le monde au cours du premier semestre 2008, à 3,67 millions d’exemplaires pour un total des ventes de près de 11 millions d’exemplaires (comprenant le téléchargement).

Elle a aussi reçu, à trois reprises, le prix Ivor Novello, en 2004, en 2007 et en 2008.

Comme quoi tout est allé très vite pour la chanteuse. Un premier album c’est la gloire. Un deuxième et c’est l’extase, la consécration… Tout est allé beaucoup trop vite.

Amy Winehouse, après son succès, connaît des problèmes de dépression, de toxicomanie, d’alcoolisme, de boulimie et tout cela fait la une des journaux à partir de 2007. N’aurait-elle pas supporté le succès ?

La chanteuse avait une santé fragile, elle a souvent été hospitalisée et fait des cures de désintoxication, sans résultats. Le 24 juin 2008, les médecins découvrent les premiers signes de ce qui pourrait être un emphysème pulmonaire, emphysème qui serait dû au tabac et au crack. Mitch Winehouse, le père d’Amy, qui avait emménagé dans la demeure de sa fille pour l’aider et la surveiller, déclare que si sa fille continue à consommer du crack, ses poumons sont perdus et cela lui sera fatal.

Tous les proches d’Amy ont essayé de la sauver, de la sortir de ses addictions et de sa boulimie. Mais, les médias publiaient trop de photos de la chanteuse la montrant inhalant du crack ou prenant une barre de coke, ce qui n’a pas arrangé l’affaire.

Le 23 juillet 2011, Amy Winehouse est retrouvée morte dans son appartement dans le quartier Camden Town à Londres. L’autopsie révèle qu’elle avait un taux d’alcoolémie de 4,16 g/l ! De plus, elle venait juste de sortir d’une cure de désintoxication, et la reprise d’une consommation aussi importante lui a été fatale.

Une mort tragique qui survient, comme tous les autres membres du Club 27, à l’apothéose de sa carrière.

 

 

 

Les autres membres du club 27

 

Anton Yelchin au Festival du cinéma américain de Deauville 2011.

Le Club des 27 compte d’autres membres, tous des artistes morts tragiquement, dans des circonstances floues, par overdose, par suicide, par accident, et tous à l’âge de 27 ans.

Le 17 janvier 1892, Alexandre Levy, compositeur, pianiste et chef d’orchestre, décède d’une mort inconnue.

Le 26 mars 1908, Louis Chauvin, musicien ragtime, décède de neurosyphilis.

Le 16 août 1938, le bluesman américain Robert-Johnson-Gibson décède brutalement. Aucune cause n’a été trouvée pour expliquer sa disparition subite.

Le 5 août 1945, Nat Jaffe, pianiste de swing anglais, décède d’une hypertension.

Le 6 février 1960, Jesse Belvin, chanteur, pianiste et compositeur de Rythme and Blues, trouve la mort dans un accident de voiture.

Le 20 mai 1964, Rudy Lewis, chanteur anglais de Rythme and Blues, décède d’une overdose de drogue.

Le 26 mars 1969, Dickie Pride, Guitariste et leader du groupe Spanky and Our, décède d’une overdose de drogue.

Le 2 mars 1970, Ria Bartok, chanteuse yé-yé, décède dans l’incendie qui ravagea sa maison.

Le 3 septembre 1970, Alan Wilson, guitariste et chanteur du groupe Canned Heat décède d’une surdose de drogue.

Le 3 mai 1972, Les Harvey, guitariste du groupe anglais Stone the Crows, est électrocuté sur la scène d’un concert.

Le 8 mars 1973, Ron « Pigpen » McKernan, cofondateur du groupe américain Grateful Dead et chanteur, fait une hémorragie intestinale liée à l’alcool.

Le 10 février 1975, Dave Alexander, bassiste du groupe américain The Stooges, décède d’une pneumonie et de malnutrition.

Le 24 avril 1975, Pete Ham, chanteur, guitariste et claviériste du groupe Badfinger, se suicide par pendaison.

Le 8 décembre 1975, Gary Thain, bassiste du groupe Uriah Heep, succombe à une surdose d’héroïne.

Le 2 août 1976, Evangelina Sobredo Galanes, chanteuse espagnole, fait un accident de voiture qui lui sera fatal.

Le 23 janvier 1978, André Paiement, auteur-compositeur franco-ontarien, chanteur et guitariste du groupe Cano, se suicide.

Le 27 décembre, Chris Bell, guitariste du groupe américain Big Star, décède dans un accident de voiture.

Le 23 mars 1980, Jacob Miller, chanteur du groupe Inner Circle, décède dans un accident de voiture.

Le 22 décembre 1985, D. Boon, chanteur, guitariste et fondateur des Minutemen, décède dans un accident de voiture.

Le 14 juin 1989, Pete de Freitas, batteur du groupe Echo and the Bunnymen, a un accident de moto qui lui sera fatal.

Le 7 juillet 1993, Mia Zapata, chanteuse du groupe grunge The Gits, est violée, frappée et étranglée en sortant de chez une amie.

Le 16 juin 1994, Kristen Pfaff, bassiste du groupe Hole, fait une overdose d’opiacés.

Le 30 mai 2010, Denis Wielemans, batteur du groupe Girls in Hawaï, trouve la mort dans un accident de voiture.

Le 6 janvier 2012, Nicole Bogner, chanteuse de Visions of Atlantis, décède d’une maladie inconnue.

Le 10 décembre 2014, Slada Guduras, chanteuse pop et actrice, trouve la mort dans un accident de voiture.

À y regarder de plus près, c’est vrai que tous ces artistes ont trouvé la mort dans des circonstances étranges et surtout à l’âge de 27 ans, cela nous fait poser des questions.

Le débat concernant le Club des 27 est ressurgit avec le décès récent, à l’âge de 27 ans, de l’acteur à succès Anton Yelchin, le 19 juin 2016. En effet, l’acteur  a trouvé la mort dans des circonstances floues. Il a été écrasé par sa propre voiture dans une allée en pente. Il était derrière sa voiture lorsque celle-ci a commencé à descendre. Son corps a été retrouvé un peu plus bas, coincé entre la voiture et le pilier d’une boîte aux lettres.

C’est surprenant n’est-ce pas ? Un accident plutôt bizarre. D’autant plus, qu’au moment de sa mort, l’acteur était à l’apogée de sa carrière, avait tourné dans de nombreux films à succès, était en bonne santé et surtout, il avait 27 ans.

Lui aussi a connu un succès fulgurant qui s’est mis en route dès la projection du film indépendant « A Time for Dancing » en 2000. Avant cela, il faisait partie d’un groupe punk. En 2001, il obtient le premier rôle de Delivering Milo de Nick Castle. À côté de cela, on peut le voir aussi dans des séries américaines, comme Esprits criminels, New York, section criminelle, The Practice…

Et là, les théories sur le Club des 27 fusent.

 

 

 

Les théories

Certains parlent d’âge « maudit », d’autres de conjonctures lunaires, d’autres encore d’astrologie…

Après la mort tragique d’Amy Winehouse, une équipe de statisticiens des universités de Freiburg en Allemande et du Queensland en Australie, s’est penchée sur cette affaire. Les statisticiens ont analysé 1 046 musiciens ayant été classés à la première place du hit-parade britannique entre 1959 et 2007. Et ils ont conclu, je cite : « Notre analyse ne montre pas de pic de risque de décès à 27 ans chez les musiciens, malgré le fait que l’on ait utilisé un modèle de courbe flexible qui aurait permis de montrer le moindre risque. L’étude indique que le club des 27 a été créé par une combinaison de chance et de tri sélectifs ».

Tri sélectif, chance, voilà ce qui ressort de cette étude. Chance ou malchance ? Car là c’est différent…

D’autres études dirigées dans le même sens ont été réalisées, dont celle de Dianna Theadora Kenny qui publia ses résultats. Elle fait une étude sur plus de 11 000 artistes décédés entre les années 1950 et 2010 et trouve que les artistes morts à l’âge de 27 ans ne représentent que 1,3 % de la population étudiée. Et trouve même que les tranches 28 ans et 56 ans affichent une plus haute proportion que celle des 27 ans.

Au point qu’au début de l’année 2016, les médias se sont mis à parler du Club des 69 ans en évoquant les décès de l’acteur Alan Rickman, Michel Delpech, David Bowie… À chacun son club donc.

 

 

 

Si vous voulez mon avis, chers lecteurs, le Club des 27 existe et est bien composé d’artistes qui, à un moment de leur vie, ont demandé de l’aide au démon pour connaître la gloire. Comment ? Certainement par des prières, des supplications, des pactes et sans le savoir, pour la plupart, ils sont devenus esclaves d’une gloire qui les a tués. En tout cas, tous étaient malheureux, accrocs à l’alcool ou à la drogue, dépressifs ou souffraient d’une quelconque maladie physique ou mentale. N’était-ce pas là l’œuvre du démon ?

 

 

Marie d’Ange

Découvrez toute l’histoire du Club 27 dans ce livre





Étiqueté , , , ,

2 commentaires sur “La malédiction du Club 27

  1. […] s’associer à l’œuvre satanique par intérêt, par vice, par ambition. Voyez la légende du Club des 27, vous comprendrez ce que je veux […]

  2. […] Brian Jones, disparaît à l’âge de 27 ans dans des circonstances troubles entrant ainsi dans le Club maudit des 27. Brian Jones avait connu un succès fulgurant, mais avait très vite sombré dans la drogue. Déjà […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visitez notre boutique ! Cliquez sur la page "La boutique de Marie d'Ange" pour découvrir tous nos objets religieux et nos livres. Ou, sélectionnez votre catégorie dans l'onglet "La boutique" à droite. Ignorer

%d blogueurs aiment cette page :