Ascot House, la demeure hantée de Toowoomba

Direction l’Australie pour visiter cette superbe bâtisse de quarante-trois pièces située à Toowoomba, dans la région de Queensland, une superbe bâtisse réputée hantée. En effet, un fantôme aurait décidé d’y loger en permanence.

La bâtisse que l’on va présenter dans cet article se trouve en Australie, dans la région du Queensland, dans la petite ville de Toowoomba. Construite dans les années 1870, c’est une grande maison de quarante-trois pièces. Autrefois le lieu de rendez-vous mondains de la haute-société, elle est aujourd’hui réputée hantée par un fantôme.

Ascot House a été abandonnée pendant plusieurs années et lorsque Lois Jackman décide de l’acheter en 1920, elle se trouve presque à l’état de ruine. Peu lui importe, elle compte la rénover, lui redonner sa gloire d’antan et y ouvrir un hôtel-restaurant, un lieu luxueux pour voyageurs fortunés. Sauf que cela ne va pas se passer comme elle l’avait prévu.

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

La maison Ascot est délabrée, mais Lois Jackman y voit un potentiel énorme. Et la tâche pour restaurer cette bâtisse de quarante-trois pièces s’avère monumentale. D’autant plus que Lois Jackman va très vite se heurter à un habitant d’un genre particulier, un poltergeist.

Ce fantôme se fait particulièrement fait sentir au moment où Lois Jackman décide de convertir des pièces de la maison Ascot en restaurant. L’entité n’est pas contente, et va montrer son mécontentement en faisant bouger des objets, en apparaissant pour faire fuir les clients. 

Au début, Lois Jackman entend des bruits bizarres. Elle cherche à savoir d’où ils proviennent, mais ne trouve aucune explication à ce phénomène. Elle décide alors de faire avec, de vivre avec ces perturbations et d’essayer de ne plus y faire attention.

Tant bien que mal, la jeune restauratrice ouvre son auberge. Un de ses premiers clients, un jeune étudiant, vient y passer plusieurs nuits. Et une nuit, il dira avoir vu passer le spectre d’une femme habillée en robe d’époque qui semblait avoir le coup cassé et la bouche ensanglantée comme si on l’avait frappée.

Petite précision : comment reconnaît-on un phénomène démoniaque ? Le démon provoque toujours des mauvais sentiments, comme la peur, la haine, la désolation. Un démon connaît la psychologie humaine et sait comment apparaître pour susciter la peur. Ce spectre de cette femme habillée en robe d’époque au cou cassé et à la bouche ensanglantée est l’image parfaite de ce qui fait peur dans les films d’horreur. Le démon se sert de l’imagination de l’homme pour lui susciter des sentiments négatifs. Pourquoi je précise cela ? Parce que derrière ces nombreuses histoires de lieux hantés se cachent souvent un démon, ou une légende qui met les gens à fleur de peau au point d’exacerber leur imagination. Et bien sûr, le démon, qui guette chacune de nos faiblesses, entrevoit une faille dans cette peur et en profite pour frapper sa victime. 

Reprenons le fil de notre histoire. Ce fantôme commence à devenir gênant pour les affaires de Lois qui commence à entreprendre des recherches. En effet, de plus en plus de clients viennent se plaindre d’avoir été réveillés par un fantôme, ou d’avoir été tirés hors du lit par ce fantôme.

Lois Jackman trouve, dans de vieux registres, le nom d’une femme, Maggie Holberton Hume, qui se serait suicidée dans la demeure en 1891. Cette femme travaillait comme femme de ménage à la maison Ascot et aurait mis fin à ses jours en se pendant dans l’escalier principal. Pour l’enterrement, elle n’eut pas le droit à des funérailles religieuses, et son corps fut jeté dans une tombe anonyme au cimetière de Drayton. Des rumeurs ont prétendu que Maggie Hume attendait un enfant de son employeur, et que ne pouvant plus cacher son état, elle se serait donné la mort par désespoir.

La voilà la légende qui va exacerber l’imagination des plus sensibles ! 

La plupart des clients qui ont témoigné avoir vu le fantôme sont unanimes : l’entité est pacifique. Elle ne cherche pas à nuire, mais plutôt à obtenir la délivrance.

Il n’est pas rare qu’un démon se fasse passer pour un défunt et réclame une délivrance pour pouvoir passer de l’autre côté. Ceci est une ruse du démon pour obtenir l’autorisation de sa victime pour la frapper. 

Est-ce que ce fantôme est réel ? N’est-il pas un fantasme des habitants de Toowoomba ? On pourrait le croire, surtout lorsque l’on sait que la plupart des histoires de ce genre sont issues d’un drame et de rumeurs qui viennent alimenter ce drame en bizarreries certaines. Ou encore, on pourrait croire que les habitants de Toowoomba ont trouvé un moyen d’attirer des touristes.

Ces derniers temps, on note une recrudescence de investigations paranormales. De nombreuses personnes qui se disent « chasseurs de fantômes » se mettent à investiguer dans de vieilles bâtisses abandonnées ou pas dans l’espoir de capturer sur vidéo ou photo un fantôme. Ces pratiques sont devenues une mode au point d’en faire des reportages télé qui attirent de plus en plus de curieux. Tout ceci est vain, inutile et dangereux. Je sais, chers lecteurs, que beaucoup vont crier au scandale et m’écrire en me disant, parfois sur un ton injurieux, que je me trompe. Je leur réponds toujours que j’essaie toujours d’être dans la vérité, et que si cette vérité ne leur plaît pas, ce n’est pas grave. Ils l’auront au moins entendue et peut-être qu’elle germera dans leur cœur. Je n’entre jamais dans les polémiques et les discussions qui ne mènent nulle part. Nous n’avons qu’un seul ennemi. Cet ennemi c’est Satan. C’est contre lui et son armée que nous devons lutter en demandant l’aide du Christ pour y arriver. Le combat est spirituel. Courage, persévérance, bienveillance. 

 

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :