Publié le

Luciférisme et satanisme, les différences

Dans un précédent article, j’avais évoqué la différence entre le luciférisme et le satanisme en la jugeant minime, en concluant que les courants sont identiques sur le fond, mais pas sur la forme. Et c’est justement de la forme que l’on va parler dans cet article.

Les différences

 

Symbole luciférien

Bizarrement (bizarrement, car les lucifériens et les satanistes ont de nombreux points communs et adorent une même entité qui est Satan/Lucifer), les lucifériens et les satanistes ne s’aiment pas beaucoup. Les uns comme les autres s’évertuent à nous dire qu’ils sont différents et que l’autre n’est pas dans la vérité. Quelle vérité ? Les autres se targuent d’adorer un être plus positif (Lucifer) que ne l’est Satan. Or, tout ceci est baliverne, puisque Satan et Lucifer sont une même et unique entité. Je ne cesse de le répéter ! Donc en adorant Satan on adore Lucifer et vice versa. Par conséquent, cette position est erronée, mais cela fait du bien aux lucifériens de se croire du bon côté, du côté des gentils.

Il faut vraiment fouiller dans les deux courants de pensée pour trouver quelques différences minimes que je vais tenter d’énumérer.

Les deux courants de pensée sont complémentaires et similaires. Mais, on note un caractère plus déviant chez les satanistes qui n’hésitent pas à faire des offrandes humaines ou à sacrifier des nouveau-nés sur l’autel consacré à Satan. Chez les lucifériens, les offrandes et les sacrifices existent, mais ils ne sont pas humains !

Dans le satanisme moderne ou Laveyen, Satan est reconnu comme étant une entité spirituelle, une force opposée au christianisme et donc à Jésus-Christ. Le satanisme moderne prône le culte de l’ego et est davantage une organisation anti-chrétienne qui parodie le culte chrétien. Le satanisme est un monothéisme dualiste lié au christianisme : croire au Diable c’est nécessairement croire en Dieu. Le luciférisme prétend procéder de cultes anciens et se base sur un panthéon très large, alors que le satanisme trouve sa substance dans une énergie de transgression, de blasphèmes et de profanation. Dans les deux courants, la magie et le culte sont omniprésents.

Le satanisme théiste est un courant philosophique qui mêle la science et les croyances religieuses, sans jamais toutefois y parvenir. Son argument principal est que la science s’est affranchie de la croyance en Dieu et qu’il est nécessaire que la religion arrive à s’affranchir de sa croyance en Dieu.

Le chamanisme regroupe toutes les personnes qui font de la magie en utilisant leurs mains, les plantes ou les éléments. Le chaman pratique donc la magie et pense qu’avant, les chamans étaient les représentants de Dieu sur terre, mais que le catholicisme leur a enlevé ce pouvoir. Alors, les chamans cherchèrent celui qui était l’ennemi de ce Dieu que l’on appelait Yavhé et ont trouvé Lucifer. Ils se sont alliés avec lui, puis à d’autres démons tels que Samaël, Hakael, Belial… Et c’est ainsi que la notion de Diablero est née. Puis les chamans se sont alliés à Satan. Et dans le chamanisme, la notion de bien ou de mal n’existe pas, car c’est l’homme qui fait qu’un acte est bien ou mauvais. Ainsi, il peut être considéré comme bien d’épouser une jeune fille de 10 ans dans certaines croyances ce qui est jugé très mal dans notre croyance.

La wicca luciférienne a fusionné la croyance luciférienne à celle de la wicca. Cette forme de wicca fait référence au « Livre d’Hénoch ». Ici, Lucifer est un dieu et Lilith, sa compagne, est une déesse. Lucifer est vu comme étant un ange déchu, un androgyne originel, mais jamais au diable (les wiccans ne reconnaissent pas l’existence du diable qu’ils considèrent comme une invention catholique). La figuration de Lucifer est très proche du mythe de Prométhée. Lucifer dispense la lumière de la connaissance. Quant à Lilith, elle est associée à la première femme d’Adam, à la lune noire ou à la déesse mère universelle. Parfois, elle est associée à Diane. Lilith est l’égale de Lucifer.

Le satanisme spirituel vénère les anges déchus, donc les démons dans leur ensemble et place Satan/Lucifer (ils ne font pas la distinction des deux) comme le chef de tous les démons. Les satanistes spirituels, appelés aussi luciféristes, croient en Satan et le considèrent comme Lucifer. Ils honorent Satan sans se soumettre à lui. Ils pratiquent des rituels dans le but d’obtenir une élévation spirituelle. Cette branche est très variable et chaque membre fait un peu ce qu’il lui plaît.

Le Lucifellisme est très peu connu en Europe, mais en expansion en Amérique du Sud. Le lucifellisme est une véritable religion. Sa croyance est que Lucifer est le seigneur de la Terre. Les adeptes du lucifellisme s’adonnent à une exploration systématique de leur inconscient et de leur subconscient dans le but d’obtenir une parfaite connaissance de lui-même. Cette religion n’adore aucune entité, mais observe quelques règles, comme la remise en question de tout ce qui nous entoure, sans exception, sans censure, comme l’abandon du matérialisme pour une vie plus spirituelle. Il n’y a aucune hiérarchie, aucun dogme précis, aucune certitude. Les groupes se retrouvent autour de pratiques occultes encadrées par des principes de base aux fondements flous.

 

 

 

Les similitudes

 

Pentagramme satanique. On y retrouve le symbole luciférien.

Les disciples de Lucifer et les disciples de Satan sont tous deux panthéistes (philosophie d’après laquelle tout ce qui existe est identifié à Dieu). Il n’y a donc aucune différence de ce côté-là. Le satanisme, dont le satanisme Laveyen, adore Satan qui est la personnification du Mal. Les lucifériens adorent Lucifer qui représente celui qui s’est rebellé à Dieu et apporte la connaissance à l’homme. Or, c’est Satan qui s’est rebellé à Dieu en apportant la connaissance à l’homme. Donc, les deux mouvements adorent une seule entité qu’ils appellent d’une manière différente.

Les satanistes et les lucifériens dénoncent le Dieu Créateur ou le Démiurge comme l’ennemi et le bourreau des hommes. Dieu est vu comme le Créateur de toute chose, mais surtout comme un Dieu intransigeant. Comme les satanistes, les lucifériens sont contestés et suscitent frayeurs et inquiétudes. De même, comme les satanistes, ils s’inscrivent dans un courant doctrinal déconsidéré tant par les croyants que par les athées ou agnostiques, courant qui est vu comme dangereux et mortifère. D’ailleurs, c’est le cas. Et comme les satanistes, les lucifériens ont mis en place des pratiques, des rituels, des messes noires, des cérémonies secrètes et marginales.

Dans les deux cas, il est aussi question d’argent, car pour faire partie d’un groupe satanique ou luciférien, il faut payer un droit d’entrée, ou encore la rédaction de sortilèges de protections sur des parchemins et régler des séances d’initiation ou de recherche du thème astral… Eh oui ! Dans les deux cas, l’argent est omniprésent ! Comme il s’agit de sectes plus ou moins organisées, il faut mettre la main au porte-monnaie afin d’enrichir le gourou qui est souvent un charlatan au risque de se ruiner ! Se ruiner pour pactiser avec le Diable ! C’est cher payer non ? Se ruiner pour avoir le droit de participer à une messe noire et risquer la possession démoniaque ! C’est cher payer non ? Se ruiner pour s’isoler, pour s’enfoncer dans la dépression, pour avoir l’illusion d’appartenir à un groupe, mais pour, en fin de compte, s’apercevoir que l’on a fait fuir sa famille et que l’on a plus d’amis ! C’est cher payer non ?

Bien sûr, le luciférien vous dira qu’il pratique une religion de tolérance, une religion qui libère de l’asservissement et de la servitude imposés par la religion chrétienne. Or, le sataniste vous dira exactement la même chose, en pire puisqu’il va ajouter qu’il est entré en guerre contre toute forme de chrétienté ou de religion.

 

On admettra que toutes les formes de satanisme ou de luciférisme sont identiques à quelques détails près. Sataniste ou luciférien, le but est identique : détruire le catholicisme, prôner la liberté absolue, s’affranchir des règles, être dans l’ego le tout rythmé par des séances occultes, parfois à caractère sexuel ou pédophile voire scatophile et j’en passe et bien sûr, pratiquer la magie. Satanisme ou luciférisme, deux pratiques similaires, deux croyances identiques, deux sectes dangereuses.

 

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin


 

 

Publié le

Les sectes sataniques, réalité ou fiction

À l’abri des regards, dans une pièce sombre transformée en église satanique, au moment où vous lisez ces lignes, des personnes sont réunies et vouent un culte à Satan. Leurs activités occultes sont diverses, mais la pire reste le meurtre au nom de Satan. Les sectes sataniques se développent dans le monde entier. Elles sont nombreuses et prennent différents noms pour mieux nous perdre. Les sectes sataniques sont une réalité, une réalité dangereuse.




 

Les sectes sataniques

 

Une messe satanique

 

Ici, vous entendrez parler de sociétés secrètes, comme la franc-maçonnerie, la Rose-Croix, les Illuminati… Nous ne connaissons pas grand-chose sur ces sociétés et il est difficile de démêler la vérité du faux. Ce que nous savons, c’est qu’elles sont sataniques, car elles prônent l’inhumanité, le pouvoir et la richesse et bien sûr, toutes les déviances sexuelles, comme la pédophilie. Ce sont des sujets sensibles.

Notre monde actuel, dirigé par ces sociétés secrètes, prône l’athéisme en masse, la pratique de l’ésotérisme, de l’occultisme et du spiritisme. Ces pratiques sont à la mode et beaucoup de jeunes s’y adonnent sans connaître les dangers encourus. Elles sont un moyen de recruter des adeptes. Bien sûr, dans ces domaines, il existe de nombreux charlatans, mais même eux, en pratiquant de la magie, en cherchant à s’enrichir sur le dos de ceux qui souffrent, ils deviennent des disciples de Satan.

Les sociétés sataniques existent et leur but est d’aveugler l’humanité sur la présence de Dieu. Les membres de ces sociétés secrètes sont des hommes, des femmes en apparence bien sous tout rapport, venant de milieux socioculturels et professionnels diversifiés. Ces hommes et ces femmes vouent un culte à Satan, font des rituels sataniques, s’adonnent à des orgies, réalisent des sacrifices, parfois humains… Certains rejoignent ces groupes pour assouvir leurs pulsions sexuelles, notamment pédophiles.

Ces personnes entraînent d’autres personnes, surtout les jeunes, à s’adonner à la magie, à l’occultisme. Les adolescents prennent cela pour un jeu. Or, la magie n’est pas un jeu ! Différents troubles tourmentent ceux qui s’y intéressent, comme la dépression, la paranoïa, des maux physiques que la médecine ne peut soulager. Certains aussi sombrent dans la schizophrénie. La magie attire parce que de prime abord, cela semble anodin et amusant. Ensuite, on expérimente des choses excitantes et l’on finit par se lier à Satan. L’effet euphorisant est temporaire, car très vite, on va ressentir de l’angoisse.

Les sectes sataniques sont en plein essor. On n’en parle pas, cela reste secret. Et pourtant des millions de personnes, dans le monde entier, se réunissent dans des endroits glauques et lugubres, devant un autel où trône une statue de Satan ou d’une autre divinité, un pentacle, une croix inversée. Il existe même des discothèques pour satanistes dans lesquelles on passe de la musique satanique et où l’on pratique des orgies. Les clubs fétichistes, les clubs échangistes sont aussi liés aux sectes sataniques.

Il existe différentes formes de satanisme, dont le satanisme de LaVey, le luciférisme, le satanisme théiste… Il y en a pour tous les goûts ! Ces sectes prônent la liberté, le refus de la société, la débauche… et le meurtre ! Et des francs-maçons, des illuminati… dirigent toutes ces sectes !

Le satanisme est un phénomène que l’on ne peut nier. Tous les jours, dans les journaux, nous lisons des faits divers effrayants. Mais l’on ne nous dit jamais clairement qu’il s’agit de meurtres perpétrés dans le cas d’un sacrifice satanique ; on laisse le lecteur dans le doute, comme si les médias sont complices des sectes sataniques, de la franc-maçonnerie, des illuminati… Et franchement, je pense de plus en plus qu’ils le sont.

Voici quelques exemples d’articles dans les journaux concernant le satanisme :

L’ouverture d’un procès pour meurtres d’enfants dans des rituels sataniques, Rio de Janeiro, 28 août 2003 (AFP) :

« Le procès de cinq personnes accusées d’avoir torturé, castré et assassiné cinq enfants de 8 à 13 ans dans des rituels de magie noire à Altamira, une ville d’Amazonie, vient de s’ouvrir avec treize ans de retard. Le secrétaire spécial pour les droits de l’Homme, Nilmario Miranda, a déploré jeudi que la justice ne soit que “partielle” puisqu’une seule des sept enquêtes ouvertes sur les crimes commis entre 1989 et 1993 sur 19 enfants avait donné des résultats et permis de traduire les présumés coupables en justice. Les cinq accusés dont la dirigeante d’une secte, Valentina de Andrade, 75 ans, ont réussi pendant toutes ces années à entraver les enquêtes par un trafic d’influence, en faisant disparaître des preuves et en intimidant les victimes. La dirigeante de la secte et deux médecins ayant pratiqué les émasculations seront jugés à partir de mardi prochain ».

Article paru dans le journal « Le Matin » paru le 25 juillet 2001 : « Après le saccage d’un cimetière à Lucerne, la police a arrêté 6 personnes. Ces déprédations de plus de 90 tombes ne sont pas des actes isolés. Il s’agirait plutôt d’une descente aux enfers. En effet, ces actes font suite à une série de 9 profanations satanistes depuis 1997 en Suisse. »

Article paru dans le journal « Le Courrier » du 18 mai 2001 : « L’assassin du curé de Kingersheim (Alsace) a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle. Il invoquait une “pulsion satanique”. L’expert chargé d’étudier son cas a estimé que ses fréquentations avaient pu susciter une “émulation préjudiciable”… Il s’est par ailleurs inquiété de la banalisation de la mort que véhiculaient certains médias et certains groupes de musique “black metal”. »

Voici des exemples parmi un nombre qui ne cesse de croître de « faits divers » qui se produisent au milieu des sociétés sataniques ; aujourd’hui, ils sont portés à la connaissance du grand public qui continue à nier le phénomène. Dans notre monde cartésien, l’on ne croit plus à l’existence du Diable ; on minimise les faits en préférant parler de déséquilibrés mentaux. Or, le satanisme est une réalité, le démon est une réalité, et le satanisme tue.

 

 

 

Un peu d’histoire

 

Brite Aleister Crowley portant un chapeau où il est représenté le symbole des illuminati.

 

Le « père du satanisme moderne » est l’anglais Brite Aleister Crowley (1875 – 1947). Enfant déjà, il se comportait d’une manière anti-chrétienne. Très vite, il se joignit à un groupe occulte et se fit appeler frère Perdurabo. Le changement de nom est une pratique courante chez les satanistes. Cette habitude permet de brouiller les pistes et de rendre les recherches plus difficiles.

Crowley prône le refus radical du christianisme, la priorité absolue au moi et l’usage de la magie pour sa propre satisfaction, y compris sexuelle. C’est le satanisme moderne. Crowley se considérait comme l’incarnation de Satan et se faisait surnommer « La grande Bête ».

On doit la première formation d’un mouvement concret, l’Église de Satan, à Anton LaVey. C’est lui qui a fondé le satanisme LaVeyen (voir article). Il érigea donc la première Église de Satan et écrivit la Bible Satanique ainsi que différents ouvrages comme la « Déclaration de Foi du Satanisme » pour les adeptes qui voulaient être initiés.

On comprend que le satanisme prône la liberté. Or dans le satanisme, il y a des règles à respecter. Le sataniste n’est pas libre, il croit être libre. Il doit obéir à une certaine hiérarchie, se plier à des rites et surtout, on lui défend de quitter la secte.

 

 

 

Les différents groupes de satanisme

 

Les illuminati se regroupent pour s’adonner à des rituels sataniues.

 

Il existe beaucoup de groupes différents de satanisme. Pour faire court, je vais vous en présenter deux.

  • Le Neo-Satanisme occulte

Ici sont regroupées toutes les églises de Satan qui s’organisent autour des adorateurs du Diable et qui se sont développées à partir du satanisme LaVeyen et de la doctrine de Crowley. Les membres de ces groupes vénèrent Satan et pratiquent des rituels sataniques. Les satanistes tiennent ces séances secrètes et ne sont pas identifiables dans leur vie privée. Ils n’affichent pas de signes distinctifs, ils travaillent, font leur course, mènent une existence normale aux yeux des autres, de la famille, des voisins, des amis. Ces groupes se sont surtout développés aux États-Unis, en Afrique du Sud et maintenant en Europe où elles gagnent du terrain.

  • Le satanisme syncrétique des jeunes

Le mot syncrétisme signifie une combinaison de doctrines et de religions non cohérentes entre elles.

Le satanisme syncrétique est surtout un satanisme « fait maison » comportant un mélange de pratiques magiques et occultes des plus variées. Les jeunes sont très friands de satanisme syncrétique.

Il existe des cercles fermés pratiquant ce genre de satanisme où l’entrée se fait grâce à des épreuves. Ces tests consistent en l’évocation des esprits par le spiritisme, le pendule… ou par un mouvement de protestation contre la société ou encore en écoutant certains types musiques.

 

 

 

Le recrutement des membres

 

Le lavage des cerveaux.

 

Un adolescent mal dans sa peau, incompris, ne trouvant aucun réconfort auprès de sa famille, peut facilement tomber dans les pièges tendus par les satanistes. Le satanisme attirera ce jeune, car il lui promet une façon de vivre selon ses propres désirs, surtout sexuels. Mais aussi par curiosité, par recherche d’une sécurité d’appartenir à un groupe qui lui ressemble, par l’impression de ne plus être seul, par la recherche d’une identité, par goût de l’aventure et le goût de réaliser de nouvelles expériences.

Le recrutement peut aussi se faire au moyen de la musique.

Les moyens de recrutement sont nombreux et variés. Au début, les satanistes vont montrer aux jeunes qu’ils sont libres, qu’ils peuvent se révolter contre la société, qu’ils appartiennent à un groupe soudé… Mais tout n’est qu’illusion !

 

 

 

Les satanistes

 

Les vrais responsables de la propagation rapide de l’idéologie satanique ne se trouvent pas seulement au sein des groupes sataniques, mais aussi au sein d’hommes et de femmes qui diffusent cette idéologie en se servant des médias, de la télévision, du cinéma, des publicités… Ces hommes et ces femmes appartiennent aux sociétés secrètes dont je vous ai parlé plus haut. Ils dirigent le cinéma, les médias, les publicités, la culture, la musique… Ils nous mettent en tête des idées fausses propagées par matraquage médiatique, publicitaire… Ils nous mettent en tête des idées sataniques… Ils inversent les valeurs morales, détruisent la famille et diffusent une culture mortifère.

On trouve toujours plus de films à caractère occulte. Même dans les dessins animés destinés aux enfants, on montre à nos petites têtes blondes comme c’est génial et amusant de pratiquer de la magie ! Des magazines pour adolescents, comme Bravo ou Bravo Girl… jouent aussi un rôle dans la diffusion des idées sataniques. Sans parler des artistes !

Dans le magazine Bravo, on trouve des articles aux noms révélateurs : « Comment recevoir votre message de l’Au-delà », « Le pendule dit la vérité » ou encore « Cours accéléré pour apprendre la signification des cartes ».

Depuis les années 60, la culture occulte et satanique fait partie intégrante de la musique connue, des tubes écoutés en boucle à la radio.

Mais parmi les méthodes de séduction les plus efficaces chez les jeunes, on trouve les fameux jeux de rôle où l’adolescent se met dans la peau d’un personnage qui possède des pouvoirs magiques. Je pense notamment au jeu « Fantasy ». Il en existe bien d’autres ! Et l’on présente ces jeux comme une occupation innocente, ce qui est encore plus dangereux. D’ailleurs, dans le jeu de rôles Fantasy, Gary Gygax, l’un des pères des jeux de rôles, recommande que toutes les formules de magie et sortilèges se trouvant dans le jeu doivent être prononcées à hautes voix. Ainsi, les puissances sataniques sont présentes et peuvent attaquer !

 

 

 

Les dangers du satanisme

 

Bahomet et le logo de la Franc-maçonnerie. On y retrouve le serpent enroulé sur le bâton.

 

Les conséquences d’être en contact avec une secte satanique ou des satanistes ou d’adhérer à certaines idées sataniques, de pratiquer des rituels, de la magie, ne sont pas à prendre à la légère. Ces conséquences dépendent de l’intensité des liens avec le domaine occulte. Ces liens peuvent entraîner différents maux comme :

  • L’isolement social

Qui part à la recherche de cette pseudo-liberté qu’offre le satanisme tombe obligatoirement dans les griffes de Satan et s’isole des autres, de ses parents, de sa famille, de ses amis… Dans le satanisme, la communion n’existe pas. C’est le chacun pour soi. L’amour, l’amitié, la faiblesse ne sont pas autorisés. Du coup, le sataniste se cloître et n’arrive plus à communiquer avec les autres.

  • Les perturbations psychiques et corporelles

Toutes les victimes de Satan parlent de sentiments de peur, de cauchemars, de visions effrayantes… Sans parler de ceux qui ont subi des abus sexuels lors de rituels et qui gardent des séquelles psychologiques indélébiles ainsi que de graves séquelles physiques. Car, on ne peut le nier, dans les rites sataniques, il y a des abus psychiques, physiques et sexuels.

  • Liaisons occultes et possession

C’est le dernier stade. Ici, le sataniste se retrouve incapable de se libérer des forces occultes qui le contrôlent. Il devient, alors, incapable d’aimer, de construire un foyer, d’éprouver du plaisir. Il est en proie à de douloureux maux, à des visions effrayantes, ressent le besoin de se faire mal et de faire mal aux autres. C’est la possession démoniaque. Il lui devient impossible de quitter le milieu satanique. Le seul moyen de ne plus souffrir est le suicide.

Peu de personnes réussissent à quitter une secte satanique. Cela demande un effort considérable. En plus, les membres jouent sur l’intimidation et n’hésitent pas à proférer des menaces de mort. Mais pour celui qui y parvient, il doit se convertir, revenir à Jésus-Christ, brûler tous les objets en rapport avec le satanisme. On conseille un changement de cadre de vie afin de mettre le plus de distance possible avec les autres satanistes.

 

 

 

Les signes qui doivent attirer l’attention

 

Si une personne commence à manifester du mépris pour le christianisme alors qu’elle était croyante ou qu’elle n’y prêtait pas d’attention particulière, cela peut être un signe. S’ajoutent d’autres signes distinctifs, comme un vif intérêt pour les films occultes, pour les livres de magie, pour certains jeux de rôles, pour la magie, les jeux de tarots, l’horoscope… On peut aussi trouver des signes occultes chez la personne pratiquant le satanisme, comme porter une croix inversée, un pentagone ou se graver sur la peau le nombre 666.

Le sataniste parle souvent en vers et est capable de prononcer des phrases à l’envers. Il écoute de la musique satanique, surtout des groupes de Heavy Metal. Leurs ongles sont longs et parfois laqués de noirs. Mais, tous les satanistes n’ont pas les ongles longs. Ils s’habillent de vêtements sombres la plupart du temps. Ils s’isolent de leur famille, leur comportement se modifie, ressentent des peurs incontrôlables, cauchemardent la nuit et surtout, ils possèdent la bible satanique de LaVey.

L’un ou plusieurs de ses signes doivent nous rendre vigilants.

 

 

Le satanisme est une réalité. Le satanisme est dangereux, car il entraîne vers la désolation. Les rites sataniques sont sanguinaires. Parfois, des enfants sont sacrifiés sur l’autel de Satan. Tout cela existe, l’on connaît les risques, mais tout le monde ferme les yeux sur cette réalité. Je vous demande, chers lecteurs, de rester vigilant, ne vous faites pas abuser par de belles paroles. Fuyez Satan, fuyez ses adeptes !

Marie d’Ange

 

 

Pour aller plus loin




 

Sources : info-sectes.org, documystère. com

Publié le

Parlons des illuminati

Comme l’indique le titre de cet article, parlons des illuminati. Pourquoi ? Parce qu’il est important pour tous de savoir ce qu’ils font, qu’ils détiennent le pouvoir mondial, qu’ils nous manipulent, qu’ils véhiculent des pensées satanistes. Les illuminati détruisent l’humanité, l’asservissent, la plongent dans le chaos, véhiculent des idées aberrantes et nous suivons comme des moutons. Il est temps d’ouvrir les yeux !




 

Introduction

 

Organigramme des illuminati.

 

Avant de démarrer cet article, j’aimerais dire qu’il n’est pas facile d’avoir des preuves concrètes de l’existence des Illuminati. C’est un cercle très fermé et dès que l’on parle d’eux, on est traités de fous. C’est ainsi que les Illuminati peuvent continuer à œuvrer, dans l’ombre, à la vue de tous sans que l’on s’en doute.

Certains disent qu’à la tête des Illuminati se trouvent les jésuites. C’est possible. Moi je dirai qu’à la tête des Illuminati se trouve Satan. C’est lui qui gouverne à travers eux, c’est lui qui distille ses pensées, c’est lui qui tient le monde.

Les Illuminati sont partout. C’est une organisation composée de personnes qui pensent être des élites dans l’élite, qui pensent être les maîtres du monde. Et ces personnes organisent l’ordre mondial à leur sauce, de façon cachée, discrète, détruisant petit à petit l’humanité. Le but est d’asservir les populations pour s’enrichir. Les Illuminati se réunissent souvent et font des cérémonies à la gloire de Satan. Lors de ces réunions, ils discutent sur la meilleure manière d’asservir le monde.

Les membres des Illuminati ne sont pas connus de manière certaine. On sait que le groupe est composé de grandes familles capitalistes, comme les Rockefeller, les Bush, les Rothschild… Ces grandes familles composent le sommet de la pyramide. En dessous d’eux, de simples troufions formés pour exécuter leurs ordres. Parmi ces troufions, il y a des stars du showbiz, des hommes politiques, des avocats, des juges… qui imposent les idées des Illuminati et qui font en sorte d’asservir le monde. Si vous regardez un clip vidéo de quelques chanteurs, notamment de rap et de pop, vous remarquerez des symboles dissimulés des Illuminati.

On croit que l’Ordre des Illuminati a été créé en 1776 en Bavière par Adam Weishaupt, un ancien jésuite qui avait pour projet de changer radicalement le monde en anéantissant le pouvoir des monarques. D’ailleurs, la Révolution française et la fondation des États-Unis auraient été des résultats de leur stratégie.

Selon les Illuminati, le peuple est par nature ignorant, stupide et potentiellement violent. Il faut le juguler et l’asservir. Le monde doit être donc gouverné par une élite éclairée qui sait ce qui est bon pour le peuple et donc d’avoir du pouvoir sur le peuple. Ce pouvoir servirait à enrichir les Illuminati.

Et de nos jours, c’est exactement ce qu’il se passe : les riches s’enrichissent tandis que les pauvres deviennent de plus en plus pauvres. Et surtout, regardez nos écoles en France. Il en sort des illettrés, des gamins incapables de réfléchir tellement on a embrouillé leurs cerveaux avec des idées contraires à l’humanité, tellement on les gave d’émissions de téléréalité.

La création des Illuminati marquait le lancement d’un plan conçu pour se dérouler sur plusieurs siècles, en utilisant le contrôle du système financier naissant afin de parvenir à une domination totale sur le monde. Et aujourd’hui, c’est bien les banques qui détiennent le contrôle sur le monde ! Là aussi, vous trouvez normal que plus l’on est pauvre, plus les banques nous soutirent de l’argent en frais de découvert ou frais d’impayé. C’est insensé ! La réalisation de ce plan s’est transmise de génération en génération, au sein d’une élite héréditaire d’initiés qui l’a adapté aux évolutions technologiques, sociales et économiques.

Les Illuminati ne sont pas un simple « club de réflexion » ou un simple « réseau d’influence ». Il s’agit d’une organisation dont la véritable nature est ésotérique ou occulte. Ce groupe œuvre pour Satan, lui voue un culte et en échange, Satan leur confère des pouvoirs. Ce groupe diffuse les idées Satan. Les dirigeants politiques ou économiques appartenant aux Illuminati se présentent au public comme des personnes éminemment rationnelles et matérialistes. Le public serait étonné d’apprendre que certaines de ces personnes participent à ces cérémonies étranges où des cultes à des divinités anciennes se pratiquent.

Ce sont les illuminati qui détruisent la croyance en Dieu, qui laissent l’homme sans cette croyance qui lui donnait des points de repère moraux, qui pouvait repousser le Malin. Ce sont les illuminati qui ont fait que même au sein de l’Église on ne croit plus au diable et donc on ne le combat plus. Ce sont encore les Illuminati qui nous font croire qu’être athée, que de croire que nous sommes des dieux, est bien.

Les Illuminati se considèrent comme détenteurs d’une connaissance et d’une sagesse supérieure, héritée de la nuit des temps et qui leur donnent une légitimité pour diriger l’humanité. Les Illuminati sont la perpétuation d’une société secrète très ancienne, la « Fraternité du Serpent » (ou Confrérie du Serpent) dont l’origine remonte aux racines de la civilisation occidentale, à Sumer et Babylone il y a plus de 5000 ans.

Et donc, la civilisation qui domine le monde aujourd’hui est la prolongation de la civilisation sumérienne, celle qui a inventé la civilisation occidentale, à savoir l’administration d’état, la domination de l’argent, le commerce, les taxes, les impôts, l’esclavagisme, les armées, les guerres perpétuelles, l’asservissement des peuples. Il faut aussi savoir que ces civilisations sumérienne et babylonienne ont été les premières civilisations à détruire leur environnement, en pratiquant la culture intensive après l’invention de l’irrigation. C’est ainsi que ce qui avait été des prairies verdoyantes est devenu un gigantesque désert, désert où a été bâti l’Irak.

Depuis Sumer et Babylone, la Fraternité du Serpent (serpent pour l’antique serpent, donc Satan) s’est perpétuée en prenant différents noms à travers les époques et influençant les religions, la politique, l’économie et cela partout dans le monde : les Templiers, les franc-maçons, Rose-Croix, Prieuré de Sion, la société du Thullé (Hitler faisait partie de cette société secrète)…

Il est dit aussi que la Fraternité du Serpent aurait utilisé l’église chrétienne de Rome pour s’implanter en Europe. Ce qui ne m’étonne pas, car j’ai toujours dit que le diable était entré au Vatican. Et cela expliquerait aussi pourquoi le Vatican ne s’occupe plus à chasser le démon devant lui, alors que cela doit être sa mission première. Il y a eu des scandales au Vatican que l’on a essayé de cacher, mais l’on ne peut tout cacher.

Ce qu’il faudrait aujourd’hui, c’est l’union, l’unification de ceux qui ne veulent plus de ce système et qui croient au pouvoir qu’a laissé Jésus à tous ceux qui croient en lui de repousser, de chasser le démon devant lui. Ainsi, on pourra chasser, combattre les Illuminati qui sont en fait des satanistes.

 

 

 

Le symbole des Illuminati

 

Symbole de l’oeil surmontant la pyramide sur le billet d’un dollar US.

 

Le symbole des Illuminati est une pyramide possédant à son sommet l’œil d’Horus illuminé par le soleil. Les trois angles de la pyramide représenteraient la Sainte-Trinité.

Ce symbole se retrouve partout et si vous cherchez bien, vous serez surpris de constater qu’on le trouve dans les logos, les marques, chez certaines stars adulées par nos jeunes et par nous-mêmes, dans les dessins animés et la liste est longue. Je vous donne quelques exemples :

Le billet d’un dollar.

 

On le trouve sur les billets de un dollar US. En effet, on y voit clairement une pyramide dont le sommet, qui représente l’élite, est éclairé par l’œil de la conscience et domine une base aveugle faite de briques identiques. Cette base c’est le peuple. Donc, les Illuminati contrôlent l’argent.

L’oeil d’Horus.

 

L’œil d’Horus est aussi un symbole des Illuminati. Il représente l’œil du dieu faucon, Horus, aussi nommé œil de oudjat, qui signifie complet. D’après la mythologie égyptienne, ce symbole représente la victoire du bien sur le mal. Ici, il représenterait plutôt la victoire du mal sur le bien.

Baphomet, le symbole des Templiers. On le retrouve partout, dans quasiment toutes les sociétés secrètes.

 

Encore un autre symbole des Illuminati et là, il n’y a plus de doutes, il s’agit bien de satanisme. Ce dessin représente Baphomet, Satan, Lucifer, le Porteur de la lumière. C’est Satan le détenteur du pouvoir et de la connaissance et Lucifer celui qui diffuse cette connaissance.

D’autres symboles existent, comme le triangle avec l’œil ou celui du compas et de l’équerre.

Si l’on y fait attention, ces symboles se trouvent partout, sur le billet de un dollar US bien sûr, mais pas seulement.

L’affiche du film Monstre et Compagnie.

 

Sur l’affiche du film Monstre et Compagnie, on voit clairement la pyramide formée par les monstres ainsi que l’œil en haut se trouvant dans la lettre M. Cette lettre est la 13e lettre de l’alphabet ainsi que la lettre symbolique de la franc-maçonnerie. Il faut aussi savoir que le chiffre 13 représente le nombre de la révolte luciférienne.

Je pourrai multiplier ainsi les exemples, mais je pense que tout le monde a compris. Je vous renvoie à cet excellent article du blog de l’actualité de l’histoire qui liste différents symboles. Ainsi, vous pourrez les repérer.

 

 

 

Un monde dominé par Satan.

Le projet porté par les Illuminati et donc par Satan est aujourd’hui proche de sa réalisation finale. Pour le comprendre, il suffit de regarder autour de nous, les pauvres devenir de plus en plus pauvres, les riches s’enrichir, les idées absurdes véhiculées par les médias, les choses absurdes qui se passent dans ce monde.

Le Grand sceau des États-Unis, celui visible sur le fameux billet d’un dollar américain représenterait l’aboutissement de l’illumination. Au-dessus de la pyramide est inscrite la devise Annuit coeptis et au-dessous Novus Ordo Seclorum. L’inscription MDCCLXXVI est une numération romaine qui correspond à 1779, année de la déclaration d’indépendance des États-Unis.

La devise Annuit coeptis signifie « ce que nous entreprenons sera couronné de succès » ou, selon les traductions, « Il approuve ce qui a été commencé ». C’est le cri de victoire des Illuminati. Novus Orde Seclorum, chacun l’aura compris, signifie « Nouvel ordre des siècles ». Cela indique l’avènement d’un nouvel ordre mondial, rebelle à l’Église. D’ailleurs l’Eglise est bafouée et contrainte de se terrer. Aujourd’hui, dire que l’on est chrétien, s’est comme se jeter dans la fosse aux lions. Les illuminati veulent détruire la chrétienté et pour cela, ils se servent de l’Islam. Sauf que, cela ne va pas tenir longtemps…

Je ne cesse de la dire, Satan gouverne le monde. Il se sert des Illuminati et il important de savoir détecter leur présence à travers ces symboles. Par exemple, lorsque j’ai vu sur une photo du président Barack Obama faire le signe du symbole cornu avec la main, il devient évident alors qu’il est un membre des illuminati. C’est quoi ce symbole cornu avec la main ? Réalisé avec la main gauche, ce signe représente la déesse cornue de la sorcellerie. Réalisé avec la main droite, c’est un signe d’approbation de personnes faisant partie d’un groupe occulte. Et monsieur Obama l’a fait des deux mains à plusieurs reprises. Il n’y a pas que lui d’ailleurs, de nombreuses stars font ce signe ainsi que de nombreux politiciens. Les médias appartiennent aussi aux illuminati. Eux ne sont que des pions censés véhiculer leurs idées et manipuler le peuple.

Vous voulez encore des preuves, alors allons-y

Quelques hommes politiques faisant le signe satanique.

 

Lady Gaga dans la même position que la représentation du Diable.

 

L’affiche du film Orange Mécanique de stanley Kubrick. On y voit clairement la pyramide et l’oeil.
Le symbole des Illuminati sur la casquette de 50 Cent

Comme je l’ai déjà dit, les Illuminati sont partout. Ils s’amusent à nous diviser, diviser l’opinion publique, provoquent des conflits pour mieux asservir le peuple, donnent des armes en Afrique, contrôlent les médias et la télévision, contrôlent l’Europe, veulent réduire l’Église à néant.

Et lorsque l’on y réfléchit, on s’aperçoit que quelque chose ne tourne pas rond. Les bonnes idées, les bons gestes sont diabolisés, les mauvaises choses sont mises en avant. Aujourd’hui, certains n’hésitent pas à « casser du flic », s’en prennent même aux pompiers, et sont félicités pour leurs actes. Nous, nous regardons tout cela, impuissants. Aujourd’hui, celui qui défend ses biens, celui qui s’en prend à son cambrioleur ou violeur, va en prison, tandis que le délinquant est libre. Aujourd’hui, on pense qu’une jeune fille de 13 ans est mature sexuellement ! Où va le monde ?

Une autre chose m’a aussi troublé : les élections américaines et la façon dont les médias français font tout leur possible pour que nous détestions le bonhomme. Trump est sans cesse diabolisé. Pourquoi ? On voulait faire passer Hillary au pouvoir, absolument. Et là, Trump a été élu et même les satanistes sont descendus dans la rue pour manifester contre lui. Il y a un problème non ? Peut-être justement parce que les illuminati sentent que Trump est un danger pour eux. Ne peut-on pas simplement respecter le vote d’Américains qui en ont marre de la mondialisation, qui ont en marre de se faire berner et que Trump a redonné espoir. En France, les médias manipulés par les illuminati ont réussi à mettre au pouvoir un homme dont personne ne voulait, un homme élu à cause d’un système diabolique, un homme élu par défaut après avoir diabolisé tous les autres candidats. Les Illuminati sont dangereux pour l’humanité et ce règne de toute puissance doit cesser. Il faut ouvrir les yeux, ne pas se laisser aveugler par l’argent, car l’argent appartient à Satan, et combattre ce mal qui ronge notre planète. Nous devons en avoir conscience.

Ce qu’il faut faire : arrêtez d’écouter les médias, ce serait la première chose à faire. Arrêtez de regarder des émissions de téléréalités qui nous abrutissent. Lisez plutôt des livres d’histoire (non trafiqués donc anciens) ou autres manuscrits qui élèveraient notre conscience et notre savoir. Bref, apprendre à se documenter avant de croire aveuglement ce que nous disent les médias. On nous manipule, on nous appauvrit et c’est Satan qui applaudit.

Grâce aux réseaux sociaux, je vois poindre une prise de conscience générale. Les illuminati ont de plus en plus de mal à cacher ce qu’ils font. De plus en plus, le peuple se rebelle, ne veut plus de cette élite que les gouverne. Un jour, tout cela va péter. Les illuminati ont déjà déclenché deux guerres mondiales. Pour la deuxième, ils ont mis Hitler au pouvoir. Et ils s’apprêtent à déclencher une troisième guerre mondiale.

L’humanité a toujours été colonisée par ce culte satanique que l’on appelle Illuminati. Les membres de ce culte, la plupart des banquiers maçonniques, ont usurpé un monopole sur le crédit du gouvervement, ce qui leur permet d’exiger des intérêts sur les fonds qu’ils créent à partir de rien. Ces illuminati sont capables de tout pour protéger ce privilège, c’est pourquoi il le traduise dans un monopole culturel et politique. Cela prend la forme d’un gouvernement totalitaire dédié à Lucifer. C’est leur manière d’afficher leur mépris de Dieu. Ainsi, les gens qui contrôlent la bourse, conspirent contre nous. Pour détourner notre attention, ils ont créé différentes branches, comme les islamistes, les extrémistes… Pour nous distraire et nous contrôler, ils utilisent un vaste réseau occulte. Ainsi, ils peuvent s’infiltrer dans la plupart des organisations, en particulier gouvernementale, mais pas seulement, car ils ont infiltré les agences de renseignement, le système éducatif, les médias de masse… L’humanité entière est repensée pour servir les Illuminati qui s’efforcent de porter atteintes à des institutions comme celle du mariage et de la religion et promeuvent la dépravation, le dysfonctionnement, la corruption et les division. Arrêtons de les regarder faire sans bouger. Ouvrons les yeux. Empêchons-les d’agir.

Je sais pertinemment qu’après la publication de cet article, les insultes vont fuser à mon encontre. Cela ne me fait pas peur, pour la simple et bonne raison c’est que plus il y aura d’injures, plus les gens seront curieux de voir ce qu’il se passe et plus ils réfléchiront à ce que j’ai écrit.

 

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin




 

Publié le

Les adorateurs de Satan

Dans ce billet, j’aimerais vous parler d’un phénomène fort dangereux qui a toujours existé, qui existe encore aujourd’hui, et qui se développe : le satanisme. On peut appeler ceux qui sont dans ces sectes des satanistes, des adorateurs de Satan, des illuminati… cela ne change pas le fait que ces personnes sont dangereuses pour elles-mêmes, mais pour les autres aussi. Faisons le tour de ce phénomène qui prend de l’ampleur, mais qui reste caché aux yeux du grand public.




Un phénomène qui prend de l’ampleur

 

Le satanisme dans l’industrie de la musique.

 

Le satanisme est devant votre porte. Il ne se passe pas un jour sans que l’on puisse lire dans la presse, étrangère ou française, un fait relevant du satanisme. Vous voulez des exemples ? En voici quelques-uns :

  • Rio de Janeiro, le 28 août 2003.

Ouverture d’un procès sur des meurtres d’enfants dans des rituels sataniques. Cinq personnes sont accusées d’avoir torturé, castré et assassiné cinq enfants de 8 à 13 ans dans des rituels de magie noire à Altamira, une ville d’Amazonie. Les crimes ont été commis entre 1989 et 1993.

On voit, ici, que ces individus ont été tranquilles pendant 13 ans, car il y a eu un trafic d’influence, notamment de la part de la dirigeante de la secte sur les victimes.

  • Saccage d’un cimetière à Lucerne

Après plus de 90 tombes saccagées, la police arrête 6 individus qui avouent avoir commis de tels actes lors de rituels sataniques pouvant leur faire entrevoir l’enfer. En tout, il y a eu 9 profanations satanistes jusqu’en 1997 avant l’arrestation de ces individus.

  • Deux adeptes du satanisme sont passés en jugement devant le tribunal de Widnau le 18 mai 2001, pour le meurtre d’une femme de 55 ans. Article paru dans Le Matin le 25/07/01.

 

  • Un autre article paru dans Le Monde le 09/04/01 fait mention d’un individu condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour avoir assassiné le curé de Kingersheim en Alsace. Là encore, une histoire de satanisme.

 

Et tous les jours, on peut lire ce genre d’articles dans les journaux, au point qu’ils sont même devenus banals. C’est cela qui est dangereux, cette banalisation de ces faits horribles. Ces faits sont même de plus en plus nombreux, et l’on n’y fait pas attention tout simplement parce que l’on vit dans un monde cartésien et que plus personne ne croit au diable. On préfère s’intéresser au dernier smartphone sorti, faire des grèves inutiles et vaines, consommer et avoir le plus d’argent possible en bâtissant une carrière ou en volant son voisin… plutôt que de s’intéresser au vrai problème : le diable. C’est lui qui instille toute cette pagaille dans l’esprit des gens, qui distille les pensées mauvaises qui font naître la jalousie, l’envie d’être riche, la course au pouvoir…

 

 

 

La naissance du satanisme

 

Un temple satanique

 

Beaucoup considèrent que l’anglais Brite Aleister Crowley (1875-1947) est le père du satanisme moderne. J’ajoute que l’américain Anton LaVey a aussi contribué à donner au satanisme une certaine modernité suivie par beaucoup de jeunes.

Revenons à Brite Aleister Crowley, qui a fondé un culte à Satan avec ces principes :

  • Refus radical du Christanisme
  • Priorité absolue accordée au Moi
  • L’usage de la Magie pour la satisfaction de ses besoins personnels et surtout sexuels.

En bref, le satanisme moderne véhicule une idée de fausse liberté : chacun fait ce qui lui plaît, chacun peut assouvir ses désirs… Mais on devient esclave de son ego.

Plus tard, Anton LaVey crée l’Église de Satan et écrit la Déclaration de Foi du Satanisme (voir article sur le satanisme LaVey). C’est sur les bases de cette déclaration que de nombreux groupes satanistes se sont développés partout dans le monde.

 

 

 

Les groupes sataniques

 

Un rituel de magie noire.

 

Il existe différents groupes sataniques de par le monde. Les plus connus étant le groupe Néo-Satanisme occulte et celui du satanisme syncrétique des jeunes.

Le Néo-Satanisme regroupe toutes les églises de Satan organisées et les adorateurs du diable qui se sont développés à partir de différentes origines. Ces satanistes vouent un culte à Satan et pratiquent des rituels sataniques, mais aussi, quelques-uns, la magie noire et des incantations.

Ces satanistes vivent incognito dans la société où ils sont insérés. Ils n’ont aucun signe distinctif et ont une vie qui semble normale. Tout est gardé secret. Ils ont un travail, un domicile, des enfants, sont mariés ou pas, ont des amis, des voisins, vont acheter leurs baguettes de pain… bref, vivent au milieu des gens normalement, tranquillement, jusqu’à leurs réunions secrètes où ils vouent un culte à Satan et font des actes abjects afin de lui plaire. Parfois, cela peut déraper et un sacrifice peut tourner mal.

Ces groupes sont très présents aux USA, en Afrique du Sud et maintenant se développent de plus en plus en Europe.

Le satanisme syncrétique des jeunes est une appellation qui recouvre une espèce de satanisme fait maison, c’est-à-dire qui est un mélange de pratiques magiques et occultes des plus variées et tirant leurs origines du monde entier et de nombreuses croyances et superstitions.

L’entrée dans le cercle de ce satanisme syncrétique se fait au moyen de tests, d’épreuves variées : invocation d’esprits… ou par un mouvement de protestation contre la société dite bien-pensante ou encore en se gavant d’un certain type de musique comme le Black ou le heavy métal. Aujourd’hui, on voit aussi des connotations sataniques dans la musique rap (et de plus en plus) et hip-hop.

Ce genre de satanisme touche essentiellement les jeunes qui sont enrôlés là-dedans à leur insu et qui basculent en enfer sans pouvoir sortir la tête de l’eau. En effet, un jeune s’engage dans le satanisme pour plusieurs raisons : une volonté de liberté, de vivre selon ses désirs, une curiosité malsaine, la recherche d’une sécurité ou d’une identité…

Le satanisme apparaît à beaucoup comme le moyen de réaliser ses désirs, surtout sexuels. Tout est permis, sodomie, zoophilie, scatophile, et j’en passe et des meilleurs. Les tabous tombent. D’autres sont attirés par cette croyance satanique à travers la musique, les films ou encore les jeux occultes. De nos jours, il est facile de se procurer des rituels de magie noire, qui sont vendus librement, et d’en faire chez soi. D’autres sont à la recherche d’une identité ou d’une sécurité. Il est facile pour un sataniste d’enrôler ce genre de personnes faibles à la recherche de quelque chose que les parents ne peuvent lui apporter, car démissionnaires, malades, alcooliques… Autour d’un cercle d’amis obscurs, ils se sentent en sécurité et appartiennent à un groupe qui les différencie de leurs camarades de lycée. Ils se sentent forts, puissants et même s’ils ne comprennent pas grand-chose à tous les rites pratiqués, ils pensent avoir trouvé leur place et sont persuadés de se construire une vie.

Ce lien entre l’occultisme et la recherche d’identité est particulièrement frappant dans les pays autrefois communistes de l’Europe de l’Est. Après l’effondrement du monde soviétique, les cultes sataniques ont connu un essor rapide. N’oublions pas, aussi, que la crise d’identité de l’homme moderne résulte aussi d’une crise de la foi chrétienne. L’essor du satanisme est en quelque sorte une protestation contre le christianisme figé. À l’Église de trouver une solution et de faire que le Christ soit plus vivant parmi les hommes.

Pour certains jeunes, appartenir à un groupe satanique c’est mettre un peu de piment dans une vie terne. Les jeunes sont blasés et la faute incombe à notre société de surconsommation. Pas une page publicitaire sans voir une femme dénudée, par un film sans voir du sang, un meurtre… et la multiplication des sports extrêmes n’arrangent rien. Tout est fait pour que l’on recherche encore plus de frissons, d’horreur. Et c’est donc naturellement que l’on se tourne vers les sectes sataniques.

Comme les extrémistes recrutent par différents moyens, les satanistes aussi ont leurs méthodes de recrutement. Ces méthodes sont plus secrètes, moins divulguées par les médias, mais tout aussi dangereuses. De toute manière, il faut se dire qu’extrémistes et satanistes, c’est le même combat. Ce sont des fanatiques qui veulent détruire l’humanité. Tous deux sont des meurtriers. Tous deux veulent détruire l’humanité, les autres, les mécréants. D’ailleurs, les extrémistes appartiennent à une branche particulière du satanisme. Les satanistes sont aussi dangereux que les extrémistes en ce sens qu’on ne parle pas d’eux et si l’on ne parle pas d’eux alors ils peuvent continuer à agir à la vue de tous sans que l’on bouge, sans qu’on puisse les en empêcher au risque d’être traités de fous. Allez dans un commissariat dire que votre voisine est une sorcière qui pratique des rituels sataniques, on vous rira au nez. Jusqu’à ce qu’un enfant meurt lors d’un de ces rituels. Là on dira que la voisine était folle et on l’enfermera. L’affaire s’arrêtera là. Sauf que ce n’est pas fini. D’autres comme elle prendront la relève, d’autres enfants seront tués, d’autres personnes se suicideront. Et l’on mettra toujours cela sur le dos de la folie.

Un extrémiste qui tue, on dit qu’il est fou et on essayera de le soigner, sans succès. Avec le sataniste, c’est pareil, on parlera de déséquilibré au lieu de dire simplement que c’est un adorateur de Satan et qu’en ce sens, il n’arrêtera pas de détruire.

Ces tentateurs ont plusieurs masques. Ils peuvent être votre boulanger, votre banquier, votre voisin, votre garagiste… bref, on ne les voit pas, mais on les côtoie.

Les idées du satanisme sont véhiculées par les films, la littérature, la musique, sans que l’on puisse arrêter tout cela. Toujours plus de films occultes, toujours plus de chansons aux paroles bizarres qu’on laisse sur les ondes…

Par exemple, prenons le magazine Bravo, et là on peut y lire des articles sur comment recevoir un message de l’Au-delà, comment faire du spiritisme à l’aide d’une planche Oui-ja, comment faire du pendule ou prédire l’avenir grâce au tarot. Et bim ! On tombe dans l’occulte, puis dans le satanisme.

Dans les années 60, les groupes de heavy métal et hard rocks se sont multipliés. Et regardez de plus près le nom de certains groupes : Slayer (meurtrier), Demon Eyes (les yeux du démon), Black Sabbath (Sabbat noir)… Tous ces groupes étaient des incitations au satanisme.

Parlons aussi des jeux de rôle, vous savez ces jeux où les participants sont amenés à jouer un personnage ayant des pouvoirs magiques. En voilà un moyen efficace de recruter des satanistes. Ces jeux sont remplis de formules magiques et de sortilèges que l’on doit prononcer à haute voix. Du coup, on entre en contact avec des puissances sataniques. Et voilà comment un jeu présenté comme innocent, un moment de loisir peut devenir dangereux. Après on parle de jeunes qui n’arrivent plus à décrocher de son ordinateur…

 

 

 

Reconnaître un sataniste

 

BHL prononce des paroles sataniques.

 

Il est important de reconnaître un sataniste lorsque l’on en croise un. Comme je l’ai écrit précédemment, les groupes sataniques sont nombreux et les sujets sont issus de toutes les classes sociales. Ils se fondent dans le décor. Voici quelques pistes pour les reconnaître.

Le sataniste affiche toujours un mépris évident pour le christianisme. Il va s’en moquer ouvertement. De nos jours, l’Église est moquée par tous, ce n’est pas nouveau. Et on ne dit rien. Cela est même normal. Donc, il faut d’autres pistes pour différencier un sataniste d’un homme qui ne s’intéresse pas à la religion.

Le sataniste aura un intérêt marqué pour les films occultes, pour les livres de magie, pour certains jeux de rôles mettant en œuvre des pouvoirs magiques, pour des objets particuliers, comme des bougies, des couteaux, un jeu de tarots…, pour des signes occultes, comme le chiffre 666, des pentagones…

En général les satanistes aiment le heavy métal, même si le Rap ou le Hip Hop semblent prendre le relais. De nombreuses paroles sataniques se cachent derrière des chansons et sont tendance et très appréciées des jeunes.

Les satanistes parlent souvent en vers ou sont capables de prononcer des phrases à l’envers.

Leurs ongles sont anormalement longs et vernis de noir.

Ils portent habituellement des vêtements sombres. Le noir est leur couleur.

Ils ont un « autel » dans leur chambre.

Ils sont solitaires, ne se mélangent pas avec les gens de la société, sont en coupure avec leurs proches.

Leur comportement est modifié, ils se disent persécutés, font un refus de la société, font des cauchemars.

Ils lisent la bible satanique de LaVey.

Un sataniste dira toujours que Satan lui donne tout, lui donne le pouvoir, qu’il est libre. Or, il n’en est rien. Cela est une façade, un gros mensonge. Le sataniste n’est pas libre, il doit agir selon des codes, il souffre.

 

 

 

Les risques du satanisme

 

Le groupe suédois Ghost qui connaît un succès grandissant.

 

Le sataniste vous dira toujours qu’il est heureux, qu’il peut faire ce qu’il lui plaît, qu’il est libre. Or, ce n’est pas du tout le cas. Les conséquences d’être en contact avec le satanisme peuvent être très graves.

Déjà, on risque l’isolement social. En partant à la recherche de ce que l’on croit être une sécurité, on tombe dans les griffes de Satan et l’on se retrouve relégué dans un isolement toujours plus grand avec les autres. Dans le satanisme, il n’y a aucune communion, aucun amour possible, aucune amitié, aucune relation. La personne se trouve alors isolée, incapable de communiquer avec les autres.

J’ai rencontré des victimes du satanisme. Toutes m’ont parlé d’un sentiment de peur, d’un mal-être, de cauchemars, de visions effrayantes… Imaginez un adolescent enrôlé dans une secte satanique, imaginez ce jeune qui participe à une orgie rituelle, qui devient la proie de pédophiles. Ce jeune s’en trouvera marqué à vie. Il aura des séquelles psychologiques indélébiles. Et là, je parle d’adolescents. C’est pire encore pour un enfant, à qui l’on ne demande pas son avis, qui est forcé de se faire sodomiser par le grand prêtre noir. Au sein de ces groupes, il y a des abus psychiques, physiques et sexuels. Il y a la souffrance. Certains sont amenés à se mutiler, d’autres à mutiler quelqu’un qui supplie de ne pas le faire.

Maintenant, je vais vous parler du danger occulte d’appartenir un groupe satanique, celui d’être possédé. Et là, les cas de possession démoniaque sont de plus en plus nombreux. Rien qu’en France, les prêtres-exorcistes traitent plus de 1200 cas par an. C’est énorme. Il s’agit d’hommes qui, après avoir fait des incantations, des rituels, ne peuvent plus se libérer des forces occultes qui les contrôlent. Cela peut aller de la dépression, à la schizophrénie, en passant par la paranoïa et jusqu’au meurtre ou au suicide.

Et là, on a les faits divers que l’on peut lire dans les journaux : ce père de famille a assassiné ses enfants et sa femme, cet homme a tiré sans raison sur les passants…

 

 

 

Comment guérir du satanisme

 

L’argent appartient à Satan.

 

J’ai utilisé le verbe guérir, car pour moi le satanisme est une maladie qu’il faut combattre. Il faut redonner aux satanistes la force de quitter la sphère satanique. Pour cela, il faut invoquer Jésus-Christ. Lui seul pourra briser le pouvoir des démons. En d’autres termes, il faut un exorcisme. C’est extrême, c’est sûr. C’est une cure de sevrage qu’il faut faire, au même titre qu’un drogué ou un alcoolique. Il faut se débarrasser de tous les objets sataniques, de tous les livres… et revenir à une vie normale. Surtout, il ne faut plus avoir contact avec les autres satanistes.

Le risque étant que la personne qui veut se repentir se mette en conflit avec Satan. Là, c’est la possession démoniaque. Et un exorcisme sera nécessaire.

Je sais, pour l’homme moderne, cartésien, Satan est simplement un personnage biblique et historique. Seuls les ignorants du Moyen-Âge y croyaient. Cependant, c’est cette pensée qui rend Satan puissant, puisqu’on ne le combat plus. Et ce démon ne veut pas que l’on croie qu’il existe, puisque si l’on pense le contraire, il peut agir à sa guise. Ne pas croire en Satan, c’est lui appartenir, c’est être un de ses disciples.

C’est lorsque l’on reconnaît la réalité et le danger du satanisme, que l’on peut le combattre, que l’on peut lutter contre Satan. Nier est vain. Il faut connaître son ennemi pour le terrasser, il ne faut pas le minimiser. Au contraire, il faut avoir conscience de sa force, de sa puissance. Et là, on peut gagner contre lui. Avec l’aide de Jésus-Christ.

Ce danger guette aussi les croyants, qui peuvent être paralysés de peur devant les effets impressionnants du satanisme et de l’occultisme. Mais, les croyants ont cette chance de pouvoir prier le Seigneur ce qui les gardera des puissances obscures.

 

Le chemin pour se libérer de l’esclavage de Satan passe par plusieurs étapes :

  • Un aveu complet de sa faute d’avoir été un admirateur de Satan et d’être entré en contact avec l’occulte.
  • Refuser de se soumettre à Satan. C’est une condition indispensable pour retrouver sa liberté et vivre mieux.

Ce n’est qu’ainsi qu’on pourra quitter le satanisme et pratiquer un exorcisme pour s’en débarrasser. Il faut le vouloir. Il faut le demander.

S’en libérer est une chose, encore faut-il ne pas y sombrer. Surtout ce que les satanistes sont partout et contrôlent tout, média, presse, musique, manga, cinéma, manifestations, gouvernements, religions… Les illuminati, les francs-maçons sont des satanistes. Du coup, ils ont des ramifications au sein même de l’ONU, du FMI, de la CIA, du FBI, des banques, de l’OMS… en bref, ils contrôlent l’ordre mondial. Il faut les combattre et revenir à une vie plus saine, sans argent, sans pouvoir…

 

 

Le satanisme sévit partout et est tout autour de nous. L’islamisme est une branche du satanisme qu’il faut aussi combattre. Je terminerai cet article par une petite citation : « Satan ne donne rien, il ne fait que prendre. » En d’autres termes, être sataniste, c’est se perdre.

 

 

Marie d’Ange

 

 

Pour aller plus loin