Saint Philippe, apôtre du Christ

Saint Philippe fut l’un des douze apôtres choisis par Jésus-Christ pour l’accompagner. Lui aussi était un fidèle de saint Jean le Baptiste avant de rencontrer Jésus. Il mourut en martyre, crucifié la tête en bas et lapidé. Mais il nous a laissé un magnifique témoignage de sa foi et de la Sainte Parole.

 

Saint Philippe, son portrait

Saint philippe, archibasilique Saint-jean-de-Latran de Rome.

 

Saint Philippe était originaire de Galilée, comme saint Pierre et saint André. Il naquit à Bethsaïde, sur les bords du lac de Tibériade.

Saint Philippe apparaît plusieurs fois dans les Saintes Écritures. L’Évangile nous dit comment Philippe fut choisi par Jésus pour devenir l’un de ses apôtres et comment Philippe lui a présenté son ami Nathanaël (que l’on identifie à Barthélemy).

C’est à saint Philippe que Jésus s’adresse lors de l’épisode de la multiplication des pains (Jean 6 : 5-7). C’est aussi à lui que les païens se présentent pour être présentés à Jésus (Jean 12 : 21-22).

Saint Philippe est celui qui a demandé à Jésus de lui montrer Dieu lors de la Cène.

Après la Pentecôte, saint Philippe a eu pour mission d’évangéliser l’Asie Mineur.

D’après les écrits, saint Philippe serait mort crucifié la tête en bas à Hiérapolis. On a retrouvé récemment sa tombe, fin juillet 2011, à Hiérapolis (actuelle Pamukkale, Turquie), sous les vestiges d’une ancienne église.

On représente habituellement saint Philippe à une croix à double ou triple traverse, pour référence à son martyre. En effet, il est mort crucifié la tête en bas sur une croix à double ou triple traverse.

L’Église occidentale fête ce saint le 3 mai alors que l’Église orientale fête ce saint le 14 novembre.

 

 

La vie de saint Philippe

Saint Philippe à la cathédrale Saint-Isaac de Saint-Pétersbourg

 

Saint Philippe est le cinquième apôtre de Jésus, choisi par le Seigneur pour le suivre. Il est d’origine juive, mais son nom est grec, ce qui montre l’ouverture culturelle de cette époque. Tout ce que nous savons de lui provient de l’Évangile de Jean. 

Saint Philippe était originaire de Bethsaïde, comme Pierre et André, une petite ville gouvernée par l’un des fils d’Hérode le Grand, fils appelé lui aussi Philippe.

L’Évangile selon saint Jean nous dresse un portrait très pertinent de saint Philippe. En effet, on comprend que saint Philippe était un véritable témoin des Paroles de Jésus, puisqu’il invite à faire sa propre expérience en les écoutant. Ceci se voit lors de l’épisode où Philippe rencontre Nathanaël et qu’il lui dit : « Celui dont parlent la loi de Moïse et les Prophètes, nous l’avons trouvé : c’est Jésus, fils de Joseph, de Nazareth » (Jn 1, 45). À cette annonce, Nathanaël se montre plutôt sceptique. Alors Philippe l’invite à rencontrer Jésus afin qu’il puisse lui-même se faire une idée. Il dit à Nathanaël « Viens et tu verras ! » (Jn 1,26). On peut remarquer qu’il utilise les mêmes mots prononcés par Jésus lorsque deux disciples de Jean le Baptiste lui demandent où il habite. Jésus leur répond : « Venez et voyez » (Jn 1, 38-39).

Par extension, on peut dire que saint Philippe s’adresse directement à nous en utilisant ces deux verbes. Il nous invite à venir et à voir, à constater l’Amour du Christ. L’apôtre nous invite à connaître Jésus, à être proches de Lui. N’oublions pas que Jésus a choisi les douze apôtres afin que ces derniers le connaissent, partagent sa vie et apprennent directement de lui. Ainsi, ils purent annoncer sa Parole, puisqu’ils avaient été proches de Jésus et qu’ils le connaissaient.

La Lettre de Paul aux Éphésiens nous montre comment il est important d’« apprendre le Christ » (4,20), ce qui veut dire qu’il est important d’écouter son enseignement, mais aussi de le connaître en personne, comme un ami, comme un frère. L’on ne peut connaître une personne si l’on se tient loin d’elle. C’est ce que nous enseigne saint Philippe, à « venir », à « voir », donc à entrer en communion avec la vie de Jésus.

Nous savons aussi que Philippe est un homme très concret grâce au passage de la multiplication des pains. Jésus lui demande où acheter du pain pour rassasier tous les gens qui le suivaient (Jn 6,5). Philippe lui donne une réponse pleine de réalisme : « Le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun ait un petit morceau de pain » (Jn 6,7). Ce qui montre bien que Philippe était quelqu’un de très réaliste, et nous montre que ce côté réaliste n’est pas incompatible avec la foi. La suite de cette histoire nous la connaissons : Jésus a multiplié les pains afin que tous puissent manger.

Dans un autre évènement, un peu avant la Passion, les Grecs, qui se trouvaient à Jérusalem pour la Pâque, abordèrent Philippe et lui demandèrent de voir Jésus. Philippe en parle à André et tous deux vont trouver le Christ. Cet épisode nous montre toute l’importance de saint Philippe, comment il sert d’intermédiaire lorsque l’on veut rencontrer le Christ. C’est lui qu’il faut appeler pour communier avec le Christ, c’est lui qui va intercéder pour que notre demande arrive jusqu’à Jésus. Philippe a servi d’intermédiaire entre ces Grecs (qui ne parlaient pas l’araméen) et le Christ.

Ce passage nous apprend aussi à nous tenir toujours prêts à accueillir les demandes d’où elles viennent, et à orienter les personnes vers le Seigneur, car lui seul pourra accéder à ces demandes et les satisfaire.

Lors de la dernière Cène, Philippe demanda à Jésus de lui montrer Dieu (Jn 14,8), après que Jésus ait dit que le connaître signifie connaître le Père (Jn 14,7). Jésus lui répondit sur un ton de reproche bienveillant : « Philippe, il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas ! Tu crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Croyez ce que je vous dis : je suis dans le Père et le Père est en moi ! » (Jn 14 : 9,11). Cette parole est extraordinaire, l’une des plus importantes des évangiles. Jésus nous dit que pour connaître Dieu, il faut le connaître. Pour contempler Dieu, il faut contempler son visage. Nous devons cette parole à saint Philippe. C’est une explication de l’Incarnation.

Après la Pentecôte, saint Philippe a évangélisé la Grèce puis la Phrygie. C’est là qu’il serait mort en martyre.

Saint Philippe nous montre comment rencontrer Jésus et ainsi nous pourrons trouver Dieu et la vie véritable.

À prier donc pour communier avec le Christ afin de le placer au centre de nos vies et de le connaître.


Les miracles de Philippe

Saint Philippe

 

Saint Philippe a prêché vingt ans en Scythie. Un jour, des païens l’obligèrent à honorer Mars, devant une statue représentant la divinité. Aussitôt, un dragon surgit du piédestal et tua le fils de pontife et les deux tribuns qui tenaient Philippe prisonnier par des chaînes. Le souffle du dragon empoisonna toute l’assemblée. Seul Philippe ne fut pas touché par ce souffle. Alors, l’apôtre dit à l’assemblée de briser la statue de Mars et de se tourner vers la Croix du Seigneur afin d’être guérie. Mais, on cria de les guérir d’abord. Ce que fit Philippe qui envoya le dragon dans le désert. Tous furent guéris. Puis, Philippe ressuscita le fils du pontife et les deux tribuns. Tous furent ébahis par un tel miracle et tous se convertirent.

À Hiérapolis, Philippe combattit l’hérésie des ébionites qui enseignaient que Jésus-Christ avait pris une chair fantastique. Il était accompagné par ses deux filles, toutes deux vierges et très pieuses, qui l’aidaient à convertir les hérétiques. Philippe savait qu’il allait mourir, le Seigneur le lui avait dit. Alors, avant sa mort, il convoqua les évêques et les prêtres pour leur donner ses dernières recommandations. Il avait 87 ans au moment où les ébionites vinrent le chercher pour le mettre à mort. Ils l’attachèrent à une croix (pour se moquer de son Maître qu’il prêchait), la tête en bas et le lapidèrent.

Ses deux filles moururent aussi à Hiérapolis et furent enterrées à côté de leur père, l’une à sa gauche, l’autre à sa droite.

On sait que saint Philippe a réalisé beaucoup de miracles.

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin

Tous ces livrets sont en téléchargement gratuit directement sur le blog.

 

 

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :