Qu’est-ce qu’un poltergeist

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Lorsque l’on parle de poltergeists, on pense de suite au film du même nom. Posons-nous la question sur ce qu’est un poltergeist ? Comment se manifeste-t-il ? Est-il dangereux comme nous le pousse à croire le cinéma d’horreur ? Esprit frappeur et poltergeist signifient-ils la même chose ?

 

 

Définition de poltergeist

Le mot poltergeist vient d’Allemagne et est dérivé de poltern qui signifie faire du bruit et geist qui signifie esprit. Littéralement, poltergeist est un esprit qui fait du bruit, plus connu sous le nom d’esprit frappeur.

Un poltergeist est un phénomène considéré comme paranormal consistant en des bruits divers, des déplacements d’objets ou de meubles, des jets de pierres, des apparitions… On parle aussi de hantise.

Si l’on veut être clair, un poltergeist serait une entité qui se manifesterait en faisant du bruit. Un poltergeist peut aussi bien désigner un esprit, un démon, une entité malveillante, un damné…

Le mot poltergeist est absent des grands dictionnaires français. On préfère utiliser le mot d’esprit frappeur. La plupart des chercheurs du monde paranormal, les spirites et autres investigateurs tentent d’entrer en contact avec des poltergeists. Mais attention, la manœuvre peut s’avérer très dangereuse. Comprenez bien, chers lecteurs, que le poltergeist est forcément un démon qui provoque des phénomènes paranormaux pour nous faire peur, et donc nous affaiblir spirituellement. 

 

 

Comment se manifeste un poltergeist

Un poltergeist se manifeste de mille et une manières, toutes défiant la raison et les lois scientifiques. On notera des coups ou des bruits violents de percussion, des bruits divers (pas, tintement…), des jets de pierre de débris à l’intérieur ou à l’extérieur d’une maison, lévitation ou téléportation d’objets, des combustions spontanées, une impression de contact, de froid, des émissions d’odeurs, des voix, des cris ou des pleurs, des apparitions… Ce sont les phénomènes que provoquent habituellement un démon ou qui se passent habituellement autour d’une personne en vexation démoniaque ou en état de possession. 

Certains poltergeists peuvent s’attaquer à une personne en la faisant léviter, en la frappant, en la griffant ou en la mordant. Là encore, un démon agit de cette manière sur une personne en état de vexation ou de possession. 

Le phénomène de poltergeist est rapporté dans toutes les régions du monde, de l’Europe à l’Asie, en passant par l’Afrique et l’Amérique, sans oublier les îles et les pôles. Bref, partout, on recense des récits de poltergeist, des témoignages. D’ailleurs, c’est un sujet qu’exploitent beaucoup de chasseurs de fantômes pas toujours professionnels. Ce qui nous fait dire que le démon n’a pas de frontières et ne s’attaque pas qu’aux croyants ! Le démon se moque de notre religion. Notre bouclier contre le démon est notre foi au Christ. 

 

Légende ou réalité ?

Beaucoup de phénomènes dits paranormaux sont issus d’une imagination excessive ou sont le fruit d’un cerveau dérangé. Lorsque l’on travaille sur les phénomènes paranormaux, on s’aperçoit que beaucoup d’évènements ne sont le résultat que de choses qui peuvent s’expliquer scientifiquement, comme des bruits provenant de la menuiserie ou de la tuyauterie d’une maison, ou le passage de rongeurs. Il faut donc rester très prudent et ne jamais faire appel à des charlatans lorsque l’on pense être victime d’un esprit frappeur.

Dans cette masse de phénomènes pseudo-surnaturels se cachent de vrais phénomènes paranormaux, et cela dans toutes les cultures. Il s’agit de phénomènes inexpliqués, constatés par des témoins dignes de foi et donnant lieu à des enquêtes sérieuses, à des constats de gendarmerie, le tout accompagné par des enregistrements, des photos prouvant la véracité de la présence d’un esprit frappeur.

 

 

Quelques histoires réelles mettant en scène des poltergeists.

  • Nous sommes en 1846, à Paris, dans une maison située en bordure de la rue Racine. Cette maison est bombardée chaque soir par des pierres de toutes tailles qui défoncent les portes, les fenêtres et le toit. Le propriétaire de la maison, monsieur Lerrible, porte plainte croyant être victime d’un déséquilibré. En tout, il déposera 30 plaintes contre X. Des agents de surveillance sont placés devant la maison, le commissaire de la police se rend sur place. Un peloton du 24e régiment de chasseurs est même dépêché sur les lieux, sans résultats. Jamais on ne trouvera celui qui jette des pierres sur la maison. Les journaux de l’époque s’emparent de l’affaire qui fait grand bruit. Trois mois après les premiers jets de pierres, le phénomène cesse brusquement. On accuse monsieur Lerrible d’avoir tout manigancé. Ce dernier se défend et assigne le journal qui a diffusé ce mensonge en diffamation. Il gagnera le procès. Mais, le résultat est le même : on ne retrouvera jamais le coupable et l’on ne sait toujours pas s’il s’agit d’un poltergeist.
  • Allons à Arcachon, en 1963. La clinique du docteur Cuénot est bombardée de pierres. Le phénomène durera 5 mois, sans que l’on puisse trouver une explication à ce phénomène. Des projectiles de toutes tailles et de toutes natures tombent à l’intérieur de la clinique, autour du personnel et des patients, sans jamais blesser personne. On fait appel à la police, sans résultats. Le professeur Robert Tocquet, appelé en renfort, émet l’hypothèse que cette pluie de pierres est liée à la présence d’une jeune malade névrotique. Cette jeune femme ne peut être tenue responsable. Le phénomène cesse dès son transfert dans une autre clinique. Par contre, l’histoire ne dit pas si les jets de pierres continuent là où la jeune patiente a été transférée. Ce cas nous montre que la plupart du temps, ce ne sont pas les lieux qui sont hantés ou les bâtiments, mais c’est la présence d’une personne possédée qui crée les phénomènes de hantise. 
  • Allons à Rosenheim en Allemagne en 1968, dans le cabinet de Mr Sigmund Adam un avocat très connu. Cet homme fut la victime de plusieurs phénomènes troublants : déplacements de meubles et d’objets, des machines électriques qui se dérèglent, des disjoncteurs qui sautent, des ampoules électriques qui grillent ou qui se dévissent seules et tombent, des tubes fluorescents qui tournent dans leurs logements, les téléphones qui sonnent sans raison ou qui appellent l’horloge parlante. Tout de suite, l’avocat pense à un dysfonctionnement électrique et appelle la compagnie d’électricité. Deux ingénieurs arrivent sur les lieux et ne constatent aucune anomalie du réseau électrique alors que les phénomènes bizarres se font en leur présence. Ils posent une ligne d’alimentation directe, installent un nouveau générateur indépendant du réseau, sans que cela fasse cesser les manifestations. Pire, elles redoublent d’intensité. Maintenant, ce sont les tiroirs du bureau qui s’ouvrent seuls, des bruits d’explosion qui se font entendre, une armoire qui lévite, un tableau qui se décroche du mur et fait une rotation complète… L’avocat décide de porter plainte contre X. Pour résoudre ce mystère, les docteurs F. Karger et G. Zicha de l’institut métaphysique Max—Planck se rendent sur place et constatent les phénomènes paranormaux. Ils enregistrent certains phénomènes et concluent qu’ils ne peuvent être expliqués par la physique. On s’aperçoit, alors, que la manifestation des phénomènes est liée à la présence d’une jeune employée de 19 ans, Anne-Marie Schneider. On l’éloigne et les phénomènes cessent. Par contre, l’histoire ne nous dit pas ce qu’il est arrivé à cette jeune femme. Là encore, cette affaire démontre que les phénomènes de hantise sont souvent liés à la présence d’une personne, elle-même possédée ou connaissant des troubles démoniaques. 

 

Comme l’on peut le constater, certains cas restent troublants. On peut remarquer que le poltergeist s’attaque particulièrement à une personne et y semble attaché. Habituellement, les démons ne s’attachent pas aux objets ou aux lieux, mais aux personnes, et créent autour de cette personne des phénomènes de hantise, des phénomènes de poltergeist. Si l’on délivre la personne, alors les phénomènes paranormaux cesseront. Le combat est spirituel. Courage, persévérance et bienveillance. 

 

Marie d’Ange

 

Pour en savoir plus


Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Étiqueté , ,

3 commentaires sur “Qu’est-ce qu’un poltergeist

  1. J ai vécu pendant 2 ans et demi la présence de 3 poltergests .Je me suis fait attaqué physiquement et chez moi il se passait des phénomènes paranormaux quotidiennement et cela m a suivi dans mes déménagements. J en aurais trop à dire sur le sujet pour tout expliquer ici .cela fais 6 semaine que j ai du changer de ville car c était devenu mon quotidien de me faire attaquer physiquement .depuis 6 semaines plus rien .J ai fais appel à une medium et en 40 ans de carrières elle n avait pas vu un cas comme le mien.au désespoir et mes énergies et mon moral à plat j ai fait appel à un prête et rien n avait changé. J ai pas beaucoup d argent et c est pour cela que je n ai pas eu l aide nécessaire pour me de partir de ses esprits frappeurs .pour l instant à ma nouvelle ville ou je demeure il n y a plus de manifestation .J ai peur que tout recommence .Je voulais terminer en vous disant que je me remet tranquillement de ses 2 années et demie .Merci de m avoir lu .J aimerais avoir des numéros ou sugestion car j en ai vraiment de besoin .Merci Isabelle.

    1. Bonjour,
      Pour que cela ne recommence pas, priez et rapprochez vous du prêtre de votre paroisse. N’angoissez pas, c’est votre angoisse, qui est une énergie négative, qui peut les attirer. Priez, ayez la foi, et tout ira bien.
      Cordialement,
      Marie d’Ange

    2. Bonjour Madame, j’ai aussi vécu des phéoménes de poltergeist pendant 2 ans, j’ai cru devenir folle et le prêtre n’a jamais pu rentrer chez moi, tout s’est arrêté quand j’ai déménagé, bonne journée

Répondre à Isabelle slater Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :