Les quatre péchés de sang

La Bible mentionne quatre péchés d’une gravité si forte qu’ils provoquent malheurs et désolation. En effet, l’Écriture nous enseigne que ces quatre péchés produisent la mort de l’âme pour celui qui commet l’un des quatre péchés, et provoquent aussi des conséquences très graves sur la Terre, de grands malheurs, des massacres, des révoltes qui peuvent renverser des empires… Ces péchés sont comme du sang qui crie vers le Seigneur et que le Seigneur entend. Quels sont ces quatre péchés décrits par la Bible ? En quoi concernent-ils nos sociétés actuelles ?

 

 

Durant l’Histoire de l’humanité, il y a eu des crimes perpétrés par des tyrans si graves que cela a entraîné des catastrophes et de grandes révoltes. Ces crimes sont des péchés de sang, c’est-à-dire que le sang des victimes crie vers le Seigneur. L’Écriture parle de ces quatre péchés de sang, et nous enseigne sur leurs conséquences désastreuses pour l’humanité. Ces péchés sont d’une gravité telle qu’ils laissent une trace sur l’humanité, une cicatrice indélébile. Voici ces quatre péchés :

  • Le massacre d’innocents
  • Les péchés sexuels contre nature
  • L’oppression des personnes fragiles
  • Le vol du salaire de l’ouvrier

Le massacre d’innocents

Ce péché est expliqué en Genèse 4 par le meurtre d’Abel par Caïn. Caïn a tué son frère Abel par jalousie, par méconnaissance de Dieu, parce qu’il pensait que Dieu préférait Abel à lui.

J’explique en détail ce passage de la Genèse dans l’article « Caïn et Abel ».

Examinons cette Parole de Dieu issu de cet évènement :

« Yahvé reprit : “Qu’as-tu fait ! Écoute le sang de ton frère crier vers moi du sol ! ” » Genèse 4:10.

Le sang d’Abel tué par Caïn crie vers le Seigneur. Caïn a tué son frère et a cru qu’il pouvait cacher ce meurtre à Dieu. Il refuse même d’avouer son crime pour l’atténuer. Lorsque Dieu lui pose la question « Qu’as-tu fait », Il n’attend aucune réponse de Caïn. Cette question a pour but de lui faire prendre conscience de la gravité de son acte.

Puis Dieu dit qu’Il entend le sang d’Abel crier vers Lui. Il faut comprendre qu’aucun témoin n’a vu le meurtre, et c’est pourquoi Caïn avait cru pouvoir le cacher en le niant. Or, Dieu voit tout, Il sait tout, Il voit lorsque du sang innocent est répandu à la surface de la Terre et crie vers le ciel. Tous ces crimes réclament un jugement divin.

Comparons cet évènement à d’autres passages de la Bible :

« Terre, ne couvre pas mon sang ! Que mon cri ne s’arrête nulle part ! » Job 16.18

On connaît tous l’histoire de Job, ce juste affligé de maux à cause de l’Accusateur, Satan, qui avait demandé à Dieu de pouvoir l’affliger pour prouver à Dieu que tout homme tombe et se détourne de son Créateur lorsqu’il est dans le malheur. Or, Job, à aucun moment, n’a flanché. Au contraire, sa foi s’est affermie dans le malheur, et plus que jamais, il tient bon dans sa foi. Il subit l’épreuve, elle a été multiple. Dans le chapitre qui nous intéresse, Job, qui connaît les Écritures, demande à Dieu que le cri de son sang jamais ne s’arrête.

« Car voici, l’Éternel sort de sa résidence pour visiter l’iniquité des habitants de la terre, et la terre découvrira le sang qu’elle a bu et ne cachera plus ses tués ! » Esaïe 26.21

Que signifie cette Parole ? La terre a ouvert la bouche pour recevoir le sang du premier juste (Abel), et elle garde mémoire de ce premier sang répandu sur sa surface. De la même manière, elle garde mémoire de tout le sang des innocents et des justes répandus sur sa surface, et au jour du jugement, les cadavres de ceux qu’on a mis à mort, se relèveront pour accuser les coupables.

« Et quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été égorgés pour la parole de Dieu et pour leur témoignage. Et ils crièrent d’une voix forte disant : Jusques à quand, ô Maître, toi qui es saint et véritable, ne jugeras-tu point, et ne vengeras-tu point notre sang sur les habitants de la terre ? » Apocalypse 6.9-10

Ce passage est aussi très explicite. Dans sa vision de l’Apocalypse, l’apôtre Jean voit s’ouvrir le cinquième sceau qui contient toutes les âmes des martyrs, des justes tués parce qu’ils croyaient au Christ. Ces âmes crient vengeance auprès du Seigneur.

Concrètement qu’est-ce que cela signifie ? Quelles conclusions en tirer pour notre monde actuel ?

De tout temps, du sang d’innocents a été versé sur la Terre. Que cela soit des meurtres perpétrés pour une fausse idéologie, une guerre de territoire, une fausse religion… ces meurtres appellent vengeance. Ces âmes innocentes crient vers le Seigneur, et un jugement aura lieu.

« Tu ne tueras point » est bien un commandement divin issu de la Loi de Moïse. Dieu interdit le meurtre. Et tout meurtre commis engendrera des conséquences pour le meurtrier.

L’histoire humaine est parsemée de guerre, le sang de nombreux innocents a été versé sur Terre, que cela soit pour des raisons politiques, idéologiques, religieuses. Le sang des innocents continue à être versé sur Terre, toujours et encore. Il y a eu des génocides terribles, des guerres atroces, et des dictateurs assoiffés de sang.

Alors oui, lorsqu’un homme tue un innocent par un acte irraisonné, il devra répondre de son meurtre devant Dieu. Lorsqu’un homme tue des milliers d’innocents ou fait tuer des milliers d’innocents, et que toutes ces âmes crient vers le Seigneur, à votre avis, que va-t-il se passer ? Cet homme devra répondre de ses crimes. On ne cache rien à Dieu.

 

Pour nous aider à continuer à vous informer et à vous proposer une aide personnalisée gratuite à la délivrance, faites un don sur PayPal



 

La Terre est remplie de sang d’innocents et continue à se remplir, chaque jour. Des idéologies criminelles se sont mises en place (nazisme par exemple), d’autres ont pris le relais, d’autres émergent. Cela ne s’arrêtera jamais. Les élites satanistes sacrifient des enfants sur l’autel de Satan. Cela est d’une gravité telle qu’ils devront en répondre devant le Seigneur, et même de leur vivant, car Dieu les jugera.

Il est dit aussi que l’âme de ces meurtriers meurt. En effet, ces gens n’ont plus d’âme. Concrètement cela signifie qu’ils sont humains, mais se comportent comme des bêtes (des démons), car ils vivent constamment dans les ténèbres. Ils ont perdu la capacité d’être dans la lumière de Dieu, ils ne ressentent plus rien ou ressentent uniquement des sentiments négatifs. Finalement, ils n’ont plus de conscience humaine.

Bibliquement, l’avortement et l’euthanasie des personnes âgées ou malades sont des meurtres d’innocents. Voilà pourquoi l’élite sataniste les encourage, car ce monde appartient à Satan. Il est temps de s’élever au-dessus du monde, de s’élever spirituellement et de remettre Dieu au centre de nos vies.

 

Les péchés sexuels contre nature

Quels sont-ils ? L’’inceste, la sodomie, la zoophilie, et toutes les autres déviances sexuelles qui font partie de la luxure.

Ces péchés sexuels sont symbolisés par Sodome et Gomorrhe.

Sodome et Gomorrhe sont deux villes mentionnées par la Bible situées au sud de la Mer morte, dans l’actuelle Jordanie. Ces deux villes ont été détruites en raison de leurs péchés. On trouve le récit biblique de cette destruction en Genèse : « Le cri contre Sodome et Gomorrhe a augmenté, et leur péché est énorme » (Genèse 18:20). Dieu veut donc détruire les deux villes à cause de leur péché. Mais Abraham va le supplier de les épargner à cause de Lot, son neveu, qui habitait Sodome avec sa famille.

Quel est ce crime que Dieu condamne par la destruction des habitants de ces deux villes ? Il est raconté, en Genèse 19, la visite à Sodome et Gomorrhe de deux anges du Seigneur sous une forme humaine. Lot, le neveu d’Abraham, rencontre ces deux anges et les invite à passer la nuit chez lui. Les anges acceptent. Mais le soir venu, les habitants de Sodome entourent la maison de Lot et réclament les anges pour coucher avec eux (Genèse 19:4-5). Oui, chers lecteurs, vous avez bien lu… les habitants de Sodome veulent coucher avec les anges. Ils sont tellement dépravés qu’ils veulent violer les anges du Seigneur, peut-être pour rechercher un plaisir suprême.

Les anges ont aveuglé tous ces pervers agglutinés devant la maison de Lot, et ont poussé ce dernier à fuir la ville avec sa famille pour échapper à la colère de Dieu. Ce que Lot a fait. Puis, Dieu a détruit Sodome et Gomorrhe (Genèse 19:24).

On pourrait croire que le péché de Sodome et Gomorrhe n’était que celui de l’homosexualité. D’ailleurs, le nom de la ville Sodome a donné le nom de sodomie. Sodome et Gomorrhe sont le symbole de la dépravation et de la luxure, cette luxure qui pousse les hommes à s’adonner à des actes contre nature. Pour symboliser ces actes contre nature, la Bible prend l’exemple de ces hommes qui voulaient violer des anges ? Violer des anges ?! Ces hommes étaient tellement aveuglés par la luxure qu’ils ne pensaient qu’au sexe, qu’au viol, qu’à s’adonner à la luxure avec des femmes, des hommes, des enfants, des bêtes et des animaux… Finalement, Sodome et Gomorrhe symbolisent la luxure, ce péché capital qui entraîne inévitablement vers d’autres péchés, ce péché qui entraîne vers des actes immondes et à des viols d’enfants, de femmes et d’hommes, ce péché qui crée chez les victimes des traces indélébiles…

La luxure n’a pas son action limitée au domaine strictement sexuel, mais ce péché tend ses filets vers tous les plaisirs que l’individu s’accorde sans modération. Finalement, la luxure injecte dans la pensée de celui qui s’adonne à ce péché une forte de dose de permissivité qui lui fait croire que tout lui est permis, l’empêchant de distinguer ce qui est bien de ce qui est mal, et ainsi, de le forcer à construire ses propres lois. C’est ainsi que les pédophiles fonctionnent. Dans leur tête de détraqués, ils pensent qu’ils ne font aucun mal aux enfants, mais plutôt qu’ils leur permettent de leur faire goûter à des plaisirs, de les sensibiliser à d’autres sensations. Aujourd’hui, ces tarés tentent de nous faire croire que les enfants ont le droit d’avoir une sexualité, et qu’il est de notre devoir de les y initier. C’est pourquoi que très tôt, parfois dès la maternelle, ils commencent à parler de sexualité avec les enfants. Tous ces crimes commis envers les plus faibles et les plus purs crient vers le Seigneur. Seront punis ceux qui s’y adonnent, bien sûr, mais aussi ceux qui se font complices de tout cela en fermant les yeux.

La luxure n’est donc pas seulement un accroissement de l’appétit sexuel, mais ce péché s’étend comme une pieuvre sur toutes les relations sociales et produit l’obscurcissement progressif de la conscience et un gonflement de l’Ego. Finalement, le luxurieux ne cherche qu’à se glorifier dans son propre plaisir, produisant un orgueil démesuré.

« Voici quelle a été la faute de ta sœur Sodome : elle avait de l’orgueil, elle vivait dans l’abondance et dans une tranquille insouciance, elle et ses filles, et elle n’a pas soutenu la main du malheureux et du pauvre. Elles sont devenues arrogantes et elles ont commis des actes abominables devant moi. » Ézéchiel 16:49-50

Comprenez que ces actes abominables commis devant Dieu sont des actes immoraux. L’abomination est donc morale. C’est une déchéance morale causée par la luxure et l’orgueil. Dieu n’a pas détruit Sodome et Gomorrhe à cause de l’homosexualité, mais à cause de l’immoralité sexuelle, des relations contre nature et de l’orgueil.

Et aujourd’hui ?

Nous vivons à la nouvelle Sodome et à la nouvelle Gomorrhe, dans le sens que le sexe est devenu quelque chose que l’homme a placé au premier plan et qui le rend esclave. Nous vivons comme des bêtes qui ne peuvent se retenir, qui violent, qui ne cherchent que leur propre plaisir, dans un monde où la pornographie est accessible à tous, banalisée. Nous vivons dans un monde où des crimes contre nature sont commis tous les jours, dans un monde où les pédophiles peuvent « acheter » des enfants pour leur plaisir, où ces atrocités concernent des gens « haut placés » et donc intouchables… Cf l’affaire Affaire Harvey Weinstein. Pourtant, on continue à nier que ces choses existent, on continue à nier l’existence d’une élite pédosataniste.

 

L’oppression des personnes fragiles et dépendantes

Ce péché concerne la non-protection des personnes fragiles. Ici, c’est la charité qui est bafouée.

« Vous ne maltraiterez pas une veuve ni un orphelin. Si tu le maltraites et qu’il crie vers moi, j’écouterai son cri ; ma colère s’enflammera et je vous ferai périr par l’épée : vos femmes seront veuves et vos fils orphelins. » Exode 22:21-23

Dieu veut que les personnes fragiles soient protégées et aidées, comme nous pouvons le lire en Deutéronome 14:29 : « Et le Lévite viendra, car il n’a point de part ni d’héritage avec toi, ainsi que l’étranger, l’orphelin et la veuve qui sont dans tes portes, et ils mangeront et se rassasieront, afin que l’Éternel ton Dieu te bénisse dans toute l’œuvre que tu entreprendras de tes mains. »

On lit aussi en Deutéronome 10:18 : « qui fait droit à l’orphelin et à la veuve et qui aime l’étranger, lui donnant pain et vêtement. »

Il faut comprendre le commandement de ne pas maltraiter comme celui de ne pas faire du tort aux plus faibles, de ne pas les traiter durement, soit en ne leur faisant pas justice (Deutéronome 27:19, Ésaïe 1:23, Jérémie 5:28), soit en l’expropriant (Ésaïe 10:2, Michée 2:9), soit en lui prenant en gage ses biens (Deutéronome 24:17, Job 24:3), soit en le réduisant en esclavage pour dettes (2Rois 4:1).

Tout est écrit dans la Bible et Dieu nous dit clairement ce qu’il ne faut pas faire avec les personnes fragiles. Quelle est la sentence pour ceux qui oppriment ces personnes fragiles ? Dieu les fera périr par l’épée. Comprenez que Dieu ne fera pas périr les oppresseurs par la famine ou la maladie, car ces malheurs frappent tout le peuple, mais par la guerre (l’épée). La réponse à ce crime est donc la guerre. C’est la loi du talion. La Loi de Dieu est stricte, impartiale et parfaitement juste : « Œil pour œil, dent pour dent, main pour main, blessure pour blessure… » Dieu ne fait aucune distinction entre le riche et le pauvre. Tout le monde est jugé pareil.

 

Le vol du salaire de l’ouvrier

Tout travail mérite salaire, mais pas n’importe quel salaire. Un salaire décent, qui permet de vivre, qui permet de ne pas s’endetter pour survivre, qui permet de payer son loyer et de manger à sa faim… Ce n’est pas toujours le cas aujourd’hui, car de plus en plus d’emplois sont précaires et mal payés. Il ne faut pas se voiler la face, il y a de plus en plus de personnes qui galèrent au quotidien pour se nourrir correctement et pour joindre les deux bouts.  Les fins de mois sont difficiles pour beaucoup.

Voici un passage biblique très intéressant qui sonne comme un avertissement aux riches. Une interpellation énergique que nous retrouvons dans d’autres textes bibliques, destinée aux riches. Ce passage de Jacques 5 dénonce les injustices dont se rendent coupables les riches envers ceux qui travaillent pour eux et qui ne sont pas rémunérés.

Dieu prépare un châtiment pour ces exploiteurs de la misère humaine, pour ces oppresseurs des pauvres que le Seigneur entend crier vers Lui. Le travail est une bénédiction, tout le monde doit travailler pour gagner sa vie, pour gagner son pain, selon ce qu’il est capable de faire. Mais le travail ne doit pas devenir de l’esclavage, il doit être rémunéré, et l’ouvrier doit être récompensé, car finalement, si l’on réfléchit, si son « chef » peut faire tourner son entreprise, c’est bien grâce à ses ouvriers.

Le Seigneur envoie un avertissement sévère à ces riches qui profitent des pauvres pour s’enrichir et qui sont remplis d’orgueil et qui manquent d’amour. Leur crime : l’injustice.

Aujourd’hui, cet avertissement est d’actualité, car les riches s’enrichissent sur le dos des pauvres qui eux s’appauvrissent toujours davantage. Pour le riche qui exploite son ouvrier, dans son cœur, il n’y a que l’argent qui l’intéresse. Il est tombé dans les pièges de Satan qui lui fait croire que l’avoir est plus important que l’autre. Nous vivons dans le monde de Satan, ce monde qui a fait de l’argent une divinité suprême. Cet avertissement, il est primordial de le faire entendre aujourd’hui.

Les riches seront consumés par le feu au jour du Jugement (Psaume 21:10). Ces riches sont des hommes si insensés, dont l’âme est morte, qu’ils ont amassé un trésor sur terre, mais qui ont oublié de s’amasser un trésor dans les cieux. Cette cupidité dont font preuve les riches qui oppriment les ouvriers a pour compagnes la dureté et l’injustice. Ce sont ces inquiétés qui crient vers le ciel et réclament justice.

Il est entendu que ce passage ne concerne pas que les agriculteurs, mais tous les ouvriers maltraités et exploités par le système, tous les ouvriers qui finalement, sont obligés de reverser leur maigre salaire dans des taxes et charges quotidiennes, et donc, non seulement ils enrichissent ceux pour qui ils travaillent, mais enrichissent aussi ceux à qui profitent les charges quotidiennes (loyer, EDF, eau, TVA…). C’est double peine pour eux. Ces ouvriers se tuent au travail, ils donnent de leurs muscles, de leur sueur, de leur intelligence, de leur temps… pour qu’une poignée d’actionnaires puisse se payer le luxe d’un yacht. Nous sommes tout à fait dans l’esprit des « gilets jaunes ». Ces hommes et ces femmes sont descendus dans la rue pour dénoncer cette injustice. Dommage que le mouvement ait été gangréné par la récupération politique…

De plus, car la Bible doit se lire d’une manière spirituelle, ce choix de l’agriculteur qui crie vers le Seigneur, et non d’une autre profession n’est pas anodin. En effet, par son travail, l’agriculteur nourrit son « maître », mais lui meurt de faim. C’est donc l’image de celui qui par son labeur permet à celui qui l’exploite de s’enrichir qu’il faut voir ici.

 

Et si ces quatre péchés étaient commis en même temps ?

Nous avons eu, au cours de l’Histoire humaine, des périodes très sombres qui ont provoqué de grandes révoltes, qui ont fait couler beaucoup de sang…

Prenons l’exemple du nazisme. Durant le règne de Hitler, ces quatre péchés eurent lieu en même temps : en effet, il y a le massacre d’innocents (juifs + les résistants + tous ceux qui périrent durant les combats de la Seconde Guerre mondiale), des péchés sexuels contre nature, car l’on sait que les SS se sont adonnés à des expériences ignobles, ont violé ou forcé les résistants à des actes ignobles, et que dans leur extrême cruauté, ils se sont servis des enfants pour assouvir leur soif de sexe, l’oppression des faibles et enfin le vol du salaire de l’ouvrier. Il y a donc eu les quatre péchés en même temps ! Et lorsque tout a cessé, lorsque l’humanité a pris conscience de ces crimes, elle s’est sentie très mal, elle s’est révoltée, et un grand tribunal fut mis en place pour condamner les crimes odieux des SS. Mais, la justice divine fait et fera encore son œuvre en renversant et châtiant les dictateurs, en renversant des empires.

Le communisme a fait aussi pas mal de ravages, notamment chinois ou encore soviétique. Là encore, durant ces sombres épisodes où le communisme a voulu imposer sa dictature, les peuples se sont soulevés et de grands empires ont été renversés. D’ailleurs, le 3e secret de Fatima concerne ce fléau qu’est le communisme. La Vierge-Marie nous a mis en garde contre l’idéologie communisme qui aujourd’hui, prend du terrain et est à nos portes. 

Et aujourd’hui ? Ces quatre crimes sont commis ensemble : des innocents sont tués dans des guerres qui n’en finissent pas, l’avortement dans les pays occidentaux est entré dans les mœurs, on essaie de normaliser l’euthanasie des personnes malades ou âgées. On tue l’innocent. On nous dit que l’avortement est un droit. Je réponds que l’avortement est le meurtre d’un petit être innocent.

Concernant les péchés sexuels contre nature, nous voyons bien dans quel état de décadence se trouvent l’Occident, et tous les autres pays du monde. La pédophilie est quasiment une norme à Hollywood, certains scandales commencent à être dévoilés… L’élite pédosataniste a réussi à nous faire croire qu’il est bien vu de multiplier les expériences sexuelles, de s’adonner à des actes « bizarres », « dégoûtants »… est quelque chose qu’il faut connaître au moins une fois dans sa vie, que l’acte sexuel est avant tout un acte de plaisir dans lequel l’amour n’est pas obligatoire, qu’il n’est pas grave si l’on copule avec des animaux… Finalement, l’homme devient une bête qui doit assouvir une pulsion sexuelle. Mais l’homme doit s’élever au-dessus de cela.

Quant à l’oppression des personnes fragiles, on voit bien que nombreux sont les gens voués à eux-mêmes, qui dorment dans la rue, que l’on ne regarde pas, et que l’on exploite. Concernant les salaires, ce n’est pas mieux. L’exploitation de l’ouvrier est à son comble…

Lorsque ces quatre péchés sont réunis, lorsque les cris des justes victimes de ces quatre péchés montent vers le Seigneur, il faut s’attendre à un grand bouleversement de l’humanité tout entière. Cela a déjà commencé… L’humanité va se réveiller, les révoltes grondent partout dans le monde. Il faut s’attendre à vivre des temps très durs qui préparent au repos des justes.

La coupe de justice est pleine. Nous vivons la Fin des Temps. Il est temps de se repentir et de revenir à Dieu. 

Le combat est spirituel et doit être mené par tous. Il est temps de se repentir et de remettre Dieu au centre de nos vies. Le temps de l’éveil spirituel a sonné, le Christ nous appelle. Répondons-nous par un oui sincère. Courage, persévérance, bienveillance.

 

Marie d’Ange

Pour aller plus loin

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Étiqueté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :