Lamia, démone vampire et nécromant

 

Le Lamia est une créature de la mythologie grecque qui a subi, à travers les siècles, des transformations afin de devenir une démone tour à tour nécromant et vampire. On la croise dans de nombreuses œuvres littéraires, et même au cinéma. Tour d’horizon de cette démone mythique et affreusement féroce.

 

Dans la mythologie grecque

Lamia, au départ, est un nom porté par un ou plusieurs personnages de la mythologie grecque. En fait, cela reste un peu flou et on n’arrive pas à cerner son départ.

La littérature grecque connaît plusieurs femmes appelées Lamia, que l’on a du mal à distinguer d’ailleurs. On parle de Lamia, la fille de Poséidon qui s’est uni à Zeus et a donné naissance à Hérophile. Cela provoque la jalousie d’Héra, qui tue son enfant et les suivants. Par vengeance et désespoir, Lamia s’attaque alors aux enfants des autres, les enlève et les tue. Petit à petit, son visage se transforme et devient hideux. Zeus prend pitié d’elle et lui donne le pouvoir d’enlever et de remettre ses yeux.

Cette version sera reprise par Plutarque qui parle d’une légende où Lamia dépose ses yeux dans un petit vase avant de s’endormir et qu’elle les remet dès qu’elle se réveille. Et aussi par Diodore de Sicile, qui parle de Lamia comme la princesse de Libye, la fille du roi Bélos, qui aurait eu plusieurs aventures avec Zeus et plusieurs enfants avec lui. Folle de jalousie, Héra les aurait tué, transformant Lamia en une bête hideuse.

Plus tard, dès l’antiquité grecque, le nom de Lamia deviendra un nom commun et désignera une créature monstrueuse, d’apparence féminine, qui s’attaque aux jeunes hommes. La légende du démon est née. Le nom de lamia peut alors se mettre au pluriel (lamies) pour désigner des créatures féminines surnaturelles aux actions néfastes.

 

 

Dans d’autres croyances

D’après Collin de Plancy, démonologue du 19è siècle, Lamia était une reine de Libye qui fendait le ventre des femmes enceintes pour dévorer les fœtus.

Dans cette version, on retrouve la croyance de la mythologie grecque. Collin de Plancy ajoute que Lamia a donné son nom aux lamies, créatures qu’il désigne comme étant des démones ayant des têtes de dragon au bout de pieds qui hanteraient les déserts et les cimetières. Là, elles déterrent les cadavres pour les manger. Leur voix ressemble à un sifflement de serpent.

Je ne peux m’empêcher de rapprocher Lamia de la démone Lamastu (qui je le rappelle est la femme de Pazuzu). Lamastu est une démone stérile qui n’ayant pas pu avoir d’enfant, prend un malin plaisir à faire avorter les femmes enceintes.

Dans d’autres croyances, Lamia est une démone majeure nécromant. Les sorcières l’invoquent pour diverses raisons. Souvent, elle apparaît sous la forme d’une vieille femme aux dents acérées.

Dans la croyance gitane, Lamia est une démone que l’on invoque pour donner le mauvais œil à quelqu’un. Cette démone apparaît sous les traits d’une vieille femme chez celui qui a reçu le sort. Elle le terrorise afin, à terme, de l’entraîner avec elle en enfer. On retrouve cette version de Lamia dans le film « Jusqu’en Enfer » de Sam Raimi.

La célébrité de Lamia

Dans la saga « L’Épouvanteur » de Joseph Delaney, les lamias sont des sorcières originaires de Grèce. Certaines sont décrites sous leur forme sauvage, c’est-à-dire sous la forme de reptile ayant la capacité de voler, d’autres sont domestiques, avec une apparence d’une femme ayant une ligne d’écailles jaune et vert courant le long de la colonne vertébrale.

Dans le film « Jusqu’en Enfer » de Sam Raimi, film sorti en 2009, le lamia s’apparente à un esprit maléfique. Cet esprit est issu de la sorcellerie gitane et s’éloigne donc de la mythologie grecque.

Dans la série télévisée « Supernatural », le lamia est un monstre grec qui éventre et boit le sang des enfants. 

Dans l’album « The Lamb Lies Down on Broadway » de Genesis, un morceau est intitulé Lamia. L’histoire de la chanson raconte que Rael, une jeune garçon, se fait dévorer par des femmes-serpents, des Lamias, avant de se nourrir de leur chair. Assez glauque je l’admets.

 

 

Donc, la démone Lamia possède plusieurs visages selon les croyances et les légendes. Elle peut s’apparenter à un vampire qui s’attaque, de préférence, aux hommes jeunes ayant le sang pur, à une dévoreuse de fœtus, à un serpent volant, à une mangeuse de cadavres… Elle est souvent décrite comme une femme très laide, ayant une queue de serpent, des têtes de dragons à la place des pieds. Elle peut être l’amie des sorcières ou peut vous poursuivre pour vous emmener en enfer selon la croyance gitane. Bref, il n’est pas bon de la croiser…

 

Marie d’Ange

 

Pour en savoir plus

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :