La réalité de Satan

 

Charles Baudelaire disait : « La plus belle ruse du Diable est de vous persuader qu’il n’existe pas ». La plus belle ruse de Satan est en effet de vous persuader qu’il n’existe pas et EN MÊME TEMPS qu’il est omniprésent. Ce sont ces deux mensonges qui permettent à  Satan de nous réduire en esclavage, faisant de nous ses victimes. Il est temps de revêtir nos armes célestes afin d’entrer dans le combat spirituel.

Satan existe, et nier son existence c’est se retrouver démuni face à ses attaques, qui la plupart du temps, sont des tentations. Nier son existence, c’est se tourner vers soi-même, son ego, et devenir incapable de se tourner vers l’autre, de faire preuve de générosité.

Entre ceux qui nient son existence, et ceux qui le glorifient, il y a un grand écart dans lequel se trouvent la plupart des gens. Certains vous diront qu’ils ne croient pas au Diable, et pourtant vont se précipiter chez un marabout pour recevoir une potion pour trouver du travail par exemple ou retrouver une libido. Certains disent ne pas croire au démon et pourtant se tournent vers la magie et invoquent des esprits. Tout ceci est incohérent, comme l’est aujourd’hui notre monde qui ne tourne plus rond. Et que faites-vous des satanistes, qui eux, croient au Diable au point de lui rendre un culte et qui clament ne pas croire en Dieu ? Sachez que si l’on croit au démon, forcément, on croit en Dieu. L’inverse est aussi vrai, car si la Bible nous parle des démons et Jésus était le premier exorciste.

Notre monde est devenu un abîme de non-sens.

Où devons-nous nous placer ? Le diable existe et il exerce son pouvoir sur nous, cela est une réalité. Mais, il n’est pas tout puissant, et il n’est pas responsable de tout ce qui arrive ici-bas. La démonisation à l’extrême est dangereuse, et conduit parfois à des massacres, comme nous l’avons vu avec les épisodes des chasses aux sorcières.

Satan existe et son activité principale consiste à éloigner l’homme du chemin du Salut, donc de Dieu.

 

Pour nous aider à continuer à vous informer et à vous proposer une aide personnalisée gratuite à la délivrance, faites un don sur PayPal



 

Lucifer était le bel ange et le plus intelligent des anges créés par Dieu. Il était aussi le plus puissants des anges en terme de lumière créés par Dieu. Il était à la tête de tous les anges créés, il occupait le haut de la hiérarchie céleste. Et au début de son existence, il était le « porteur de Lumière », celui qui était le plus proche de Dieu. Et naturellement, il glorifiait Dieu, car il savait qu’il était son Créateur. Mais lorsqu’il comprit que pour entrer en béatitude, c’est-à-dire au bonheur parfait de connaître Dieu, il devait s’abaisser et servir la plus petite des créatures créées par Dieu, c’est à dire l’homme, alors il se rebella. Lorsqu’il comprit que Dieu appelait à l’humilité pour le connaître et que le plus grand devait s’abaisser au niveau du plus petit, alors il se révolta, car cela signifia qu’il devait s’abaisser plus bas que les hommes, ces créatures qu’il jugea faibles et  insignifiantes. Comment lui, le plus grand des anges, pouvait-il servir des êtres aussi imparfaits ? Son orgueil refusait cette condition. Alors il se révolta contre Dieu, et il devint l’Adversaire, le Satan. Il entraîna dans sa chute le tiers des anges, qui devinrent des anges déchus. Depuis ce jour, Satan n’a de cesse d’éloigner les hommes de Dieu. Il s’évertue à nous présenter une autre alternative que celle voulue par Dieu : celle où l’homme deviendrait son propre Dieu et serait libre de choisir entre le Bien et le Mal. On voit bien où ce poison nous mène aujourd’hui, à ressembler à des êtres totalement obnubilés par leur propre personne, qui ne pensent qu’à acheter des biens pour gonfler leur orgueil, ce qui leur donne aussi une raison d’exister, des êtres incapables de se tourner vers leur prochain, complètement tournés vers eux-mêmes.

Les démons sont des êtres spirituels, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas les mêmes besoins que nous, ils ne sont pas soumis à la faiblesse et aux besoins d’un corps physique. Ils ne sont qu’intelligence pure. Ils sont perdus dans un mensonge d’orgueil qui les amène à penser qu’ils sont plus grands que Dieu. D’ailleurs, continuellement, par la bouche des possédés, Satan clame qu’il est plus fort que Dieu, et que Dieu ne pourra rien contre lui. Croit-il à ses propres mensonges ? Probablement, car son orgueil démesuré le pousse à se croire au-dessus de tous les êtres spirituels, dont Dieu. C’est d’ailleurs pour cela qu’il se bat, pour montrer à Dieu qu’il a tort, que son plan de Salut est rejetée par les hommes, et donc ne peut être bon.

Satan n’est pas une représentation symbolique du Mal. Il est un être spirituel et très intelligent qui existe réellement et qui œuvre chaque jour à notre perdition.

L’influence néfaste des démons se fait sentir à tous les degrés de nos sociétés, partout dans le monde. Elle s’exerce par la tromperie, le mensonge et la confusion… Nous vivons dans un monde sous domination de Satan où tout est mensonge, tromperie et confusion.

Tout comme Jésus est la Vérité (Jean 14:6), le diable est le Père du mensonge, il est mensonge dès la Création. Le mensonge est sa stratégie préférée. C’est ainsi qu’il trompe les hommes en leur faisant croire que le bonheur se trouve dans l’argent, les biens, la belle maison, le pouvoir, la voiture de sport, le dernier smartphone, la concupiscence charnelle, le sexe… Satan persuade les hommes qu’ils n’ont pas besoin de Dieu, qu’ils peuvent être heureux sans Dieu. Or c’est faux, car les hommes ont besoin de leur Père, et ils le recherchent continuellement. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils se tournent vers de fausses doctrines, comme le chamanisme, le magnétisme, la Wicca, et toutes ces pratiques New Âge qui promettent un rapprochement au « Grand Architecte de l’Univers ».

Satan persuade les hommes qu’ils se suffisent à eux-mêmes, qu’ils sont des dieux tout puissants, et qu’ils n’ont pas besoin du Salut.

Satan les trompe d’autant plus qu’il atténue, et parfois fait même disparaître, le sens du péché en inversant les valeurs humaines, en inversant les critères de moralité. Ainsi, la victime devient le bourreau et le bourreau devient la victime. Si quelqu’un se comporte mal et commet des délits, ce n’est pas de sa faute, mais à cause de la société. Satan fait disparaître la notion de responsabilité. On est responsable du mal que l’on commet à l’autre, et du mal que l’on commet en général. Prenons l’exemple de ce « jeune » issu d’une banlieue d’une grande ville : ce jeune a eu la chance de fréquenter une école gratuite, mais n’a pas voulu étudier, n’a pas voulu apprendre. Et il dira que c’est de la faute de l’école s’il n’est pas instruit. Ce même jeune commettra des délits, des vols, peut-être même des viols et des meurtres. Là encore, il se posera en victime et dira que c’est la faute de la société s’il est comme cela, aussi violent, aussi révolté. Dans sa banlieue, il apparaîtra comme un dieu aux yeux des autres, il sera félicité pour son comportement hors la loi. Aux yeux de la société, il devient le « pauvre » jeune que la société a rejeté. Et dans cette histoire, on voit bien l’influence de Satan, qui fait croire des choses contraires au bon sens, qui inverse les valeurs morales, qui déresponsabilise les actes mêmes les plus odieux. Il est temps de renverser la vapeur, il est temps de revenir aux valeurs chrétiennes et humaines afin de construire un monde meilleur.

Le Père du Mensonge sème incertitudes et doutes pour instaurer un monde où règnent le relativisme et la conviction que la liberté consiste à faire ce que l’on veut. Il est le séducteur perfide et rusé qui s’insinue en nous par les sens, qui excite notre imagination, la concupiscence, la logique utopique, qui nous pousse aux contacts sociaux désordonnés et à livrer notre âme à des expériences sensuelles licencieuses, ou à des pratiques occultes. C’est aussi lui qui nous fait croire que le vêtement est plus important que la personne qui le porte, que tout est basé sur le paraître.

Le monde « tout entier gît au pouvoir du Mauvais » (1 Jean 5:19). Cette affirmation était vraie à l’époque où l’apôtre Jean l’écrivit et reste vraie aujourd’hui. Rien n’a changé, sauf qu’aujourd’hui, nous savons comment changer le monde, car nous avons l’enseignement de Jésus. Les élites, ceux qui travaillent pour Satan, nous empêchent de saisir cet enseignement. Pourtant il est simple : « aimez-vous les uns les autres ». Si au moins on faisait cela, on repousserait les ténèbres.

L’homme est plongé dans un combat spirituel et cela depuis les débuts de l’humanité. Ce n’est pas contre nos semblables que nous devons lutter, mais contre les puissances des ténèbres :

« Car nous n’avons pas à lutter contre des êtres de chair et de sang, mais contre les Puissances, contre les Autorités, contre les Pouvoirs de ce monde des ténèbres, et contre les esprits du mal dans le monde céleste » Éphésiens 6:12.

Pour mener ce combat, nous ne sommes pas démunis, nous avons des armes spirituelles très puissantes. Il est temps de s’en servir :

« En définitive, rendez-vous puissants dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force. Revêtez l’armure de Dieu, pour pouvoir résister aux manœuvres du diable. Car ce n’est pas contre des adversaires de sang et de chair que nous avons à lutter, mais contre les Principautés, contre les Puissances, contre les Régisseurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits du mal qui habitent les espaces célestes. C’est pour cela qu’il vous faut endosser l’armure de Dieu, afin qu’au jour mauvais vous puissiez résister et, après avoir tout mis en œuvre, rester fermes. Tenez-vous donc debout, avec la Vérité pour ceinture, la Justice pour cuirasse, et pour chaussures le Zèle à propager l’Évangile de la paix ; ayez toujours en main le bouclier de la Foi, grâce auquel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du Mauvais ; enfin recevez le casque du Salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la Parole de Dieu. Vivez dans la prière et les supplications ; priez en tout temps, dans l’Esprit ; apportez-y une vigilance inlassable et intercédez pour tous les saints » (Ep 6, 10-18).

Voici donc notre armure :

La ceinture de la Vérité,

La cuirasse de la Justice,

Les chaussures du Zèle,

Le bouclier de la Foi,

Le casque du Salut,

Le glaive de l’Esprit.

Sachez que la puissance de Satan n’est pas infinie. Il est soumis à Dieu, et Dieu permet dans une certaine mesure ses attaques. Satan ne peut empêcher l’édification du règne de Dieu. Et même si son action cause de graves dommages pour chaque homme, Dieu nous donne toujours le choix de nous en libérer en nous tournant vers Lui. Dieu ne permettra jamais une épreuve qui va au-delà de ce que l’on peut supporter, et Il mettra toujours devant nous les outils pour nous en sortir. Ces outils peuvent être la rencontre d’une personne, un livre que l’on découvre, une apparition, une intuition… quelque chose qui va nous faire dire qu’il est temps de retrouver la paix et qui va nous aider à retrouver cette paix.

Sachez que c’est toujours lorsque l’homme souffre qu’il crie vers son Créateur. C’est toujours dans le mal que Dieu tire le bien. Si l’homme ne souffre pas, alors il n’a aucune raison de se tourner vers Dieu, vu que tout va bien. Il perdra ainsi le Salut. C’est pour nous sauver que Dieu permet les épreuves, afin que l’on se tourne vers Lui librement, que l’on devienne proche de Lui, afin que l’on change notre comportement et que l’on rejette le péché qui nous a plongés dans les griffes de Satan. C’est donc toujours dans l’optique de nous sauver que Dieu permet l’action de Satan. Et si l’on a compris cette évidence, alors on comprend que le meilleur moyen de repousser Satan est la foi en Dieu. Dieu nous veut libres, et c’est en expérimentant le mal que l’on peut choisir librement le bien. 

Dieu exerce une maîtrise sur Satan, et dans le combat spirituel, Il compense la faiblesse humaine. Jamais Il ne nous laisse seuls face à l’ennemi. Et d’ailleurs, l’inquiétude d’être seul dans l’adversité est une tentation de Satan. C’est lui qui nous fait douter de notre foi. C’est lui qui fait naître les peurs et les doutes. Sachez que la grâce de Dieu est toute puissante et son armée céleste nous protège. Dieu ne permettra jamais une tentation au-delà de vos forces, Il donnera toujours le moyen de sortir de la tentation, d’en sortir grandi, et la force de la supporter (1 Corinthiens 10:13). D’ailleurs, Dieu va se servir de Satan pour affermir la foi, et dans le combat spirituel que l’on expérimente la connaissance de Dieu, que l’on se rapproche le plus de Lui et qu’Il nous comble de grâces.

Apprenons à ne plus avoir peur, car la peur paralyse et nous empêche de réfléchir et d’avancer. Apprenons à faire confiance à Dieu. Et malgré l’action du Malin qui cherche constamment à nous décourager et à semer la confusion dans notre esprit, affermissons notre foi.

Au vu de l’état actuel du monde, au vu de l’avidité matérialiste toute puissante, de la cruauté maligne des guerres, des divisions qui règnent au sein des croyants, des fausses doctrines prônées par de faux prophètes, des idées liberticides que l’on veut nous imposer… restons forts dans notre foi, le regard tourné vers le Christ. Aujourd’hui, nous avons besoin d’union, nous avons besoin de nous défendre contre le Malin, contre ses attaques qui se manifestent par la souffrance, la cruauté, le péché, l’inversion des valeurs morales et humaines, les fausses doctrines, la perversion de la liberté humaine… Certes, tout péché n’est pas directement dû à l’action du diable, mais entraîne celui qui le commet à se mettre sous son influence, et à le pousser à s’établir dans ce péché.

Chers amis, le défi est immense. Nous devons nous retrousser les manches, et ensemble, repousser le Tentateur. Nous devons, partout où nous allons, clamer la Vérité, la Bonne Nouvelle, et dénoncer les mensonges. Nous devons être fiers de notre foi, et parler avec les personnes qui nous entourent du Christ, dans la paix et l’amour, car c’est aimer l’autre que de vouloir le sauver, non pas à tout prix, mais avec lui. Le chrétien doit être militant, vigilant et fort. Le combat spirituel doit faire partie intégrante de sa vie, d’abord un combat contre soi-même pour repousser ses péchés, ses mauvaises habitudes, pour accepter la Vérité qui nous fera voir le monde tel qu’il est aujourd’hui. Puis contre le système qui nous pousse à aimer davantage les biens que les autres, qui nous pousse à la surconsommation.

 

Libérons-nous de nos chaînes, devenons des êtres libres, reprenons notre liberté d’enfant de Dieu. Le combat est spirituel. Il est temps de le mener, ensemble, afin de construire un monde plus juste. Les satanistes s’évertuent à vouloir mettre le doute dans votre esprit, s’évertuent à vouloir vous prouver que vous vous trompez, ils vont vous dénigrer et tenterons d’imposer leurs idées démoniaques. Répondons-leur par le silence, car il inutile de perdre de l’énergie dans des débats stériles, et la prière. Et laissons Dieu faire le reste. Courage, persévérance et bienveillance.

 

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :