Saint Thomas, l’apôtre du doute

Thomas était l’un des douze apôtres choisis par Jésus. C’est l’apôtre qui a porté la parole du Christ jusqu’en Inde du Sud où il est considéré comme le fondateur de l’Église indienne. C’est celui aussi qui douta du Christ et qui nous montre comment retrouver la foi malgré les doutes qui nous assaillent.

 

 

La vie de l’Apôtre

L’incrédulité de saint Thomas, Rembrandt, 1634

Thomas était un juif de Galilée devenu apôtre du Christ. Il représente l’incrédulité religieuse, puisque c’est lui qui douta de la résurrection de Jésus-Christ. C’est lui qui reçut la mission, après la Pentecôte, de porter le message du Christ en Inde.

On lui doit deux apocryphes, l’évangile de Thomas et les Actes de Thomas.

L’Évangile de saint Thomas.

Son nom, inconnu avant lui, signifie « jumeau » en araméen, traduit en grec par Didymos. C’est pourquoi il est appelé Thomas le didyme selon l’évangile de saint Jean. L’Évangile attribué à Thomas le désigne sous le nom de Didyme Jude Thomas.

Saint Thomas était originaire d’une famille pauvre de Galilée. Il était doué d’une forte volonté, parfois qui frisait l’obstination, d’un esprit réfléchi et avait un cœur pur. Il faisait preuve aussi de beaucoup de dévouement, comme en témoigne cet évènement : peu avant d’être fait prisonnier par les Juifs, Jésus voulut retourner Béthanie au moment de la mort de Lazare. Les apôtres lui rappellent les menaces qui pèsent sur lui et que les Juifs veulent le lapider. Seul Thomas s’écrie : « Eh bien ! Allons et mourons avec Lui ! » (Jean 11,16). Cette parole nous montre que dès le début, saint Thomas a donné sa vie à Jésus.

Après sa résurrection, le Christ est apparu à plusieurs disciples, mais Thomas ne voulut pas y croire. Il douta des paroles de ses compagnons et s’écria : « Je ne le croirai pas avant d’avoir mis mes doigts dans ses plaies ». Voilà qui nous montre combien Thomas avait un esprit trop raisonneur. Alors le Christ se présenta à lui et lui montra ses plaies. Le Christ permit donc l’hésitation de cet apôtre afin de donner aux esprits difficiles une preuve de plus en faveur de la résurrection du Christ. Et c’est ainsi qu’il reçut le qualificatif d’Incrédule.

C’est grâce à cette incrédulité, à cet esprit scientifique qui ne croit que ce qu’il a vérifié, que nous devons la certitude la résurrection du Christ. En effet, en touchant les plaies de Jésus, Thomas a vérifié pour nous le caractère divin de Jésus et lui a donc donné son véritable titre.


Saint Thomas en Inde

Saint Thomas L’Incrédule, miniature du XIIe siècle.

 

Lorsque les apôtres se partagèrent le monde, Thomas eut les pays des Parthes et des Perses et les Indes. Un vaste territoire donc…

Thomas a donc évangélisé l’Inde du Sud où il considéré comme le fondateur de l’Église indienne. Son tombeau se trouve dans la basilique de Saint-Thomas de Chennai, en Inde.

Selon les Actes de Thomas, l’apôtre a d’abord quitté Antioche vers l’an 37 pour aller évangéliser Ninive en compagnie de Barthélemy. Là, il a créé des églises dans le nord de l’espace perse, dominé à l’époque par les Parthes. Ensuite, il se rend à Gandhara (Taxila) où le roi Gondopharès 1er l’accueille favorablement.

Thomas quitte le pays à la mort du roi, peut-être à cause de l’invasion des Yue-Tche (Yuezhi) en 51. Il arrive alors à Cranganore, au Kerala à la fin de l’an 52 selon les traditions chrétiennes. Avant cela, il se rendra à Jérusalem pour la mort de Marie, épisode que l’on appelle l’Assomption, puis repart en Inde du Sud par bateau et débarque à Cranganore. Ici vivait une communauté juive qui parlait l’araméen. Saint Thomas tente de les évangéliser, sans succès. Alors, il s’adresse à la famille royale et aux personnes de la haute caste, qu’il convertit. Ce sera le noyau de la première communauté chrétienne en Inde. De 52 à 63, saint Thomas fondera sept Églises au Kerala, au Tamil Nadu et au Sri Lanka (appelé avant Taprobane).

Thomas est mort en martyr dans les années 70, tué alors qu’il priait dans une grotte montagneuse à Mylapore, lieu appelé aujourd’hui « mont Saint-Thomas », près de Madras. Il aurait été tué d’une lance dans le dos, d’une manière lâche. La basilique Saint-Thomas fut construite à cet endroit pour abriter son tombeau.

 

 

Le miracle de l’Assomption

Basilique Saint-Thomas à Ortona (Italie) où ont été transférées les reliques de saint Thomas.

On raconte, version apparue dans le christianisme oriental au IXe siècle, comment saint Thomas, absent lors de l’ensevelissement de la Vierge à Jérusalem par les apôtres, a été transporté miraculeusement au jardin de Gethsémani pour assister, avec tous les apôtres, à l’élévation du corps de Marie. Saint Thomas se trouvait en Perse à ce moment, et n’aurait pu arriver à temps pour assister à l’Assomption sans cette aide divine. C’est aussi à ce moment qu’il reçoit du ciel la ceinture avec laquelle les apôtres ont ceint le corps de la Vierge.

Cette « Sainte Ceinture » est devenue une relique portée par de nombreuses légendes qui apparaissent en nombre en Occident au Moyen Âge. Selon une version toscane, saint Thomas aurait confié cette ceinture à un prêtre hiérosolymitain dont une des descendantes, fille d’un prêtre oriental, épouse un aventurier de Prato avec la relique pour dot. Ainsi, le culte de la ceinture miraculeuse s’est particulièrement développé dans cette ville.

Saint Thomas est célébré le 3 juillet. Saint patron des chrétiens qui persévèrent dans la foi tout en connaissant le doute.

Ses restes se trouveraient dans la crypte de la basilique Saint-Thomas à Chennai (Inde). Une partie des reliques auraient été transférées, en 392, dans la cité d’Édesse où le saint aurait composé son évangile et les Actes de Thomas. Selon une autre tradition, ses restes seraient aujourd’hui conservés dans une église à Mossoul (anciennement Ninive). Selon une autre tradition, cette fois latine, les restes de saint Thomas se trouvent en Italie, dans la ville d’Ortona, où ils sont arrivés avec une pierre tombale en 1258 depuis l’île grecque de Chios, qui à son tour les avait reçues d’Édesse. Aujourd’hui, Ortona est une destination de pèlerinage.

Prier saint Thomas permet de se recentrer sur sa foi lorsque le doute nous assaille. Saint Thomas, malgré le doute, nous aide à retrouver la foi.

Trouvez ces prières dans ce livret téléchargeable gratuitement ainsi que des anecdotes concernant l’apôtre

 

 

Marie d’Ange

 

Étiqueté , , ,

2 commentaires sur “Saint Thomas, l’apôtre du doute

  1. Bonsoir,
    Un Blog intéressant certes, concernant saint-thomas, et son évangile, aucune idée sur lu, et çe jusqu’à aujourd’hui.. Merci pour l’information.

    1. Bonjour Cyprien,
      Merci pour votre commentaire. Si vous vous intéressez à l’apôtre Thomas, sachez que vous pouvez télécharger gratuitement son livret. Vous y trouverez davantages de détails et d’anecdotes le concernant. Rendez vous à la Boutique à la catégorie livret.
      Bonne journée.
      Marie d’Ange

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :