Méririm, le destructeur du sens moral

 

Méririm ou Meriri est un démon issu de la Tradition rabbinique. Ce démon apparaît dans les grimoires « Le Magus » et « Trois Livres de Philosophie Occulte ».

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Dans le Zohar, Méririm est le chef des anges rebelles de l’ordre des Principautés. La principale fonction de ce démon est de provoquer les fléaux naturels, notamment les orages. Souvent, il frappe par insolation et rend ses victimes démentes. Sa deuxième fonction est de pousser ses victimes à la luxure et aux plaisirs sans modération. Il s’insinue dans l’esprit des victimes, y injecte la pensée de la permissivité afin de détruire leur sens moral et leur faire croire que les limites n’existent plus. Ainsi, ses victimes deviennent incapables de distinguer le Bien du Mal.

Lui et sa Légion ont donc la charge de la luxure et de tout ce qui doit prendre un aspect lascif. À l’instar de la gourmandise, la luxure ne se limite pas au domaine strictement sexuel, car elle étend ses filets vers tous les plaisirs que l’individu s’accorde sans modération.

Méririm intensifie la sensualité, et donne pour sexe le seul élément de direction dans la vie de ses victimes. Il arrive même qu’il les marginalise et leur fasse rechercher uniquement la présence d’autres personnes comme elles. Ainsi, sous l’action de Méririm, une personne n’est entourée que de gens qui adhèrent à l’aspect luxuriant et luxurieux de sa personnalité, mais qui ne possèdent pas d’autres affinités avec elle.

Comme la luxure appelle la diversité, une relation commencée sous l’influence de Méririm, basée sur le sexe, atteindra rapidement son point de saturation. Ainsi, les relations de la victime de Méririm sont rapidement en crise et ne durent pas longtemps. Les couples formés par cette perversion ne tiennent jamais longtemps.

C’est ce que l’on voit aujourd’hui, avec des couples qui se séparent, d’autres qui se forment, rien n’est stable. Notre société est faite de personnes irresponsables, peu solidaires, mais qui demandent à être assistées, angoissées face à l’avenir, avec un inconscient culpabilisé qui demande d’être puni de tout excès et qui multiplient les excès pour réclamer une punition ! C’est ainsi aussi que l’image de la famille traditionnelle a été détruite.

La luxure n’est pas seulement un accroissement de l’appétit sexuel. Elle s’étend comme une pieuvre sur toutes les relations sociales pour y apposer sa marque et rendre toutes les relations éphémères, bâties sur du sable.

La luxure produit l’obscurcissement progressif de la conscience, de sorte que l’individu sera préoccupé exclusivement par des questions d’ordre sexuel. Sa vie spirituelle se videra de son essence divine et sans vie spirituelle, au moindre contretemps, l’individu ne pourra y réagir et sombrera dans le désespoir. Le luxurieux est donc un être vulnérable qui se noie dans un verre d’eau ! C’est ainsi que l’on reconnaît les victimes de Méririm.

Pour le combattre, il faut tendre non pas à un manque de sexualité ou à son reniement, mais à une vie sexuelle épanouie et saine. C’est en maîtrisant sa sexualité, en la rendant belle, que l’on arrive à une vie spirituelle riche et équilibrée.  

Lorsqu’il prend forme, Meririm apparaît en roi couronné, vêtu de jaune, assis sur un trône, un corbeau sur les genoux et posant les pieds sur un globe terrestre.

 

À prier : saint Côme et saint Damien, saint Barnabé, saint Sébastien, sainte Cécile, saint Fabien, sainte Agnès de Rome, saint François Xavier, saint Joseph, sainte Rita, le Credo.

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin


Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Étiqueté , , ,

3 commentaires sur “Méririm, le destructeur du sens moral

  1. Bonjour, j’aimerai savoir si il existe un démon de la peste ou des maladies ?

    1. Bonjour,
      Je n’effectue plus ce genre de recherches ponctuelles. En effet, je ne connais pas par cœur toutes les fonctions des démons, et il me faudrait rechercher dans le « Dictionnaire de démonologie occidental » quels sont les démons qui propagent les maladies, car il y en a plusieurs. Le premier qui me vient en tête est Pazuzu, qui apportait la peste. Ces recherches prennent un temps fou que je n’ai pas. Je préfère consacrer mon temps à aider les personnes sur le chemin de la délivrance. Je vous laisse donc effectuer vous même cette recherche en lisant les fiches-portraits des démons sur ce blog ou en consultant le « Dictionnaire de démonologie occidentale ».
      Cordialement,
      Marie d’Ange

      1. Madame, je tenais à vous remercier pour votre réponse, je pense avoir trouvé le démon que je cherchais en la personne de Guland. Merci d’avoir prit du temps pour me répondre et bravo pour votre blog et votre travail.
        Cordialement,

        Antoine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :