Les dossiers secrets du Vatican, analyse du film

Le film « Les dossiers secrets du Vatican » est un film de possession démoniaque et c’est pour cela qu’il m’a intéressé, surtout la vision qu’il donne du démon antique qu’est l’Antichrist. C’est cette analyse que je vais vous livrer, sans m’attarder à construire une critique réelle autour des jeux des acteurs, des effets spéciaux…

 

 

Généralités

 

Affiche du film

 

Genre : épouvante-horreur

Réalisateur : Mark Neveldine

Scénario : Christophe Borrelli et Chris Morgan

Musique : Joseph Bishara

Durée : 1 h 39

Sortie : le 29 juillet 2015 en France

Film interdit en salle aux moins de 12 ans.

 

Distribution

 

Olivia Taylor dans le rôle d’Angela Holmes

 

Olivia Taylor dans le rôle d’Angela Holmes

Dougray Scott dans le rôle de Roger Holmes

Michael Pena dans le rôle du Père Lozano

John Patrick Amedori dans le rôle de Pete

Peter Andersson dans le rôle du Cardinal Bruun

Kathleen Robertson dans le rôle du Docteur Richards

 

Synopsis

Angela Holmes, une jeune femme de 27 ans, comprend, après un terrible accident dont elle est la cause, que sa présence a un effet dévastateur sur son entourage. En effet, autour d’elle se passent des choses étranges, des personnes sont blessées ou tuées. Elle sait, elle sent que quelque chose ne va pas bien chez elle. Après un tragique évènement, elle est internée dans un hôpital psychiatrique. Parallèlement, au Vatican, deux cardinaux sont alertés par l’histoire d’Angela Holmes et visionnent des vidéos prises à l’hôpital. Ils savent que le pire, ce que craint par-dessus tout l’Église catholique, est en train de se passer. Ils comprennent qu’Angela est possédée par l’un des démons les plus puissants de l’enfer.

 

Quelques critiques de spectateurs

 

Comme je le disais plus haut, le film « Les Dossiers secrets du Vatican » a reçu un accueil très partagé de la part du public. Certains ont aimé l’ambiance malsaine, l’angoisse qui monte petit à petit, la vision documentaire. Certains disent que le film n’est ni bon ni mauvais. Il y a quelques scènes surprenantes, mais rien qui ne fasse réellement peur. D’autres ont lapidé le film et l’ont comparé à « L’Exorciste » de William Friedkin. Ce qui est très bête, car le film de Friedkin reste un chef-d’œuvre du genre et surtout, il est incomparable. Les gens s’attendaient certainement à plus d’hémoglobine, à un exorcisme spectaculaire, à un démon monstrueux crachant et vomissant… Il n’en est rien. D’autres encore se sont dits trahis, car ils pensaient que le film était basé sur des documents réels du Vatican, que le titre évoquait alors une supercherie. Mais, j’ai bien regardé l’affiche et il n’y a, à aucun moment, l’évocation de cela. De là, on ne peut être déçu. Ce film est une fiction et rien d’autre qu’une fiction. Mais, une fiction qui fait réfléchir et qui laisse l’imagination gambader pour la suite.

Pour ma part, j’ai trouvé ce film intéressant, car il parle de sujets qui me passionnent : la religion et la possession démoniaque. Angela se trouve possédée par l’Antichrist. Ce n’est pas rien.

L’exorcisme est assez bien mené, bien qu’il comporte quelques scènes irréalistes. Le monde se retrouve en face d’une entité démoniaque très puissante, fourbe à souhait et annonciatrice de fin du monde. Le pire est arrivé. L’Antichrist est parmi nous.

Par contre, là où je ne suis pas d’accord avec les scénaristes, c’est sur le fait où l’Antichrist a besoin de mourir puis de ressusciter pour régner. Ce qui est faux. Si l’on prend la croyance catholique, celle que le film prend en référence, l’Antichrist est l’adversaire du Christ, qui veut détruire tout ce que le Christ a mis en place, divisant et déshumanisant les hommes. Or, Jésus était un homme et c’est en étant homme qu’il a prêché la bonne parole. Puis il est mort et ressuscité. Donc, l’Antichrist doit aussi être un homme, un leader, puis mourir et ressusciter. J’expliquerai cette notion plus en profondeur dans la suite du billet.

Ce que je regrette, c’est que les scénaristes ne se sont pas plus renseignés sur ce démon qu’est l’Antichrist, car c’est bien une entité malveillante, voire plusieurs entités malveillantes. L’Antichrist n’a pas besoin de posséder quelqu’un. Lorsqu’il viendra sur Terre, s’il n’est pas déjà, c’est sous une forme humaine et il se mêlera aux hommes, comme l’a fait Jésus.

 

L’Antichrist

 

Dans le film « Les dossiers secrets du Vatican », l’Antichrist est présenté comme un démon, une puissante entité malveillante, qui doit prendre forme dans le corps d’un homme (ici une belle femme, ça a toujours plus d’impact) pour prendre vie. Une fois passées les étapes qu’a subies le Christ, une fois mort et ressuscité, l’Antichrist jouit alors de toutes ses facultés. Il aura le pouvoir de rassembler les foules et de faire des miracles. Il sera suivi par une multitude d’individus et fondera une nouvelle religion qui signera la fin totale de l’humanité.

Les scénaristes reprennent la définition de l’Église catholique, c’est-à-dire celle de l’Antichrist qui a pour but de séduire les peuples avec des richesses, afin de les corrompre et de les amener à la violence. Il peut réaliser des miracles afin de se faire passer pour le Christ.

L’Antichrist ou Antéchrist est l’adversaire du Christ, tout comme Satan d’ailleurs. Ces deux entités sont liées. Le but de l’Antichrist est de séduire les masses avec des richesses. Bizarrement, c’est exactement ce qui se passe dans notre monde actuel.

L’Antichrist a une forme humaine, mais contrairement au film, il n’a pas besoin de s’approprier ou de posséder un corps humain. En toute logique, il doit naître comme un homme, grandir dans un utérus et venir au monde à l’état bébé. Or, ce n’est pas cette croyance que nous donne le film.

L’Antichrist correspond à des croyances, à des notions abstraites, qu’il serait intéressant de développer lors d’un prochain article. Ici, ce serait trop long.


Enfin, l’Antichrist représente, aussi, un groupe politique, religieux, économique, culturel… dont le seul but est d’anéantir l’Église. Les adeptes de ce groupe sont tous des antichrists. Ils œuvrent tous pour la même chose : la destruction de l’humanité, des valeurs humaines, de l’Église. C’est dans ce sens que l’on peut dire que l’Antichrist est déjà parmi nous et cela fait bien longtemps qu’il s’applique à détruire toutes les valeurs humaines. On peut le voir partout, tant en politique, tant dans les sphères religieuses… Et ses adeptes sont de plus en plus nombreux.

 

 

Pour conclure, le film « Les dossiers secrets du Vatican » est un film qui se laisse regarder. Je le recommande à tous les amateurs du genre. Mais, ne vous attendez pas à quelque chose de spectaculaire, un jeu d’acteurs exceptionnels… il n’y a rien de tout cela. L’histoire est bonne et bien menée, même s’il y a quelques irrégularités. Un film divertissant. À regarder sans réfléchir. Sauf à l’Antichrist qui est déjà parmi nous.

 

Marie d’Ange

Pour aller plus loin

 

 

Étiqueté ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :