Le mystère de la poupée Okiku

La poupée Okiku est une légende japonaise qui nous conte l’histoire d’une poupée appartenant à une enfant prénommée Okiku et qui aurait la particularité d’avoir les cheveux qui poussent. Tous les Japonais connaissent l’histoire de cette poupée hantée. Et chers lecteurs, si vous avez envie de l’admirer, sachez que cette poupée existe vraiment et qu’elle se trouve dans le temple Mannen -ji, dans la ville de Kurisawa, à Hokkaido. Découvrons l’étrange histoire de cette poupée hantée.

 

 

Les débuts de la légende

La poupée Okiku

 

Nous sommes en 1919 au Japon. Un jeune homme de 18 ans, Eikichi Suzuki, visite une grande exposition marine dans la ville de Sapporo. Il est émerveillé par ce qu’il voit. Tant de choses l’intéressent.

En traversant Tanuki-Kojin, une célèbre rue commerçante, il achète une poupée pour sa petite sœur, Kikuko, alors âgée de moins de 3 ans, qu’il adore. Il pense que cela sera un très beau cadeau pour l’enfant.

La poupée est très jolie. C’est une poupée traditionnelle japonaise habillée d’un kimono aux yeux noirs comme des perles, mesurant 1 m de haut et ses cheveux bruns épais sont coupés au bol. Eikichi se dit même qu’elle ressemble à sa petite sœur.

Lorsque Kikuko reçoit la poupée, elle est très contente. Elle l’adore. Elle joue tous les jours avec sa nouvelle poupée, dort avec elle. La poupée devient son doudou et la petite fille ne la quitte plus.

Mais, Kikuko tombe très malade, une grippe sévère, et cela 6 mois après avoir reçu la poupée. Elle en meurt. Elle n’a que 3 ans.

Toute la famille est dévastée par cette horrible perte. Au point que les parents, dans leur chagrin, oublient de placer la poupée tant chérie par l’enfant dans le cercueil. Ils décident, alors, de poser la poupée dans l’urne funéraire sur leur butsudan (petit autel bouddhique dédié aux ancêtres que tous les Japonais ont à la maison).

Eikichu, qui adorait sa sœur, est dévasté. Plusieurs fois par jour, il prie pour sa sœur devant la poupée qui lui rappelle tant Kikuto de son vivant.

Un jour, le jeune homme se rend compte que les cheveux de la poupée deviennent de plus en plus longs. Les cheveux de la poupée poussent. Avant coupés au bol, ils arrivent aux épaules de la poupée. Toute la famille pense alors que l’esprit de la petite Kikuko est dans la poupée.

En 1938, la famille déménage à Sakhaline. Elle offre la poupée au temple bouddhique de Mannen -ji, à Hokkaido. Lorsque Eikichu revient de la guerre, il se rend au temple. Il y découvre, stupéfait, que les cheveux de la poupée ont encore poussé. Le prêtre du temple lui confie que les cheveux de la poupée n’ont jamais cessé de pousser et qu’ils s’allongeraient de 25 centimètres tous les six mois. Les cheveux de la poupée sont alors régulièrement coupés.

 

 

 

La légende de O-kiku

La poupée Okiku au temple bouddhiste de Mannen-ji.

 

Depuis, les cheveux de la poupée continuent de pousser. Et par hommage à la petite morte que l’on croit incarnée dans la poupée, on nomme cette dernière O-Kiku

D’autres histoires courent sur cette poupée.

L’une d’elles raconte que les cheveux de la poupée seraient en fait des cheveux humains. O-Kiku défraye les lois de la nature et de la logique. Les cheveux poussent en permanence. On les lui coupe, ils repoussent. Comment les cheveux d’une poupée inanimée, d’un objet, peuvent-ils pousser ?

Un chercheur japonais s’est penché sur cette question. Il a effectué des tests en laboratoire sur les cheveux de la poupée et a découvert que la chevelure était la même que celles des enfants de 10 ans. Totalement incroyable et incompréhensible !

Une autre de ces histoires raconte que l’expression faciale de la poupée change peu à peu, s’étirant en un sourire. La poupée ne fait pas peur, elle intrigue.

Encore aujourd’hui, personne n’a trouvé d’explication rationnelle quant à la pousse des cheveux de cette poupée et encore aujourd’hui, ses cheveux s’allongent et sont coupés régulièrement.

 

 

 

En mémoire d’Okiku, chaque année une cérémonie est célébrée dans le temple de Mannen -ji, devant la poupée O-kiku. Les cheveux de la poupée sont alors coiffés et ornés. Alors, les amis du surnaturel, si vous voulez aller voir cette étrange poupée, sachez que vous pouvez la visiter au temple. Bien sûr, la poupée est inoffensive. On est bien loin d’Annabelle, la poupée maléfique.

 

 

Marie d’Ange


Pour aller plus loin

 

 

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :