Andromalius, le démon du désespoir

Andromalius est un démon issu des croyances de la goétie, une science occulte de l’invocation d’entités démoniaques. C’est un démon ambivalent qui punit les voleurs, les comploteurs et les pécheurs tout en inspirant les suicides et le désespoir à ses victimes.

Le « Lemegeton » le mentionne à la 72e et dernière position de sa liste de démons. Par contre, Jean Wier et Collin de Plancy ne parlent pas de ce démon, qui a une position hiérarchique importante au sein de l’Empire infernal.

En effet, Andromalius est comte et baron de l’Enfer et commande 36 légions.

Andromalius pousse les hommes à voler et à piller et du même coup, les punit. Il se délecte à faire souffrir les pécheurs et pousse les hommes au désespoir et au suicide.

Il apparaît sous la forme d’un homme tenant un grand serpent à la main, une vipère. Il aime aussi à dévoiler les accords secrets et les complots.

À prier : saint Côme et saint Damien, saint Dominique, sainte Gemma Galganie, sainte Maria Goretti.

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin

Étiqueté ,

1 commentaire sur “Andromalius, le démon du désespoir

  1. […] Andromalius : démon issu des croyances de la goétie, une science occulte de l’invocation d’entités démoniaques. C’est un démon ambivalent qui punit les voleurs, les comploteurs et les pécheurs tout en inspirant les suicides et le désespoir à ses victimes. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visitez notre boutique Ignorer

%d blogueurs aiment cette page :