L’auriculothérapie, une pratique dangereuse

L’auriculothérapie est encore énième méthode dite de « bien être » qui promet parfois de réaliser l’impossible, mais qui n’est pas anodine, et surtout dont l’efficacité n’a pas été prouvée, comme l’on va le démontrer dans cet article. Bon sens et discernement sont indispensables pour s’éloigner de toutes ces thérapies nouvelles ou anciennes remises au goût du jour qui ne sont que désillusion.

Qu’est-ce que l’auriculothérapie

L’auriculothérapie appartient au domaine de la réflexologie et de l’acupuncture. Cette méthode promet le rééquilibrage énergétique par l’appui de certaines zones de l’oreille.

L’auriculothérapie est une énième technique issue de la médecine traditionnelle chinoise. On considère cette technique comme un soin bien-être qui s’appuie sur les points réflexes situés dans l’oreille pour guérir ou rééquilibrer les organes. Les thérapeutes spécialisés dans cette discipline voient l’oreille comme un fœtus inversé, et donc appuient sur certains points de ce fœtus inversé pour toucher l’organe correspondant. Chaque point renvoie donc à un organe ou à un viscère par réflexe. C’est en fait le même principe que la réflexologie palmaire ou plantaire.

Pour traiter donc un viscère ou un organe, le thérapeute va utiliser des aiguilles (acupuncture) ou placer des aiguilles semi-permanentes que le client devra garder quelques semaines suivant le soin, ou des aimants (stimulation électromagnétique), ou il va effectuer des massages sur un point précis de l’oreille.

L’auriculothérapie promet de traiter les cas suivants :

  • La perte de poids et la régulation de l’appétit,
  • Le soulagement des douleurs aiguës ou chroniques (douleurs rhumatismales, arthrosiques, sciatiques…),
  • Le soulagement des allergies,
  • Le traitement des dépendances (alcool, tabac, drogue),
  • La gestion du stress,
  • L’aide aux troubles du sommeil (insomnies, réveils nocturnes, fatigue).

Mais, dans ce domaine, il y a beaucoup de promesses et pas assez de résultats. Gare aussi aux gourous, aux menteurs, aux arnaques. Rien n’est scientifique, rien n’est prouvé, et surtout, on s’adonne à des pratiques qui peuvent nous faire plus de mal que de bien.

 

Attention danger

L’auriculothérapie repose donc sur la stimulation de points précis situés sur l’oreille externe par l’implantation d’aiguilles ou de dispositifs d’acupression, ou l’application d’aimants. Elle promet de traiter aussi bien le stress, que les insomnies, que les douleurs chroniques, que les syndromes anxiodépressifs…

Or, il n’existe aucune étude scientifique rigoureuse qui permet de conclure à son efficacité thérapeutique.

De plus, l’auriculothérapie entraîne quelques désagréments, comme des douleurs locales, de légers saignements. Il a aussi été noté des effets secondaires causés par des techniques de stimulation particulières, comme le laser ou la stimulation électromagnétique.

Et pour finir, le risque le plus important, le véritable danger, est celui de voir sa maladie aggravée si l’auriculothérapie se substitue au traitement médical.

Malgré cela, l’auriculothérapie a fait son entrée à l’hôpital, comme d’ailleurs les techniques d’hypnose qui sont dangereuses et pas anodines comme on essaie de nous le faire croire. Et bien sûr, le Ministère de la Santé, si prompt à interdire des thérapies ou des substances ou des médicaments pour « notre bien », a laissé faire et laisse toujours faire, alors même que l’hôpital est placé sous sa responsabilité. On nage en pleine hypocrisie, mais cela n’est pas nouveau.

Or, voici ce que nous dit le rapport de la Commission d’enquête du Sénat de Jacques Mézard, n° 480 Tome I, du 3 avril 2013 (http://www.senat.fr/notice-rapport/2012/r12-480-1-notice.html).

« La commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé a été créée à l’initiative du groupe RDSE pour prendre la mesure des risques dus à des comportements sectaires qui font de la santé l’amorce d’une emprise exercée sur les victimes.

Elle a tout d’abord constaté que la maladie et la quête du bien-être pouvaient exposer au risque de dérive sectaire.

La commission a également observé l’existence de dérives thérapeutiques dues à des pratiques commerciales, proches de la charlatanerie, qui exploitent les peurs et les attentes de la population en matière de santé et de bien-être et qui peuvent insidieusement orienter leurs victimes vers des pratiques thérapeutiques souvent dénuées de fondement scientifique, compromettant ainsi leurs chances de guérison.

Elle s’inquiète que ces deux phénomènes — dérive sectaire et dérive thérapeutique — en se combinant, cumulent les dangers liés à une forme d’emprise et les risques dus à l’exploitation mercantile de la crédulité de personnes vulnérables.

De manière générale, la commission juge très alarmant le fait que l’image de la médecine classique, altérée — de manière compréhensible — par des scandales récents puisse conduire des personnes atteintes de pathologies lourdes à s’interroger sur les propositions thérapeutiques de leur médecin pour s’en remettre à des pratiques de “soins” sans nécessairement disposer d’une information complète sur les conséquences de leur choix. »

Cette commission a donc constaté « que la maladie et la quête du bien-être pouvaient exposer au risque de dérive sectaire.

La commission d’enquête livre son constat et formule 41 propositions après 72 auditions au cours desquelles elle a entendu associations de victimes, professionnels de santé, experts et représentants d’autorités sanitaires ainsi que des principales administrations concernées. Elle a aussi souhaité entendre des représentants d’organismes et d’associations faisant la promotion de pratiques thérapeutiques sur lesquelles son attention a été alertée. »

Elle a tout d’abord constaté que la maladie et la quête du bien-être pouvaient exposer au risque de dérive sectaire. Je vous laisse le soin de lire le constat, ainsi que les 41 propositions (voici son PDF disponible gratuitement en ligne http://www.senat.fr/rap/r12-480-1/r12-480-11.pdf) et vous constaterez qu’aucune n’a été appliquée pour diminuer le risque de dérive sectaire. C’est-à-dire qu’on a laissé entrer à l’hôpital des techniques basées davantage sur des croyances mythiques qui font plus de mal que de bien sur des patients déjà affaiblis physiquement et psychologiquement. Au sein même de l’hôpital, on propose à des patients difficiles à soigner, qui sont affaiblis moralement, des pratiques qui ne relèvent d’aucune science, sans réellement expliquer aux patients le risque sous-jacent de ces techniques qui est de donner un espoir qui sera vain.

Voici ce qu’on peut y lire à la page 24 de ce rapport : « L’héritage du New Age, très imprégné de remise en cause de la médecine traditionnelle occidentale, explique cette remise en cause de la médecine classique qui caractérise le message thérapeutique des organisations susceptibles de dérives sectaires, au point de prendre la forme de critiques parfois violentes des vaccins et des médicaments allopathiques. » Or, l’auriculothérapie fait partie de toutes ces médecines parallèles issues de la mouvance New Age.

Et comble de l’hypocrisie, voici ce que l’on peut lire sur le site Auriculothérapie.net (https://auriculotherapie.net/auriculotherapie-les-effets-secondaires/#:~:text=Il%20faut%20savoir%20que%20suivre%20un%20traitement%20auriculoth%C3%A9rapie,soin%20est%20prise%20en%20charge%20par%20l%E2%80%99assurance%20maladie.) : « Il faut savoir que suivre un traitement auriculothérapie peut être remboursé par la sécurité sociale. Cette forme de soin est prise en charge par l’assurance maladie. »

Donc, l’auriculothérapie peut être remboursée par la sécurité sociale ! Et donc, prise en charge dans les hôpitaux !

Dans cette même commission d’enquête du Sénat n° 480, à la page 169, on apprend que les patients peuvent servir de cobayes afin d’évaluer l’efficacité de ces médecines parallèles ! Bravo ! Et tout cela, bien sûr, la plupart de temps, sans en avertir le patient.

Quel est ce monde qui veut à tout prix faire entrer dans les mœurs toutes ces pratiques New Age ? Un monde qui n’agit plus pour le bien, mais pour le Mal…

Et à la page 198 de cette commission d’enquête, on apprend qu’il y a eu quelques cas d’accidents, comme des cas de septicémie due à la lipolyse ! J’espère qu’il n’y a eu aucun mort !

À un moment, il faut se poser et réfléchir. Lorsque l’on sait que les lunettes sont très mal remboursées par la sécurité sociale, lorsque l’on sait que le gouvernement bloque certains traitements pour « notre bien », lorsque l’on sait que beaucoup de médicaments ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale, comment peut-on rembourser des séances d’auriculothérapie ? On marche sur la tête. Tout est fait en dépit de bon sens et c’est à nous de montrer ce qui ne va pas. Il est temps de réagir ensemble, de s’éveiller, afin de construire un monde meilleur, plus juste.

Une autre question me vient à l’esprit :

Pourquoi les gens se tournent-ils vers de telles pratiques ? Tout simplement parce qu’ils sont désespérés. Ils sont dénués d’espoir, et ils s’accrochent à tout et n’importe quoi ! Toutes ces pratiques New Age sont stériles et n’amènent rien de bon. Le New Age est la religion du Nouvel Ordre Mondial. Son but est de vous éloigner de Dieu et de vous désespérer justement. Alors, si vous êtes malade, n’arrêtez pas votre traitement médical, mais soignez aussi votre âme pour aider votre corps à guérir, soignez votre âme pour retrouver l’espoir, pour vivre cette épreuve avec sérénité. Dieu pansera vos plaies de l’âme, et mettra sur votre chemin le médecin ou la personne qu’il faut pour vous aider à guérir de votre maladie, ou à la soulager ou à l’accepter lorsqu’il n’y a plus rien à faire. Et pensez aussi à bien vous alimenter, évitez les produits transformés et ultratransformés, évitez la mal bouffe, offrez à votre des aliments naturels (le plus possible naturels) afin de lui permettre de mieux combattre les maladies. 

Courage, persévérance, et bienveillance.

 

Sources : sosdiscernement.org

 

Marie d’Ange

Pour aller plus loin

Étiqueté , ,

3 commentaires sur “L’auriculothérapie, une pratique dangereuse

  1. Article très intéressant, moi je pense que la conspiration sur cette planète est avant tout économique…Ce qui amène à beaucoup de dérives dans pleins de secteurs et de facteurs ayant trait à l’être humain.
    La société est mensongère, la surpopulation a scellé notre destin.
    Personne ne vas se faire élire si il dit la vérité.
    Oui il y a des tas d’arnaques partout ..Quand il s’agit de médecine alors je pense que ça devient trés dangereux.
    Nous sommes fragiles, faibles et mortel, on est tenté par n’importe quoi quand on souffre. Cela s’applique pour beaucoup de gens par un mode de soin en état désespéré.
    Les vautours rodent et nous tentent à coup de lavage de cerveau ici et là. Presque partout.
    Le monde est à l’image de notre ignorance et de notre inconscience face à la réalité.

  2. Merci beaucoup Marie ange !! je suis d’accord avec toi ! bien évidement !cela passe car ce gouvernement est un gouvernement de criminels satanique !!!

  3. bon boulot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :