La véritable histoire de la poupée Annabelle




La poupée Annabelle, que l’on voit dès les premières images du film The Conjuring : Les Dossiers Warren de James Wan, est une poupée hantée par un esprit maléfique. Dans ce film, on y voit un début de l’histoire de la véritable Annabelle. Cette poupée de chiffon hantée a fait trembler les célèbres enquêteurs du paranormal Ed et Lorrain Warren. Voici sa véritable histoire.

 

 

L’histoire de la poupée Annabelle

 

La véritable poupée Annabelle

 

Nous sommes en 1970. Donna est élève infirmière. Elle partage son appartement avec Angie, aussi élève infirmière. La mère de Donna achète une poupée de la marque Ann Raggedy dans un vide grenier et décide de l’offrir à sa fille. Il s’agit d’une simple poupée de chiffon, tout à fait inoffensive à première vue. Lorsque sa mère lui fait cadeau de la poupée, Donna est folle de joie, l’emporte chez elle et la pose sur son lit. La jeune femme pense qu’avec cette poupée dans l’appartement, elle aura toujours la présence de sa mère dans son cœur.

Très vite, Donna et Angie remarquent que la poupée change de position d’elle-même. Les mouvements sont subtils, mais perceptibles. En effet, chaque matin, Donna dépose la poupée sur son lit, dans une certaine position et lorsqu’elle rentre le soir, la poupée est placée différemment, comme si elle avait bougé durant son absence.

Pour en avoir le cœur net, Donna décide de réaliser un test : avant de partir, elle place la poupée les jambes et les bras croisés sur son lit. Le soir elle retrouve la poupée sur son lit, mais ses bras et ses jambes sont décroisés. C’est bizarre… Et les choses ne vont faire qu’empirer.

Au fil des jours qui passent, la poupée Annabelle continue à changer de position, mais se déplace aussi toute seule. Très souvent, le soir, Donna la retrouve sur le canapé ou debout adossée à une chaise de la salle à manger. Pourtant la jeune femme en est sûre : elle a toujours laissé la porte de sa chambre fermée et y a toujours déposé Annabelle sur son lit. C’est étrange et cela commence à devenir angoissant.

Donna et Angie sont troublées et décident de se confier à leur ami Lou. En voyant Annabelle, ce dernier ressent tout de suite que quelque chose cloche avec cette poupée, qu’elle est malsaine. Les filles réfutent la thèse surnaturelle et se disent qu’il y a forcément une explication scientifique au fait qu’Annabelle se déplace seule. Peut-être qu’un petit plaisantin arrive à pénétrer dans l’appartement en leur absence et s’amuse à déplacer la poupée pour leur faire peur ?

Un mois après avoir reçu en cadeau la poupée, Donna découvre de mystérieux petits papiers, ressemblant à des parchemins, disséminés dans l’appartement, avec de petits messages griffonnés dessus. La plupart des messages sont illisibles, mais sur d’autres, la jeune femme peut deviner les mots « Aide-nous » ou « Aidez Lou ». Donna fouille l’appartement à la recherche de papiers du même genre et n’en trouve pas. Ce papier, ce parchemin, vient de l’extérieur.

Elle montre les messages à Lou, qui est convaincu qu’ils viennent d’Annabelle, que c’est la poupée qui les a écrits pour communiquer avec Donna et Angie. Mais, les deux jeunes femmes refusent encore cette théorie et préfèrent croire qu’un plaisantin s’amuserait à leur faire peur. Elles décident de piéger les fenêtres, les tapis et les portes avec de la farine. Sans résultats. La poupée se déplace toujours, des messages sont toujours retrouvés et aucun signe d’effraction n’est décelé. Malgré cette constatation, les deux jeunes femmes ne sont pas effrayées, car, même si la poupée semble être animée par une entité, cette dernière n’a pas l’air d’avoir de mauvaises intentions. D’autant plus qu’à Noël, Angie et Donna découvrent une petite boule de chocolat posée sur la chaîne stéréo, chocolat qui semble avoir été déposé par Annabelle comme cadeau.

Mais, cette cohabitation harmonieuse ne va pas durer longtemps. Un soir, les deux jeunes femmes voient une statuette voler dans la pièce, comme si l’objet flotte avant de retomber très brutalement au sol. Angie et Donna sont terrifiées. Un autre jour, en rentrant à la maison, Donna retrouve Annabelle sur son lit. La poupée a du sang sur le dos de la main et trois gouttes de sang sur la poitrine. C’est cet évènement qui pousse les deux amies à demander de l’aide. Donc, six semaines après la venue d’Annabelle, les deux colocataires contactent une médium et lui présentent la poupée. Très vite, la médium ressent des choses dans la poupée. Elle parle d’une petite fille, répondant au nom d’Annabelle Higging, qui serait morte tragiquement dans le champ où plus tard sera construit l’immeuble où les colocataires habitent. La petite fille avait 7 ans au moment de sa mort. Elle jouait dans le champ et continua à y jouer après sa mort, jusqu’à la construction du bâtiment. Là, elle n’eut plus de refuges et ne savait pas vers qui se tourner. C’est pourquoi elle a décidé de faire bouger la poupée, pour demander de l’aide aux deux jeunes filles. La petite Annabelle entre en contact avec la médium et explique que tout ce qu’elle veut c’est être aimée et demande si elle peut rester avec elles et habiter la poupée. Ce à quoi, Donna et Angie, répondent unanimement oui. Erreur fatale, erreur à ne surtout pas commettre, comme va nous le prouver la suite de l’histoire.

Lou, méfiant, continue à dire qu’il faut se débarrasser de la poupée. Mais pour les filles, se débarrasser de la poupée équivaut à abandonner la petite fille morte, abandonner un enfant qui a besoin d’aide et, cela, il en est hors de question. Les paroles de Lou ont fortement déplu à la poupée Annabelle, qui le soir même, s’en prend directement à lui. La même nuit, Annabelle vient le visiter, alors qu’il est profondément endormi. Dans son sommeil, il sent une présence malveillante, un danger imminent et se réveille en sursaut. La poupée Annabelle est dans sa chambre, immobile, et le fixe. Très vite, elle lui saute dessus et se l’étrangle. La poupée déploie une force incroyable et Lou n’arrive pas à lui faire desserrer les mains. À bout de force, pratiquement asphyxié, il s’évanouit. Le lendemain, il se réveille. La poupée de chiffon n’est plus là. Il pense qu’il a fait un mauvais rêve. Il doit prévenir ses amies, car il sait qu’Annabelle et l’esprit qui l’habite sont dangereux.

Le lendemain soir, Lou et Angie sont seuls dans l’appartement, lorsqu’ils entendent des bruits étranges provenant de la chambre de Donna. Effrayés, les deux jeunes gens ouvrent discrètement la porte de la chambre et actionnent l’interrupteur. La pièce est vide, à l’exception d’Annabelle qui gît dans un coin de la pièce. Lou s’approche de la poupée de chiffon. En la regardant, il ressent des picotements dans la nuque, comme si quelqu’un le regarde. Il se retourne et se met à hurler de terreur et de douleur, se plie en deux, comme si quelqu’un l’agresse. Angie se précipite sur lui. Lou est blessé. Sa chemise est tachée de sang. Le pauvre Lou est terrifié, il tremble de partout. Il retourne au salon où il ouvre sa chemise et voit, avec horreur, que quelque chose de très puissant l’a griffé. Dessinées sur son torse, sept traces de griffes sont dessinées, bien distinctes, 4 horizontales, 3 verticales, encore chaudes, comme des brûlures.

Après cet évènement pour le moins troublant, Angie et Donna prennent contact avec un prêtre, le père Hegan qui, après avoir entendu toute l’histoire, demande conseil à son supérieur, le père Cooke. À son tour, ce dernier, pressentant quelque chose d’horrible, prend contact avec Edward et Lorraine Warren.

L’enquête d’Edward et Lorraine Warren

À cette époque, Ed et Lorraine Warren étaient de célèbres enquêteurs du paranormal. On les connaît pour avoir enquêté sur de nombreux dossiers, dont l’affaire de la maison d’Amityville, l’affaire de la maison hantée de la famille Smurl, l’affaire de la famille Perron (celle-là même qui a inspiré le film The Conjuring : Les Dossiers Warren de James Wan)… Ed était démonologue et Lorraine médium.

Dès leur arrivée, les deux chasseurs de démons sentent quelque chose de malsain chez Annabelle. Lorraine explique qu’Annabelle, la petite fille morte à 7 ans, n’existe pas. À son tour, Ed explique que les fantômes n’ont pas assez de pouvoir et de force pour faire bouger un objet avec une telle intensité, pour faire apparaître des notes écrites… En inspectant l’appartement et les blessures de Lou, les Warren en tirent la conclusion qu’un démon les manipule à travers la poupée. Il a gagné la confiance des deux jeunes filles avec l’histoire de la petite fille Annabelle, a joué sur leur compassion afin de gagner leur autorisation d’interférer dans leur vie pour faire naître la douleur et la désolation.

Le démonologue explique, qu’en temps normal, les démons n’ennuient pas les gens, sauf si ces derniers font quelque chose qui les attire, comme du spiritisme ou jouer avec une planche Ouija par exemple. En prêtant attention à la poupée, c’est ce que les jeunes filles ont fait et le démon s’est renforcé. Et en faisant venir une médium, il a pu entrer en contact avec elles afin d’obtenir leur permission de rester. C’est la première phase de la possession que l’on appelle l’infestation. Et en acceptant qu’il reste, il peut infliger la douleur. Il faut savoir que les démons ne possèdent pas les objets, mais ils possèdent les personnes. Ils peuvent faire bouger des objets pour attirer l’attention, et si l’on y prête attention, ils se renforcent et peuvent posséder les gens ou les tuer. L’entité qui est autour de la poupée Annabelle n’est pas encore assez puissante pour cela, mais ça ne saurait tarder et il faut agir au plus vite. Le démon est parmi eux dans la pièce, tout autour d’eux et Lorraine peut sentir sa présence partout dans l’appartement. Un exorcisme de la poupée et de l’appartement pourrait le chasser. Ce fut le père Cooke qui s’en chargea.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là

Après le rituel de l’exorcisme, qui se passa sans incident, les Warren décident d’emporter la poupée avec eux. Sauf que le père Cooke n’est pas convaincu qu’un seul exorcisme suffise à faire reculer le démon.

Durant le chemin du retour, alors que la poupée Annabelle est attachée sur le siège arrière de la voiture des Warren, plusieurs choses vont venir entraver le trajet : à plusieurs reprises, et surtout lorsque Ed doit entamer des virages serrés, les freins ne répondent plus, se bloquent. À plusieurs reprises, les Warren ont failli provoquer un accident ou se mettre dans le décor. Ed décide, alors, de bénir la poupée. Il s’arrête sur le bas-côté, prend un flacon d’eau bénite et asperge la poupée de chiffon. Après cela, le couple a pu rentrer chez eux sans encombre.

Une fois arrivé à la maison, Ed place Annabelle dans son bureau et l’installe sur une chaise. La poupée se met à léviter à plusieurs reprises. Visiblement, le démon n’est pas content. Et plus les semaines passent, plus la poupée se déplace partout et le démon renforce sa puissance. Le couple retrouve la poupée Annabelle dans le jardin, à l’étage de la maison, assise confortablement dans le fauteuil d’Ed, comme si elle le nargue… Puis, un chat noir commence à se matérialiser à côté de la poupée et des grognements se font entendre dans toute la maison.

Un jour, le père Jason Branford vient rendre visite aux Warren. Ed lui raconte l’histoire de la poupée Annabelle. Le prêtre prend la poupée dans les mains et lui dit : « Tu n’es qu’une poupée de chiffon, Annabelle. Tu ne peux faire de mal à personne ! » Ed lui signifie qu’il n’aurait jamais dû faire cela. Et il n’avait pas tort, puisque, alors que le père Branford rentre chez lui, les freins de sa voiture lâchent et il a un terrible accident. La voiture fait une embardée. Heureusement, le prêtre s’en sort avec quelques égratignures, mais la voiture n’a pas eu la même chance.

Un autre jour, alors que les Warren donnent une réception, Lorraine veut s’entretenir avec le père Jason et l’emmène discuter dans une pièce isolée de la maison, pièce où se trouve Annabelle alors qu’elle avait été déposée dans le bureau d’Ed quelques heures auparavant, bureau qui est fermé à double tour. Alors qu’ils discutent, le prêtre voit une décoration ornementale du mur se soulever dans les airs, tourner, faire un mouvement rapide. Au même moment, un collier de dents de sanglier, qui se trouvait juste au-dessus d’eux, explose dans un vacarme tonitruant. Alertés par le bruit, les invités se précipitent et photographient la scène. D’ailleurs, une des photos montrera qu’au-dessus d’Annabelle se trouvent deux points lumineux qui pointent vers le père Jason Bradford.

Un autre jour, Ed, qui est dans son bureau, travaille avec un détective de la police au sujet d’une affaire de meurtre mêlant de la sorcellerie. Appelé à l’étage, Ed laisse le détective seul, non sans lui avoir recommandé de ne toucher à aucun objet se trouvant dans la pièce. Cinq minutes plus tard, le détective quitte la maison en trombe en criant que la poupée est vivante.

Le musée de l’Occulte des Warren

Face à ce énième incident, Ed et Lorraine décident d’enfermer la poupée qu’ils jugent dangereuse. Ils la mettent dans une vitrine en verre, fermée à double tour, comportant un crucifix et un mot avertissant de ne surtout pas toucher à la poupée. Aujourd’hui, la poupée Annabelle est toujours au Musée de l’Occulte, qui se trouve dans le bureau d’Ed, avec d’autres objets hantés ou ayant appartenu à des enquêtes. Une fois par semaine, un prêtre continue de bénir ce musée. La poupée Annabelle est ainsi maîtrisée. Par contre, Lorraine, encore aujourd’hui, refuse catégoriquement de regarder la poupée dans les yeux et de la toucher.

Annabelle et le film

 

A gauche, la véritable Annabelle, à droite, la poupée du film

 

L’affaire de la poupée Annabelle fut l’une des plus terrifiantes affaires traitées par les Warren.

Le film Annabelle est sorti le 8 octobre 2014. Bien sûr, pour le tournage, le réalisateur n’a pas choisi la vraie poupée Annabelle, mais celle du film The Conjuring : Les dossiers Warren. La vraie poupée est en chiffon, alors que la poupée dans le film est en cire. La poupée du film est plus angoissante que la réelle.

D’ailleurs, en parlant de la vraie poupée, Lorraine Warren a bien voulu la prêter à l’occasion de la promotion du film. C’est ainsi que l’on a pu voir la vraie Annabelle qui trône dans différentes salles parisiennes, du 14 septembre au 8 octobre. Sur sa boîte, il est écrit un petit mot d’avertissement : « Cette poupée est hantée. N’essayez en aucun cas de la prendre en photo ou de la regarder dans les yeux. Warner Bros décline toute responsabilité en cas de non-respect de ces précautions. » Rien que ça ! Ça a au moins le mérite de plonger le spectateur dans l’ambiance.

Le film Annabelle est une prélogie de la véritable histoire de la poupée. En effet, c’est un film dérivé qui met en scène la poupée avant sa rencontre avec les Warren. Mais ce n’est pas l’histoire de la véritable poupée Annabelle. Edward Warren avait émis l’hypothèse que la poupée avait servie lors d’un rituel satanique, mais cela n’a jamais été prouvé.

Bien qu’enfermée dans sa boîte, la poupée Annabelle continue à faire peur et à semer le trouble. Lorraine Warren ne veut absolument pas croiser son regard. La vraie Annabelle n’est qu’une petite poupée de chiffon, mais cache une horrible histoire et un passé sanglant. Elle est neutralisée dans le musée de l’Occulte des Warren, pour le moment…

 

Marie d’Ange

Pour aller plus loin  





Étiqueté , ,

2 commentaires sur “La véritable histoire de la poupée Annabelle

  1. bonjour, je m’appelle Andy Lamy je voudrais juste en savoir un plus sur la poupée Annabelle et je souhaiterais bien avoir cette poupée qui pour moi je voudrais juste avoir la véritable poupée Annabelle cars j’aime et j’adorerais possédé cette poupée en question.

    pourriez-vous me dire comment contacter le couple Warren pour avoir la poupée Annabelle.

    je vous remercie d’avance pour mes sincère salutation les plus distinctes.

    1. Bonjour,
      Pour contacter Lorraine Warren, il faut prendre contact sur son site. Tapez Warren, vous le trouverez facilement sur la toile. Et demandez lui directement pour la poupée, je pense que vous allez être bien reçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :