Hadès, l’Intendant des enfers

 

Hadès, dans la mythologie grecque ou Pluton dans la mythologie romaine, est le dieu des Enfers, c’est-à-dire la divinité qui règne sur le séjour des morts. Il est aussi assimilé à Anubis, divinité du panthéon égyptien.

Pluton (Hadès) est le troisième fils de Cronos (Saturne chez les Grecs) et de Rhéa. Il est donc le frère de Zeus (ou Jupiter chez les Grecs), de Poséidon (Neptune chez les Grecs), de Héra (Junon chez les Grecs), de Déméter (Cérès chez les Grecs) et de Hestia (Vesta chez les Grecs). Il a pour femme Perséphone (Proserpine chez les Grecs).

Pluton (ou Hadès pour les Grecs) est le dieu des Enfers, c’est-à-dire le dieu qui règne sur le séjour des morts. C’est lui qui reçut en partage les enfers comme royaume. Les Grecs et les Romains le représentaient avec une corne d’abondance dans une main et un araire dans l’autre. Il était considéré comme une divinité sans pitié, insensible aux prières et aux sacrifices, et comme il habitait un royaume sombre, on ne lui érigea aucun temple ni on lui composa d’hymne à sa gloire. Comme on lui attribuait « les tonnerres qui grondaient pendant la nuit », pour l’apaiser, on ne lui immolait que des victimes noires, le plus souvent un taureau orné de bandelettes de la même couleur. La principale cérémonie lors de ces sacrifices consistait à répandre le sang des victimes dans des fosses près de l’autel. Tout ce qui était de mauvais augure lui était spécialement consacré, comme le second mois de l’année, le second jour du même mois. C’est ainsi que les Romains et les Grecs craignaient le nombre deux.

 

Pour nous aider à continuer à vous informer et à vous proposer une aide personnalisée gratuite à la délivrance, faites un don sur PayPal



 

En démonologie, Hadès (ou Pluton) est le Surintendant des Travaux Forcés des Enfers, Archidiable, Prince du Feu et Gouverneur des Pays Enflammés. C’est lui qui gouverne les damnés et les supplices qui leur sont faits.

Dans son « Paradis perdu », Milton cite les démons de la mythologie égyptienne, et ajoute qu’ils sont très nombreux. Nous pouvons supposer que parmi eux se trouvait Anubis, la divinité égyptienne des morts et des enfers, Anubis qui est assimilé à Hadès et à Pluton. Il s’agit ici du même démon que nous décidons de nommer Hadès.

L’Évangile de Nicodème raconte la descente de Jésus en enfer. Dans ce texte, Hadès est présenté comme le gardien des enfers, l’éternel glouton, l’affamé. Hadès mange les âmes des hommes, il les tient prisonnières en enfer. Et c’est Jésus qui va les délivrer. Avant la venue du Christ, les âmes allaient en enfer. Le Christ les a sauvées et nous a sauvés des flammes de l’enfer.

 

 

Hadès tient les âmes des damnés prisonnières, les âmes de ceux qui ont refusé le Christ. Tous ceux qui n’ont pas accepté le Christ au moment de leur mort et ont préféré le plan de Satan se retrouvent en enfer, sous la surveillance d’Hadès.

Hadès aime apporter la douleur, la souffrance et l’agonie. Lorsqu’il apparaît, il prend la forme d’un vieillard à la longue barbe blanche, tenant dans sa main une corne d’abondance.

Hadès dirige les enfers et a sous ses ordres de nombreux démons. C’est lui qui récupère et garde les âmes pactisées, celles vouées à l’enfer éternel pour avoir refusé Dieu. Certains sortilèges de la magie d’Hecate font mention de ce démon.

 

À prier : saint Pierre, sainte Thérèse d’Avila, sainte Barbe, le Credo, saint Michel Archange.

 

Marie d’Ange

 

Pour aller plus loin

Soutenez Marie d’Ange sur Tipeee

Étiqueté , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Halte au plagiat
%d blogueurs aiment cette page :