Baphomet, démon de la coprophilie

Baphomet est un démon qui est apparu tardivement dans l’histoire de la démonologie. Baphomet est le nom donné par certains occultistes du XIXe siècle à l’idole mystérieuse vénérée par les chevaliers de l’ordre du Temple.

Lors du procès contre les Templiers organisé par le Roi de France Philippe le Bel, on a vu apparaître dans les textes une sorte d’idole nommée Baphomet. Lors des séances de tortures, les Templiers ont décrit avec plus ou moins d’imagination cette idole. L’idole vénérée par les Templiers prend alors des formes très diverses, tantôt très grande, tantôt tenant petite, parfois en bois, en os ou en métal, parfois sous la forme d’une statue ou encore d’une peinture. Cette idole est souvent représentée avec une tête d’homme barbu, parfois un lion à tête de femme ou encore un visage presque humain pâle avec des cheveux frisés. Les inquisiteurs recherchèrent activement des représentations de Baphomet, qui selon les torturés, étaient nombreuses. On dit que Hugues de Pairaud, membre haut placé de l’ordre du Temple, fut incapable de décrire le visage de Baphomet tellement il était horrible.

Selon certaines sources légendaires, le culte de Baphomet aurait eu lieu durant les rites secrets des Templiers où l’idole était sortie et montrée à tous sous la lumière de bougies noires. Il est dit qu’elle était tellement laide qu’elle provoquait l’effroi. Durant ces rites, les Templiers embrassaient la tête puis l’entouraient de cordelettes afin d’être portée autour d’eux.

Le culte de Baphomet serait à rapprocher du johannisme, dogme qui consiste à renier le Christ pour ensuite mieux le servir. Anton LaVey, fondateur de l’Église de Satan, utilise le sceau de Baphomet sur la première de couverture de sa Bible Satanique. Aux États-Unis, un culte de Baphomet s’est développé au début du XXIe siècle au sein d’un Temple satanique, ayant pour statut de religion. En 2015, ce culte était suivi par plus de 700 adeptes. Une statue à l’effigie de Baphomet a même été érigée à Détroit.

En démonologie, Baphomet est Secrétaire d’État d’Astaroth et l’Aide de Camp de Lucifuge Rofocale. Il est affecté aux péchés touchants la luxure et précisément à la sodomie et la coprophilie. Cela coule de source puisqu’il était le dieu des Templiers qui pratiquaient ce genre de copulations dans le vase interdit, comme disent les théologiens.

Ce démon pousse à l’homosexualité masculine, à l’érotisme anal et à la coprophilie. Certains sorciers font appel à lui pour guérir les maladies de l’anus comme les hémorroïdes ou les fistules après un rapport trop violent ou pour exercer son homosexualité à grande échelle. Il est dit que ce démon affectionne les minauderies et le sorcier qui le convoque doit se travestir en femme attirante et minauder.

Mais ce démon possède souvent celui qui l’appelle et lorsque c’est le cas, il se place… dans l’anus des hommes, son domicile préféré. Baphomet ne possède pas les femmes.

De nombreux rituels sataniques font appel à Baphomet, notamment les rites initiatiques où il faut passer par l’homosexualité pour faire partie du groupe. Cela est très répandu chez les stars qui ont passé un pacte avec le démon et qui, pour la gloire et l’argent, doivent prêter allégeance à Baphomet et donc, goûter à l’homosexualité.

Lorsqu’il apparaît, Baphomet prend la forme d’un homme cornu et barbu avec des seins lourds et bien marqués. Son apparence est efféminée et accueillante.

 

À prier : saint Benoît, saint Cyprien, sainte Cécile, sainte Agnès de Rome, l’archange Michel.

Marie d’Ange

Pour aller plus loin

 

Étiqueté , ,

2 commentaires sur “Baphomet, démon de la coprophilie

  1. Bonjour Marie.
    Merci pour ces révélations.
    Je commence à comprendre pourquoi l’homosexualité est atteint une proportion de plus en plus virale dans notre société !!! Que Dieu nous sauve.
    Merci à vous et à toute l’équipe. Que Dieu vous garde dans la vérité au Nom de Jésus, Amen!

  2. […] Baphomet : Secrétaire d’État d’Astaroth et Aide de Camp de Lucifuge Rofocale. Il est affecté aux péchés touchants la luxure et précisément à la sodomie et la coprophilie. Cela coule de source puisqu’il était le dieu des Templiers qui pratiquaient ce genre de copulations dans le vase interdit, comme disent les théologiens. Ce démon pousse à l’homosexualité masculine, à l’érotisme anal et à la coprophilie. Ce démon affectionne les minauderies et le sorcier qui le convoque doit se travestir en femme attirante et minauder. […]

Répondre à FRED SOQUET Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :